VOTE | 471 fans

#401 : A l'aveugle (3/3)

L'équipe du NCIS de Los Angeles vacille et se fissure après l'éxécution -en public -du Caméléon par Callen, qui a eu pour conséquence à la fois la suspension de l'agent et la démission d'Hetty.

** Captures de l'épisode **

Popularité


4.2 - 5 votes

Titre VO
Endgame

Titre VF
A l'aveugle (3/3)

Première diffusion
25.09.2012

Première diffusion en France
22.03.2013

Vidéos

Sneak Peek: Kensi married?

Sneak Peek: Kensi married?

  

Photos promo

Deeks, Kensi et Sam se rendent dans les bureaux du NCIS

Deeks, Kensi et Sam se rendent dans les bureaux du NCIS

Sam Hanna (LL Cool J) au hangar à bâteau

Sam Hanna (LL Cool J) au hangar à bâteau

Deeks va téléphoner

Deeks va téléphoner

Le sous directeur Granger (Miguel Ferrer) assis au beau vacant de Hetty, téléphone

Le sous directeur Granger (Miguel Ferrer) assis au beau vacant de Hetty, téléphone

Callen (Chris O'Donnell), se sèche après être sorti de l'océan

Callen (Chris O'Donnell), se sèche après être sorti de l'océan

Sam retrouve Hetty au port de Los Angeles

Sam retrouve Hetty au port de Los Angeles

L'agent Hana au port

L'agent Hana au port

Hetty  (Linda Hunt) sur son bateau

Hetty (Linda Hunt) sur son bateau

Hetty Lang sur son bateau accosté à la marina avec Owen Granger

Hetty Lang sur son bateau accosté à la marina avec Owen Granger

Diffusions

Logo de la chaîne M6

France (redif)
Dimanche 12.03.2017 à 00:30

Logo de la chaîne M6

France (inédit)
Vendredi 22.03.2013 à 20:50
4.21m / 16.0% (Part)

Logo de la chaîne CBS

Etats-Unis (inédit)
Mardi 25.09.2012 à 21:00
16.74m / 3.4% (18-49)

Plus de détails

Scénario : Shane Brennan

Réalisation : Terrence O’Hara

Guests : 

Miguel Ferrer ............................ Directeur adjoint Owen Granger
Alon Moni Aboutboul ............................ Naseem Vaziri
Erick Avari ............................ Hosein Khadem 
Cooper Thornton ............................ Kevin Atley
Lovensky Jean-Baptiste ............................ Agent du NCIS n°1
Candace Afia ............................ Employée de banque
Adrian Gonzalez ............................ Employé de banque
A.J. Castro ............................ Garde du corps 
Kim Swennen ............................ Agent du NCIS n°2

Rappel de la fin de saison 3 :

Le Caméléon tient son téléphone en l’air pendant que dans une voiture un peu plus loin Lauren Hunter hurle pour demander de l’aide ; Janvier appuie sur une touche et dans un fracas abominable le véhicule explose, ne laissant aucune chance à son occupante.

Ce fameux Janvier détient Atley, sur lequel le NCIS doit absolument remettre la main avant qu’il ne compromette un agent du nom de code Cherokee  au rôle crucial en Iran.

Janvier s’est débrouillé pour se faire arrêter par Callen afin d’entamer avec lui une partie d’échec à l’aveugle –jusqu’à ce que l’agence n’ait d’autre choix que de verser 50 millions de dollars au Caméléon et de l’échanger contre Atley.

Le NCIS s’aperçoit trop tard que Janvier avait d’abord vendu les infos d’Atley à Vaziri, un iranien à la fois homme d’affaires et espion.

Callen, qui ne supporte pas l’idée que le meurtrier de Renko et Hunter puisse s’en tirer aussi bien, commet l’irréparable : il abat Janvier publiquement. Il est arrêté par des policiers pendant qu’Hetty remet sa démission à Granger.

 

Callen sort d’un bâtiment de la police ; Sam l’attend, avec de mauvaises nouvelles : il est suspendu ; et Hetty est partie. Ils ont de la compagnie de l’autre côté de la rue : Vaziri et ses hommes, dans deux véhicules différents. Mais G s’en moque, et reproche à son équipier d’être venu. Ils échangent des mots peu amènes, avant que G hurle à Sam de lui lâcher les baskets!

Il monte dans un taxi et se fait conduire à Venice- aussitôt pris en filature par les hommes de Vaziri. Sam traverse et s’approche de l’iranien : il le menace, lui dit de laisser Callen tranquille ; et se débarrasse d’un seul mouvement des deux types armés qui protégeaient leur chef. Il vide les chargeurs, et s’éloigne tranquillement. Les iraniens sont prévenus…

 

Au QG, Eric a mis sur écran, en bas, une vidéo appelée « un flic abat un homme sur LiveTV » ; les visages des agents sont floutés mais il y a 34 secondes de l’arrestation de G. Les grandes chaines de télé ont accepté de ne pas diffuser le document au nom de la sécurité nationale et Eric efface les copies au fur et à mesure de leur apparition sur internet, mais il est vite dépassé. Il ne lui reste qu’à mettre au point un programme-tueur ; la nouvelle de la démission d’Hetty s’est répandue comme une trainée de poudre : la moitié des policiers de LA sont déjà au courant.

Granger est assis au bureau d’Hetty ; Sam le rejoint et attend qu’il termine sa conversation téléphonique. Manifestement, Vance est mis sous pression par la CIA, qui veut récupérer son traitre, et tente de convaincre l’Iran que Cherokee n’est pas un espion ; ils savent que Vaziri a été prié d’obtenir une certitude. Et le directeur aimerait vraiment savoir pourquoi un de ses agents a abattu un homme désarmé sous l’œil d’une caméra.

Granger répète tout ça à Sam – la CIA les rend responsable de tout et veut la tête de G au bout d’une pique – s’ils ne l’obtiennent pas, le secrétaire d’état va dissoudre leur unité – et Granger ne sait pas s’il va pouvoir les retenir bien longtemps…

Atley est à l’annexe, interrogé par Kensi et Deeks. Ceux-ci le menace de le remettre à la CIA, ce qui le décide à parler : il a donné le vrai nom de Cherokee aux iraniens, mais pas « le dossier » qu’il a mis en sécurité, et qui représente son assurance-vie : la copie de toutes les communications cryptées entre Cherokee et Langley, qui prouvent qu’il est un espion, et la liste de tous les contacts des Etats-Unis là-bas. Une vraie grenade dégoupillée, dont les iraniens connaissent l’existence, actuellement au fond d’un coffre de banque.

Hetty est sur un Yacht magnifique (le Lady H.), où deux hommes à l’avant sont en train de plier une voile. Granger la rejoint ; il la met en garde : les iraniens sont dans tous leurs états, inquiets d’avoir été leurré par Atley, inquiet de ne pas avoir le bon espion- ce que la CIA bien sûr les encourage à croire. Vaziri veut obtenir une confirmation, ce qui pourrait mettre Hetty en danger. Mais la vieille femme le jette : le merdier actuel, ils en sont tous responsables, lui compris puisqu’il n’a peut-être pas fait suivre sa lettre de démission ! Il essaie en vain d’insister et doit battre en retraite toute la scène a été photographiée à distance par un homme armé…

 

Un homme sur la plage de Venice surfe une vague et sort de l’eau : c’est Callen, qui retourne à ses affaires posées sur le sable, où Vaziri lui tend sa serviette. Accompagné de deux gardes du corps, l’iranien tente de sonder l’agent, qui n’a rien à lui dire. Mais l’homme est patient : il suffit de trouver son point faible…Du haut de la jetée, Sam observe.

Kensi, Deeks, Granger et Sam sont réunis autour de Nell et Eric dans la salle des OPS. La banque où le dossier d’Atley est au coffre est sous surveillance des iraniens : ils sont prêts à le prendre des mains de quiconque ayant la clé. Granger soupire : ils ont intérêt à récupérer ce fichu dossier en premier sinon…Eric s’inquiète : sinon quoi ? Mais le directeur assistant charge Kensi et Deeks de mettre au point un plan, et de le tenir au courant. Il sort, et comme Eric repose sa question, Deeks le met au courant : sinon, ils devront tous se chercher un nouveau travail…

Hetty revient sur la terre ferme où 3 iraniens l’attendent. L’un d’eux la salue par son prénom – et elle le reconnait : Hosein Khadem. Un type prétendument mort. Arrêté pendant la révolution, il avait « reconnu ses erreurs » et était devenu un fervent partisan des Ayatollahs. Et à la minute même il aimerait bien parler avec Hetty de l’ex agent Callen. Mais elle refuse l’invitation. Sans insister, il repart avec ses comparses. Hetty soupire de soulagement : elle serrait une arme prête à l’emploi dans la poche de sa veste.

Elle dit à Sam qu’il peut se montrer ! Celui-ci aussi était armé. Il constate qu’ils lui ont envoyé une vieille connaissance, elle rétorque qu’elle aurait dû le flinguer il y a des années ; elle ne lui a jamais fait confiance. Par contre elle se fait confiance pour se prendre en charge, comme elle le dit à l’ex-SEAL. Sam lui donne les dernières nouvelles, qu’elle avait déjà anticipées. Elle le renvoie : G et elle se débrouilleront tous seuls – avec un peu de chance, quand chacun est rattrapé par ce genre d’histoires, c’est un autre qui meurt et on peut s’en sortir…Pour la joindre, il suffira de regarder dans le bar le plus proche.

Et c’est effectivement dans un bar qu’elle entre un peu plus tard. Elle rejoint Callen qui n’a pas l’air plus content que ça de la voir. D’autant que Vaziri et Khadem sont dans son sillage. Elle lui parle de la visite de son vieil ennemi. Elle l’a connu avant la révolution, il faisait partie de la SAVAK, la police militaire du Shah (formée par la CIA). Une nuit il a changé de bord ; d’allié il est devenu ennemi, trahissant une douzaines de types bien et leurs familles ; beaucoup d’entre eux étaient ses amis ; il est  son propre Janvier – à ceci près que l’abattre de sang-froid serait un meurtre. Donc elle va attendre qu’il bouge le premier, elle n’a pas le choix. G s’insurge: lui, il a le choix, et ne voit pas d’inconvénient à ajouter la trahison à son curriculum vitae.

Il se lève et aborde Vaziri : s’il laisse Hetty tranquille, il lui donne ce qu’il veut. L’iranien réclame le dossier d’Atley, ce que bien sûr Callen ne peut pas lui donner. Alors Vaziri réclame la confirmation de l’identité de l’espion américain. G hésite, regarde Hetty et finalement donne le nom : Général Sanjar Esfahani. Vaziri parait content. G se tourne alors vers Khadem : il a intérêt à rester loin d’ « elle ». L’autre s’écrie que c’est évident, mais son sourire dément ses paroles. Ils quittent le bar, laissant Hetty inquiète…

Sam, Kensi et Deeks sont en plein entrainement au stand de tir du QG quand Granger et Nell les interrompent. La CIA ayant intercepté un appel entre Vaziri et Téhéran disant que l’identité de Cherokee a été confirmée par un agent du NCIS, l’agence lance un mandat d’arrêt sur Callen. Les autres protestent mais Granger a reçu l’ordre du Secrétaire d’Etat à la Marine en personne, donc il ne va pas y déroger. Leur seule manière d’aider G et leur unité serait de récupérer le dossier d’Atley, et de le remettre dans les bonnes mains. Ils n’auront droit qu’à une tentative. Il prend Sam à part : est-ce que leur plan va marcher ? Il paraît vraiment inquiet. Sam le rassure. Puis Granger dit à Nell de préparer un mandat – pour meurtre et trahison…

 

Et l’opération à la banque débute : Sam est dans un 4X4, garé près de la banque. Eric a mis sur grand écran les alentours, les iraniens sont là, une voiture stationne aux pieds des marches. Kensi est habillée très court, Deeks est en costume, une mallette à la main ; ils entrent séparément et s’installent à deux guichets voisins. Kensi a choisi une femme, et Deeks a pris quelques instants pour laisser à l’employé male d’à côté tout le loisir de se rincer un peu l’œil. Kensi joue une femme trompée cassante et bientôt hystérique qui veut absolument se faire ouvrir le coffre de son mari, dont elle n’a pas la procuration ni même la clé. Elle finit par renverser le contenu de son sac à main sur le comptoir, et plonge ramasser les objets ayant roulé à terre. En prenant soin de donner à l’employé qui s’occupe de Deeks un panorama parfait sur ses cuisses et ses fesses.

Du coup le jeune homme fasciné n’a pas le temps de vérifier la pièce d’identité de Deeks qui la lui reprend avant qu’il ne s’aperçoive qu’il n’est pas Atley.  Comme il s’est dit pressé, l’employé le conduit immédiatement dans la salle des coffres. Deeks trouve une enveloppe avec une clé USB, qu’il met dans sa mallette. Il ressort de la banque au moment où Kensi se fait jeter dehors par la sécurité. Ils n’ont pas noté un homme au téléphone qui manifestement transmet l’info à l’extérieur.

Et les iraniens descendent de leur voiture pour intercepter les agents. Sam demande à Kensi et Deeks de les laisser approcher mais d’un second véhicule arrivé en trombe descendent de nouveaux hommes de Vaziri. Sam dit à la radio de partir sur le plan B, au grand déplaisir de Deeks qui se met pourtant à courir avec Kensi. Ils sont poursuivis par 3 types à pied, les autres remontent dans la voiture qui se lance aussi dans la poursuite. Sam démarre aussi, mais à l’opposé.

Kensi et Deeks se sont réfugiés dans le parking en sous-sol, et essuient les coups de feu des iraniens, y compris ceux d’une arme automatique. Deeks appelle Sam à l’aide ; il arrive très vite dans un crissement de pneus, et abat un homme. Il en force un autre à remonter dans sa voiture et à se crasher dans un véhicule garé. En même temps il hurle à Deeks et Kensi d’embarquer. Ceux-ci se précipitent, toujours sous le feu nourri de leurs assaillants. Mais Deeks trébuche et lâche la mallette qui glisse à découvert.

Sam lui crie de la laisser, il faut vraiment y aller. Et ils battent en retraite, laissant un sentiment amer au QG où sur l’écran ils ont suivi toute l’action et contemplent les iraniens ramasser la mallette…

 

De retour au QG, Deeks au téléphone demande à ses anciens collègues de ne pas trop faire de zèle sur le mandat d’arrêt (tout frais) qui vise Callen. Kensi apprend de Nell qu’ils ont perdu la trace du véhicule des iraniens. Deeks propose de faire la tournée des urgences puisqu’il est certain d’en avoir touché un. Granger les interrompt, il faut qu’ils montent dans la salle des OPS.

Il s’agit de ce qui se passe à Téhéran. Une heure après que Vaziri ait mis la main sur le dossier d’Atley, il y a eu un flot de communications à tous les niveaux, comme s’ils n’avaient pas aimé son contenu. Et il y a 30 mn Vaziri a reçu un mail codé, que la NSA est encore en train de décrypter. Granger demande à Eric d’y accéder, illégalement bien sûr. Et Sam rassemble le Farsi qui lui reste pour lire le texte au fur et à mesure du décryptage. C’est une demande de confirmation par tous les moyens possibles des informations contradictoires qu’ils ont reçues – à obtenir de Callen. Sam, Deeks et Kensi veulent se précipiter mais Granger leur ordonne sèchement d’attendre. Il fait essayer un coup de fil à G par Eric, mais son téléphone est mort. Granger parle alors doucement, gentiment,  à Sam : le mail est arrivé depuis ½ heure : c’est trop tard. Sam opine tristement…

 

Effectivement, Callen a été amené dans un sous-sol, on enlève la cagoule qui lui cachait le visage. Il n’a pas le temps de parer le coup de poing qui le cueille près de l’œil. 2 hommes lui tiennent les bras. Vaziri est là : il veut savoir qui est l’espion de la CIA à Téhéran. Et fait frapper à nouveau G qui renâcle à se répéter. L’agent en perd le souffle, il est poussé sur une chaise. Il nomme alors le général ; Vaziri rétorque que celui-ci nie. G ricane, qui ne le ferait pas ! L’iranien veut savoir ce que Callen sait d’Atley – G lui répond : agent de la CIA qui a trahi son pays, vendu le nom de Cherokee à Janvier qui lui-même le leur a vendu. Et Cherokee est bien le général. Vaziri le refait frapper. Il sait qu’il ment, Téhéran sait qu’il ment. Il appelle Khadem au téléphone et lui demande de mettre en route sa caméra : il montre à G Hetty en train de lover un cordage sur son yacht ; il lui laisse une dernière chance de tout lui avouer. Callen jure que c’est la vérité. Vaziri ordonne à Khadem « tue la ». Callen hurle : attendez !!!

Complètement hors de lui, il supplie d’arrêter Khadem –et il dira tout. Vaziri a beaucoup de mal à convaincre Khadem d’attendre ; enfin il accepte de patienter. Dans le sous-sol, l’iranien gronde que G a intérêt à lui donner une version satisfaisante sinon Hetty mourra.

Callen avoue tout : il n’y a jamais eu d’espion. Toute l’opération montée par la CIA consistait à convaincre Téhéran qu’il y en avait un, et que c’était le général, l’homme que l’agence craint le plus en raison de sa loyauté envers les ayatollahs et les militaires. S’il était soupçonné d’espionnage, il serait exécuté. Il fallait donc convaincre Téhéran et avant tout Vaziri lui-même. En faisant passer l’information par Janvier, donc en la faisant payer très chère, elle devenait d’autant plus crédible.

Vaziri gifle Callen : tout n’est que mensonge, il l’a vu de ses yeux abattre Janvier. G a un dernier argument, un homme peut prouver tout ce qu’il vient de dire : Janvier !

Car celui-ci n’est pas mort : il avait été revêtu d’un gilet pare-balles, et quand Kensi a regardé son pouls, en fait elle lui a injecté un somnifère dans la cuisse. Et en ce moment il est extrait de l’annexe où il était détenu. Il part faire un tour avec Sam, Deeks et Kensi…

Vaziri cherche à comprendre pourquoi G aurait fait semblant de tuer le Caméléon. Il fallait faire croire aux iraniens qu’ils avaient à disposition un agent suspendu, avec une enquête sur le dos pour une vilaine affaire ; un homme aux abois, d’accès facile, et forcément plus prêt à se vendre…Callen ajoute que quelqu’un va devoir rendre des comptes à Téhéran pour tout ça. Si Vaziri veut éviter d’endosser le costume du responsable, il faut qu’il rende à sa hiérarchie les 50 millions de dollars déboursés…et l’homme qui les leur a fait débourser. Que Vaziri rappelle Khadem, qu’il se tienne pour toujours loin d’Hetty, et le NCIS lui donne Janvier ; en échange de Callen quand même…

 

A l’écart de la ville, dans l’enceinte d’un générateur électrique, Sam gare son van face à une voiture qui patiente. Ils descendent tous, Sam avance avec Janvier. Celui-ci se réjouit quand Sam lui dit qu’ils le laissent partir, et qu’il voit Callen descendre de la voiture. Son sourire s’évanouit quand Vaziri se montre. Il prend peur mais se rend bien compte qu’il vient de se faire avoir, et n’a plus le moindre moyen d’échapper à son destin. D’ailleurs, Callen lui glisse « échec et mat » quand ils se croisent. Janvier est embarqué par les iraniens qui repartent aussitôt.

Callen étreint brièvement Kensi, puis échange un regard avec Sam, qui lui rend son insigne et son arme…L’affaire est terminée.

 

Au QG Granger est en train de lire un dossier, assis au bureau d’Hetty. Elle arrive en souriant, mais lui dit sévèrement qu’elle espère qu’il n’a pas dérangé ses affaires ; il n’est pas si fou !!Elle tend la main, il soupire et tire une enveloppe de sa poche.

Il trouve qu’il suffirait de la réimprimer au-lieu de changer la date… Il se lève, elle s’assoit …et disparait avant de remonter son assise. Il se permet un sourire discret. Il se dispose à partir, elle le retient : ils pourraient faire un débriefing de l’affaire. Il accepte et prend place face à elle.

Il a de bonnes nouvelles : Cherokee a été libéré et a même obtenu une promotion au titre de dédommagement. En charge du contre-espionnage, sa principale mission va être de protéger Téhéran des espions étrangers. Quant à la CIA, heureuse d’avoir toujours un homme à elle proche du gouvernement en Iran, elle voudrait savoir quand ils ont monté ce plan et pourquoi elle n’y  a pas été incluse.

Hetty sourit : quand Granger a hurlé qu’ils n’avaient plus le temps et pas d’autre plan, à l’annexe, avant d’échanger Janvier contre Atley, G avait murmuré qu’il devait bien y avoir quelque chose à tenter. Et Hetty était intervenu : peut-être que oui, mais alors cela impliquerait qu’elle devrait démissionner et lui, G, tirer sur  Janvier…

Il faudra dire à la CIA qu’ils ont mis ça au point autour d’une tasse de thé !

Quant au fameux dossier d’Atley, quand Deeks était dans la salle des coffres, Eric a modifié un dossier dans la clé USB : le dossier Cherokee est devenu un manifeste de 2 pages de la CIA sur la manière de faire arrêter par les gouvernements étrangers de prétendus espions…Il fallait ensuite qu’il atterrisse dans les mains iraniennes. D’où la bévue de Deeks dans le garage…

Ils ont eu de la chance, mais comme dit Hetty la chance sourit aux braves.

G arrive à cet instant au QG. Il croise deux agents qui le saluent avec entrain. Un homme et une femme ; Callen réclame des menottes moins serrées la prochaine fois : les deux policiers qui l’ont interpelé juste après le « meurtre » de Janvier étaient en fait des agents du NCIS ! Qui trouvent qu’ils méritent un verre, ce que leur accorde bien volontiers G ! Il sourit à Hetty…

Celle-ci demande à Granger ce qu’il en est à son sujet. Eric ayant réussi à limite son exposition, il est opérationnel. Quant à Vaziri, ils vont attendre que la poussière retombe et s’occuper de son cas.

Granger se lève, mais tient à ajouter une chose : un corps a été repêché dans la Marina. Khadem. Tué par balles. Hetty fronce le sourcil. Granger n’a pas fini : pour lui il a été  victime d’un désaccord avec Vaziri. Hetty retrouve le sourire : elle propose à Owen une tasse de thé….ou quelque chose de plus fort !

       ------------------------------------ FIN ------------------------------

 

SAM: Previously in NCIS: Los Angeles.

[Before the Cameleon being arrested; Hunter is in her car]

HUNTER: Help me!

[Janvier cuts the call off- his phone beeps- the car blows up…He’s in the interrogation room at the boatshed, facing Callen]

HUNTER [on video]: His name is Marcel Janvier. He is holding Kelvin Atley.

GRANGER: We need to get Atley back before he compromises our man in Tehran. Code name: Cherokee.

[Photos of Atley pulled out of the SUV]

JANVIER: Do you play chess, Agent Callen?

CALLEN: A little.

JANVIER: My move.

[The blood letters on the wall of the apartment: CHECK]

CALLEN: He killed our people! Our people!

KENSI: Who's our mystery man?

[Footage of the Chameleon meeting a man at the Santa Monica Pear]

ERIC: Naseem Vaziri. He's Iranian.

CALLEN: What if Atley already told Janvier the name of the asset in Iran?

SAM: Cherokee gets compromised.

GRANGER: And that's the price we pay.

[Atley for Janvier]

CALLEN: No. No, this is not happening.

[He shoots- Kensi shakes her head: guy is dead; Hetty resigns- Callen is under arrest]

 

                       -------------------- ZAPPING -------------------

 

[City of Los Angeles Correctional facility]

WOMAN [over P.A.]: Please have all the transport prisoners...

[There’s buzzer sounds: a door opens]

WOMAN [over P.A.]: The transport van is here.

[People are talking indistinctly nearby—A cop let Callen go out--helicopter blades are whirring, a distant siren is wailing; G heads to the exit gate; new buzzer sounds- he’s in the streets! Sam is waiting for him]

SAM: Tough night?

CALLEN: I've had worse.

SAM: You owe Granger big-time for getting you out of jail. Shooting's officially under investigation. You're...

CALLEN: Suspended. I know. They told me. Hetty?

SAM: Gone.

CALLEN: You don't need to be here.

SAM: We got company across the street.

[2 cars, at least 5 men]

CALLEN: Not my problem.

SAM: Could be.

CALLEN: It's not really helping my case with you being here.

[He starts walking away; Sam grabs his arm]

SAM: Where should I be?

CALLEN: I don't want to talk about this.

SAM: Was it worth it, G? Was it worth it?

CALLEN: Get out of my face!

[He steps forwards- Sam stares at the men looking at the scene; G takes a cab – its engine starts]

DRIVER: Where to?

CALLEN: Venice.

[As soon as the taxi is running, the SUV follows it. Sam crosses the road. The driver gets out of the car and with the other man stands between Sam and Vaziri]

SAM: What are you doing here, Vaziri?

VAZIRI: Excuse me?

SAM: What do you want from him?

VAZIRI: Sorry, I don't know what you're talking about.

SAM: The hell you do.

[The body guards pull out their guns, aim at Sam]

SAM: You stay away from him.

GUY: You done?

[Both guys grunt as Sam had grabbed the guns and punched their faces before they could move a finger. He removes the ammos, throws them to Vaziri and goes away…]

 

                             ♫ ♫ NCIS: LA 4x01 ♫ ♫ Endgame ♫ ♫

                          ♫ ♫ Original air date on September 25, 2012 ♫ ♫

 

[NCIS office. Agents desks; Eric has put a vid on screen: “LA Cop Executes Man on LiveTV”- starting just after G shot Janvier; the agents faces are blurred]

SAM: [over video] Easy! Move!

POLICEMAN: [over video] Against the van! Back off.

DEEKS: [over video] Relax.

POLICEMAN: [over video] Hands behind your back.

KENSI: How long is this video?

ERIC: Uh, 34 seconds.

NELL: Blurred faces are a nice touch.

SAM: It made the Net?

ERIC: 'Fraid so. I'm trying to stop the video going viral, but as soon as I pull it, another one pops up.

[The screen is dark with the comment: this video has been removed due to legal violation of terms of use]

DEEKS: What about mainstream media?

NELL: They've agreed not to air the footage in the interest of national security.

[Vid is back on screen…]

SAM: Easy! Move!

ERIC: All right, I'm going to have to write a kill program. Sorry, bad choice of words.

DEEKS: Well, so it didn't take long for the word to get out that Hetty resigned. Half the LAPD already knows about it.

KENSI: Is Callen okay?

SAM: Yeah. He's fine.

[He glares at Granger, speaking indistinctly on phone at Hetty’s desk and seat; Sam walks forwards her office]

GRANGER: [on phone] With all due respect, sir, that's agency BS, and we all know it. Cherokee was the CIA's man, not ours. I understand but...

[He groans softly and taps the table]

GRANGER: If that's what you need, sir. I will.

[He hangs up]

GRANGER: Where's Atley?

SAM: Boatshed. We haven't talked to him yet.

GRANGER: The agency wants their traitor back. They've started a misinformation campaign to convince the Iranis that Atley's information was wrong, that Cherokee isn't a spy. Tehran contacted Vaziri overnight. They want independent confirmation.

SAM: Vaziri was waiting for Callen when he was released this morning.

GRANGER: Oh, and to top it off, Director Vance wants to know why one of his agents shot an unarmed man to death on national television.

SAM: You tell him?

GRANGER: Yeah. The CIA's looking for someone to blame, Sam. Suddenly this whole thing is our fault. They want Callen's head on a spear, and if we don't deliver...SECNAV's gonna shut us down. I don't know how much longer I can hold them off…

 

[Boatshed. Interrogation room. Kensi and Deeks sit down with to Atley]

KENSI: You're a popular guy, Atley. A lot of people want to talk to you.

DEEKS: NSA, Pentagon, FBI, State Department, not to mention the CIA.

[Kensi chuckles]

KENSI:  Those guys really, really- really - want to talk to you. So you tell us what you know, you don't have to talk to them.

ATLEY: I want indemnity from prosecution.

DEEKS: Wow. He doesn't get it, does he?

KENSI: No. Oh, I don't think he does.

DEEKS: How long do you think you can hold your breath underwater, Kelvin?

ATLEY: You wouldn't do that.

DEEKS: No. We wouldn't do that, but the CIA...

ATLEY: I only gave the Iranians Cherokee's name and that's all. Didn't give them the file.

KENSI: What file?

ATLEY: It's my insurance policy.

DEEKS: Yeah, I'd say this is a pretty good time to cash in your insurance policy, Kelvin.

ATLEY: I want indemnity.

[Kensi and Deeks exchange a look]

KENSI: We tried.

DEEKS: We definitely did try.

KENSI: Send them in.

[He stands up and starts leaving the room]

ATLEY: Wait.

[Deeks stops, the door is still open]

ATLEY: I downloaded all the encrypted communications between Cherokee and Langley.

[Deeks closes the door in his back and goes back to his chair]

ATLEY: It proves Cherokee was spying for the CIA. It also lists the names of every informant who's ever worked covertly for the U.S. in Iran. What you might call a...smoking gun for Tehran.

DEEKS: International incident for the U.S.

KENSI: Where's this file now?

ATLEY: Safety-deposit box here in L.A.

KENSI: Who else knows about it?

ATLEY: Janvier tried to make me give him the key. Told him he wouldn't get it till I got paid.

DEEKS: I guess that didn't really work out.

KENSI: Where's the key?

ATLEY: Luggage locker, Union Station.

KENSI: Locker number?

ATLEY: B-27.

KENSI: Thank you.

[Deeks and Kensi hurry to the door]

ATLEY: [Loudly] And the Iranians.

[They stop]

DEEKS: What?

ATLEY: They know about the file, too.

[Kensi sighs – they leave the room – the door slams].

 

[Marina Del Rey – A yacht…named Lady H.! 2 men are folding sails; Granger is coming closer]

GRANGER: You're not thinking of sailing this anywhere, are you?

[Hetty is at the helm]

HETTY: The Atlantic.

GRANGER: With them?

HETTY: No! Alone. I hope you haven't come to talk me out of anything, Owen.

GRANGER: Last time I saw this boat, she'd just been impounded by the Brits at Gibraltar.

HETTY: It was a misunderstanding between the harbormaster and myself over a case of Dom Pérignon. This is a yacht, not a boat, and you haven't answered my question.

GRANGER: When's the last time I talked you out of anything, Henrietta?

HETTY: Any news of Mr. Callen?

GRANGER: He was released this morning. I haven't seen him.

HETTY: You shouldn't have come.

GRANGER: I thought you should know, Iran is paranoid that they've been set up by the CIA. Something Langley's actively encouraging them to believe. Tehran's asked Vaziri to confirm that Cherokee really is a CIA spy. So...you need to be careful, Henrietta.

HETTY: Screw Washington, Tehran, the whole spy game. I'm not going to defend the agency or anybody else, for that matter. They're all responsible for making this mess. And if you've got that letter in your jacket, you hang on to it, Owen.

GRANGER: Henrietta...

HETTY: Get the hell off my yacht.

[He hesitates]

HETTY: Go on!

[He obeys and leaves her. In a car a little further a camera shutter is clicking: someone takes pics of the scene, a gun on the passenger seat…]

[Hetty sighs heavily]

 

                      -------------------- ZAPPING -------------------

 

[Venice Beach – G in wet suit is surfing a wave – and going back to the sand where Vaziri and 2 of his men are waiting for him. The Iranian gives him his towel…]

VAZIRI: Some days we appreciate our freedom more than others, wouldn't you agree? Forgive me. My name is...

CALLEN: Naseem Vaziri. I know who you are.

[Callen doesn’t take his hand]

VAZIRI: Then you know we have a mutual acquaintance. Or we did. Until you killed him. I'm intrigued, Agent Callen. Why you would do such a thing? Janvier must have found your weakness.

CALLEN: Got nothing to say to you.

VAZIRI: Just listen, then. Janvier and I were engaged in a business transaction. He was going to give me a file.

CALLEN: I'm not Atley.

VAZIRI: Atley had a price. Janvier had a price. We all have a price. I just need to find out what's yours.

[Callen goes away; Sam was watching the scene from above the pear…]

 

[OPS center. Eric and Nell are briefing Granger, Deeks and Kensi.]

ERIC: Atley's bank of choice. We got this from the bank's exterior security cameras.

[He zooms on a car]

ERIC: This car is registered to one of Vaziri's companies.

DEEKS: Ah, a little Iranian reception party for anybody that comes to collect Atley's file from the safety-deposit box.

NELL: Could've paid one of the bank employees to, uh, tip them off.

GRANGER: We need to secure that file before the Iranians or else.

ERIC: Or else what?

[Granger sighs]

GRANGER: Work up a plan. Keep me updated.

[He leaves the room]

ERIC: Or else what?

DEEKS: Or else we'll all gonna be looking for another job.

 

[Marina Del Rey; Hetty is walking back to the dry land; 3 men are waiting for her -3 Iranians…]

MAN: Salaam, Henrietta.

[She stares at him and recognizes his face, looking surprised – just for one second]

HETTY: Hosein Khadem! [speaking Farsi] Reports of your death was clearly exaggerated.

KHADEM: Death can have its advantages.

HETTY: I remember the last time I saw you in Tehran, the revolutionary students were dragging you off to prison.

KHADEM: To teach me the error of my ways. I was a good student. I denounced the Shah and embraced the revolution.

HETTY: Never too late to change sides.

KHADEM: In our line of work, it's always an option. And you. All these rumors. Such a shame they cast you aside like this.

HETTY: There are too many bureaucrats, Hosein. The game has changed. And it seems as if we're all working for the CIA these days.

KHADEM: Surely not you, Henrietta?

HETTY: Well, I-I never was one to do what was expected of me. This latest CIA operation...The one man who knows the truth about this mess has been thrown out of NCIS on his ass and will probably wind up in prison for killing a man who deserved it.

KHADEM: Agent Callen.

HETTY: I've said too much.

KHADEM: Perhaps we could speak some more over tea?

HETTY: Perhaps not.

KHADEM: I have a car.

HETTY: So have I.

KHADEM: [Coldly] Some other time...Henrietta.

[The 3 Iranians go to their car; the passenger at the back opens the window and stares at Henrietta; she gives him his nasty look back; the engine starts, the car runs away. Hetty sighs in relief; in her jacket pocket, her gun was ready…]

HETTY: You can come out now, Mr. Hanna.

[He appears, his gun in his hand too]

HETTY: I never did trust that bastard.

SAM: They sent someone from your past.

HETTY: I should have killed him back then when I had the chance. I'm perfectly capable of looking after myself, Mr. Hanna.

SAM: I was just passing. Langley's breathing down Granger's neck. Looking for someone to blame.

HETTY: Not unexpected.

SAM: It gets worse. Atley's admitted he has a file that contains the names of Cherokee's informants in Tehran. If we don't retrieve that file, SECNAV's closing down the unit.

HETTY: How's Mr. Callen?

SAM: He says he's fine.

HETTY: But you and I know otherwise. One day it catches up with all of us. If you're lucky, someone else dies and you get to walk away. Go home, Sam. Mr. Callen and I are on our own.

SAM: And if I need to find you?

HETTY: Nearest bar!

 

[Maybe the nearest bar…Hetty enters and joins…Callen; who doesn’t look happy to see her]

HETTY: Scotch on the rocks.

BARMAN: You got it.

HETTY: Were you followed?

CALLEN: No, but you were. Vaziri and another guy.

[Indeed Vaziri and Khadem are in the bar]

CALLEN: Bald, gray beard, tan jacket.

[Hetty spots them thank to the mirror]

HETTY: His name's Hosein Khadem. He's trying to intimidate me.

CALLEN: Is it working?

HETTY: Just ignore them.

CALLEN: How's retirement?

HETTY: I could die of boredom...if someone doesn't shoot me first. How was your day, Mr. Callen?

CALLEN: I went for a swim. When I got out, Vaziri was holding my towel.

HETTY: Tehran's paranoid that they caught the wrong spy. Vaziri's looking to confirm that Atley's given them the right name. Evidently, Atley has a file with the names of other dissidents.

CALLEN: Vaziri paid you a call today, too?

HETTY: No, not Vaziri. Khadem.

CALLEN: How do you know this guy?

HETTY: Khadem was Savak, Iranian Secret Police under the Shah. When Khomeini came to power, he changed sides. He went from being my ally to my enemy overnight. Betrayed dozens of good men, their families. Many of them my friends. Khadem's my Janvier.

CALLEN: You'd shoot him in cold blood?

HETTY: That would be murder, Mr. Callen.

CALLEN: So, you're just going to wait for him to make the first move?

HETTY: Do I have a choice?

CALLEN: No. But I do. Might as well add treason to my arrest warrant.

[He leaves her and stops near the 2 men]

VAZIRI: Mr. Callen.

CALLEN: You want my price? It's her. You keep him away from her, you'll get what you want.

VAZIRI: I want Atley's file.

CALLEN: You know I can't deliver that.

VAZIRI: Then confirm the name of your spy in Tehran.

[Callen hesitates, looks at Hetty]

CALLEN: Code name: Cherokee. You know him as General Sanjar Esfahani. You just got yourself a CIA spy.

[Vaziri decides to believe him- and smiles; he starts going out; G grabs Khadem’s arm]

CALLEN: You stay away from her.

KHADEM: Of course!

[His smile is all but a promise. They leave the bar, Hetty looks worried…]

 

                         -------------------- ZAPPING -------------------

  

[Shooting range; Sam, Kensi and Deeks are practicing; Granger opens the door, Nell is behind him]

GRANGER: Everybody, listen up.

[They remove their earmuffs]

GRANGER: NSA intercepted a phone call between Vaziri and Tehran overnight. Vaziri told Tehran that an NCIS agent confirmed Cherokee's identity. The CIA is demanding Callen's immediate arrest.

SAM: Are we going to comply?

KENSI: Since when do we work for the CIA?

DEEKS: No way we're doing this.

GRANGER: Look, we don't have a say in this. The call came directly from SECNAV. You want to help Callen, you want to help us, get Atley's file, make sure it gets into the right hands. We're gonna have one shot at this. Let's make it count.

[Sam nods; Kensi and Deeks grab their guns and walk out]

GRANGER: Hey, Sam. You think this plan's gonna work?

SAM: It's gotta work.

GRANGER: Yeah.

[Sam takes his weapon and leaves the range too.]

GRANGER: Nell, talk to legal. We're going to need an arrest warrant for Agent Callen.

NELL: So, what are the charges exactly, treason or murder?

GRANGER: Both.

NELL: …Right.

[She goes out, Granger stays alone, lost in thoughts; worried]

 

[OPS center. Eric has put footage on screen]

ERIC: Okay, we've got a visual and comms.

SAM [over radio]: Just arriving at the bank. Kensi and Deeks are out of the car, Eric.

DEEKS [over radio]: Looks like our Iranian friends are still here.

[In front of the bank; Kensi wears a short skirt – Deeks is in suit, carrying a briefcase]

KENSI: SUV on the right.

DEEKS: This could get interesting.

KENSI: I like interesting.

[Sam is waiting in a car]

SAM: If it's gonna happen, it'll be when you come out. Be ready. You got everything?

DEEKS: Yes, Mom.

[OPS center. Granger enters]

GRANGER: Status please, Eric.

ERIC: They've collected the safety-deposit box key from the luggage locker. Just arrived at the bank.

GRANGER: The Iranians?

ERIC: Front and center.

DEEKS: [over radio] I counted two in the SUV.

KENSI: [over radio] Could be more.

[At the bank]

KENSI: You think we're on their radar?

DEEKS: In this suit, are you kidding me? Probably haven't taken their eyes off me since I got out of the car.

[He stops, looks at her butt]

DEEKS: Or it could be...yeah, it's probably you. I'm just saying that skirt is working.

SAM: They've entered the bank.

ERIC: [Over radio] I got 'em, Sam.

 

[Kensi stops in front of a woman; next desk belongs to a young man who fully appreciates Kensi’s skirt too]

KENSI: [Curtly] Morning.

TELLER1: Good morning. Welcome to Certified National. How can we be of service today?

KENSI: I need access a safety-deposit box.

TELLER1: Certainly. Name?

[OPS center.]

KENSI: [over radio] Peters.

ERIC: And away we go.

[At the bank. Kensi sits down, giving a teasing look to the guy]

TELLER1: First name?

KENSI: Scott.

TELLER1: This is your safety-deposit box or...

KENSI: My husband's.

TELLER1: But you have his signed authorization to access the box?

[Kensi shows her ring]

KENSI: I'm his wife.

TELLER1: I'm sorry, but you either need to be designated or have a signed authorization.

KENSI: Okay, listen, honey, he's my husband, okay? What's his is mine, what's mine, oh, he's welcome to, because I don't have a damn safety-deposit box, do I?

[She starts speaking loudly, the male teller is hypnotized by her legs; Deeks sits down at his desk]

DEEKS: Morning.

TELLER2: Uh...

DEEKS: I am, uh, Kelvin Atley. I need to access my safety-deposit box, please.

TELLER2: Of course, Mr. Atley.

TELLER1: Mrs. Peters, there's no need to raise your voice. I'm sure if you just ask your husband...

KENSI: You want me to talk to my cheating, lying, good-for-nothing, two-faced cheap husband? This is what you want? Start World War III?

TELLER1: I'm sorry.

KENSI: I didn't think so. You're sorry. Okay, okay, you know what? If I can't have access to that box, you are going to open it and you're gonna tell me how much money he's got stashed in there. That's what you're gonna do, honey.

[The male teller hands a form]

TELLER2: Sign right here.

DEEKS: Of course.

TELLER1: Even if I was authorized to, which I'm not, it's a two key system and I'd need your husband's key.

KENSI: You want a key? You want a key? I'll give you a damn key.

[Kensi starts searching her purse]

TELLER2: I just need to check your ID on file.

DEEKS: If we could do this quickly, I'm actually in a little bit of a hurry.

KENSI: There you go. There you go.

[She empties the contents of her purse on the table; some of her stuff falls down]

KENSI: Oh. Oh, freaking ridiculous. I don't have a key. I don't have a key.

[The guy can’t help staring at her bottom when she picks up stuff and doesn’t pay attention to Deeks who takes back his ID]

KENSI: You know why? Because he's freaking stingy, that's why.

[Deeks clears his throat]

TELLER1: Try not to get too upset here.

DEEKS: So, we're good then?

KENSI: That stupid moron.

TELLER2: Hmm?

DEEKS: Sir, good to go?

TELLER2: Yeah, um, just come with me this way.

KENSI: See, I have no key. I have no key. Do you know why? Because that floozy has that key.

[She puts back her things in the purse and her ton raises again]

KENSI: That blonde floozy with highlights and short hair...

[OPS center.]

ERIC: And we're in.

KENSI: [over radio]  That's right.

[Deeks and the man open the safety-deposit door; the teller goes out when the box is on a table]

TELLER2: Take all the time you need.

DEEKS: Thank you, sir.

[There’s money, files and a yellow envelope]

DEEKS: I got a USB. This must be the file. We good?

[In the car]

SAM: Clear, you're good to go.

[Deeks puts the envelope in his briefcase and leaves the room. A security guy is dragging Kensi towards the exit]

KENSI: This is how you treat your customers? This is how you treat your customers? Are you enjoying yourself? Are you enjoying this? Are you? Really?

[A man on phone is watching them]

MAN: On the way out right

Kikavu ?

Au total, 102 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

schumi 
21.05.2019 vers 18h

stephane25 
09.04.2019 vers 09h

friends76 
15.03.2019 vers 04h

Terilynn 
06.01.2019 vers 15h

logan12 
05.01.2019 vers 20h

everrose 
10.11.2018 vers 18h

Vu sur BetaSeries

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Austin83  (23.05.2019 à 21:35)

Ah ah ah ah ah Hetty et ses démissions, elle démissione tous les deux jours :p :p mais elle est comme les boomerangs :p elle finit toujour par revenir voir les petits dans le nid :p !!!!! Hein ?? pas mal la mise en scène lol :p les faux flics, le grand écran et bam à la fin un échange musclé entre les gentils et les méchants !!!! et notre équipe favorite unie comme d'habitude !!!

schumi  (21.05.2019 à 18:50)
Callen est très dur avec sam au début. Je pensais bien que c'était pour le protéger. Je ne sais pas pourquoi mais je sentais que janvier n'était pas mort (juste dans cet épisode hein avant je ne me doutais de rien). Mais le final ressemble à une condamnation. L'équipe est donc finalement réunie à la fin mais hetty va t elle démissionner à la fin de chaque saison ?

Contributeurs

Merci aux 2 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

Ne manque pas...

Nous recherchons des administrateurs pour construire puis gérer un quartier pour la série policière The Rookie.
Appel à candidatures | Plus d'infos

Hypnoweb recrute des administrateurs pour construire puis gérer un quartier dédié à la série Peaky Blinders.
Appel à candidatures | Plus d'infos

On recherche des administrateurs pour construire et gérer un nouveau quartier MacGyver (2016) avec Lucas Till !
Appel à candidatures | Plus d'infos

On recherche des administrateurs pour construire et gérer un nouveau quartier 13 Reasons Why !
Appel à candidatures | Plus d'infos

Venez découvrir le Trésor du cartel 2019
HypnoTrésor 2019 | Lancez-vous

Activité récente
Prochaines diffusions
Logo de la chaîne M6

10.13 : Anges-gardiens (inédit)
Samedi 22 juin à 21:05

10.14 : Écran de fumée (inédit) à 21:55

Dernières audiences
Logo de la chaîne M6

10.11 : Sortie de route (inédit)
Samedi 15 juin à 21:05
1.32m / 6.9% (Part)

Logo de la chaîne M6

10.09 : Monnaie d'échange (inédit)
Samedi 8 juin à 21:00
1.58m / 8.2% (Part)

Logo de la chaîne CBS

10.24 : False flag (inédit)
Dimanche 19 mai à 22:00
5.28m / 0.5% (18-49)

Logo de la chaîne CBS

10.23 : The guardian (inédit)
Dimanche 12 mai à 22:00
5.98m / 0.6% (18-49)

Logo de la chaîne CBS

10.22 : No more secrets (inédit)
Dimanche 5 mai à 22:00
4.95m / 0.5% (18-49)

Logo de la chaîne CBS

10.21 : The One That Got Away (inédit)
Dimanche 28 avril à 22:00
5.66m / 0.6% (18-49)

Toutes les audiences

Actualités
Audiences 10x11 et 10x12 sur M6 !!!!

Audiences 10x11 et 10x12 sur M6 !!!!
Samedi dernier, M6 diffusait les onzième et douzième épisodes de la saison 10 inédite de NCIS : Los...

La saison 10 aux couleurs de Noël ce samedi sur M6 !

La saison 10 aux couleurs de Noël ce samedi sur M6 !
M6 reprend la diffusion de la saison 10 inédite de NCIS : Los Angeles ce samedi avec deux épisodes...

Audiences du 10x09 et 10x10 sur M6 !!!!

Audiences du 10x09 et 10x10 sur M6 !!!!
Hier soir, samedi, M6 diffusait les neuvième et dixième épisodes de la saison 10 inédite de NCIS :...

La saison 10 de NCIS Los Angeles revient ce samedi sur M6 !

La saison 10 de NCIS Los Angeles revient ce samedi sur M6 !
M6 reprend la diffusion de la saison 10 inédite de NCIS : Los Angeles ce samedi avec deux épisodes...

Daniela Ruah héroine d'une mini série portugaise !

Daniela Ruah héroine d'une mini série portugaise !
Avis à tous les fans de notre merveilleuse Daniela Ruah qui interprète notre très courageuse agent...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage

Nous avons beaucoup de duos/couples dans la série. Sur lequel aimeriez-vous que les scénaristes se concentre plus pendant cette 10ème saison?

Afficher plus d'informations

Total : 74 votes
Tous les sondages

Téléchargement
HypnoRooms

arween, Hier à 10:31

sas1608 : je vais essayer d'y participer !

Supersympa, Hier à 16:27

L'animation Angel vs Dollhouse continue avec le duel n°9 : Kate Lockley vs Paul Ballard.

Supersympa, Hier à 16:28

Venez les soutenir sur le quartier Dollhouse.

cinto, Hier à 17:49

Merci aux membres qui sont passés au pendu chez The Tudors et choup, j'ai répondu à ton post sur la "pouf" d'Henry...lol!

Locksley, Hier à 19:55

Sondage "cas de conscience" à la Casa de Hypnoweb Vous êtes invités ! Bonne soirée !

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site