VOTE | 471 fans

#501 : Retour de l'enfer (2/2)

L’équipe du NCIS:LA retrouve Sam et Deeks, torturés au point que ce traumatisme aura des conséquences sur le long terme, dans leurs relations professionnelles  aussi bien que personnelles. Mais pendant ce temps, des vies sont encore en jeu, il faut absolument retrouver les armes nucléaires volées...Avec notamment : Aunjanue Ellis (Michelle Hanna), Christopher Lambert (Marcel Janvier) et Timothy V. Murphy (Isaak Sidorov). 

Popularité


4.67 - 3 votes

Titre VO
Ascension (2/2)

Titre VF
Retour de l'enfer (2/2)

Première diffusion
24.09.2013

Première diffusion en France
24.04.2014

Vidéos

Promo 5x01

Promo 5x01

  

promo 5x01 VF

promo 5x01 VF

  

Photos promo

Eric a trouvé quelque chose sur son ordi et le montre a Nell, Hatty et Callen

Eric a trouvé quelque chose sur son ordi et le montre a Nell, Hatty et Callen

Kensi, le sous directeur Granger et Callen en voiture

Kensi, le sous directeur Granger et Callen en voiture

Eric Beale concentré devant son pc

Eric Beale concentré devant son pc

Callen regarde ce que Nell a trouvé sur son ordinateur

Callen regarde ce que Nell a trouvé sur son ordinateur

Callen, Hetty, Eric et Nell font un rapport de l'enquête

Callen, Hetty, Eric et Nell font un rapport de l'enquête

Callen (Chris O'Donnell)  à l'OPS

Callen (Chris O'Donnell) à l'OPS

Hetty (Linda Hunt) dans la salle des opérations

Hetty (Linda Hunt) dans la salle des opérations

Marcel Janvier - Le caméléon (Christopher Lambert)

Marcel Janvier - Le caméléon (Christopher Lambert)

Sam au pied du lit de Deeks

Sam au pied du lit de Deeks

Sam est venu voir Deeks

Sam est venu voir Deeks

Deeks joué par Eric Christian Olsen sur un lit hôpital

Deeks joué par Eric Christian Olsen sur un lit hôpital

les agents dans la salle des opérations

les agents dans la salle des opérations

Diffusions

Logo de la chaîne M6

France (inédit)
Jeudi 24.04.2014 à 20:50
2.31m / 9.4% (Part)

Logo de la chaîne CBS

Etats-Unis (inédit)
Mardi 24.09.2013 à 21:00
16.35m / 3.0% (18-49)

Plus de détails

Scénario : Frank Military

Réalisation :  Terrence O'Hara 

Guests:

Aunjanue Ellis ............................ Michelle Hanna
Christopher Lambert ............................ Marcel Janvier
Timothy V. Murphy ............................ Isaak Sidorov
Alon Moni Aboutboul ............................ Naseem Vaziri
Pasha Lychnikoff ............................ Michael Zhrov
Massi Furlan ............................ Mikhail Andros
Natasha Alam ............................ Veronica Pisconov
Kym Jackson ............................ Maya Yerzov
Annie Tedesco ............................ infirmère Sarah 
Jeff Austin ............................ Oral Surgeon 
Belinna Logan ............................ Docteur 
Adam Roa ............................ Ambulancier #1 
Luke White ............................ Ambulancier #3 
Daniel Steven Gonzalez ............................ Ambulancier #4 
Sean Simbro ............................ Cycliste
Anisha Adusumilli ............................ Directrice de l'Hotel 

Rappel : Callen et Kensi sont allés chercher Marcel Janvier en Iran ; l’homme, qui a eu la main tranchée jointure par jointure par Vaziri, accepte de reprendre contact avec lui afin de le convaincre de se porter acquéreur des bombes nucléaires volées par Sidorov. En échange il réclame au NCIS que l’argent de la commission soit versé à sa fille de 16 ans qui vit à Paris, et à l’iranien  la promesse de le laisser tranquille. Mais Janvier réussit à prévenir Sidorov que Sam, infiltré dans son équipe aux côtés de Quinn, est un agent spécial. Du coup Sam est torturé, avec Deeks qui l’a empêché de se noyer. Quinn est elle suspendue dans le vide, suite à une bagarre avec deux russes aux ordres de Sidorov. Kensi arrive à sa rescousse.

 

Kensi appelle Michelle, tout en forçant les russes à se mettre à l’abri de ses balles. Michelle hurle en réponse, toujours agrippée désespérément à son plastique. Elle commence à se hisser, lentement, pour regagner  l’intérieur du bâtiment pendant que Kensi, aux prises aux 2 jeunes femmes, est en mauvaise posture : la blonde l’étrangle par derrière. Elle a réussi à éloigner son arme des mains de la brune, mais celle-ci a regagné du terrain en sa direction. Michelle, dans un dernier effort désespéré, regagne l’étage juste à temps pour donner un coup de pied dedans ; avant de faire de même dans la jeune femme et de la saisir par derrière avec du plastique. Elle serre, l’étrangle…Du coup Maya prend ses jambes à son coup, libérant Kensi qui reprend difficilement son souffle mais se lance à sa poursuite. Michelle achève son adversaire avant de la suivre.

Maya a pris l’ascenseur, la porte s’est refermée avant que Kensi puisse y pénétrer. Elle dévale donc l’escalier, arrive dehors à temps pour voir Maya filer sur sa moto. Elle enfourche la sienne et la poursuite s’engage. Maya en voulant éviter une voiture qui débouche de sa droite donne un coup de guidon sur la gauche, et ne peut éviter une voiture en stationnement : elle s’envole par-dessus sa moto qui heurte l’obstacle et roule sur la chaussée. Elle grogne, semble incapable de se relever. Kensi se précipite à ses côtés. Elle demande à Hetty de lui envoyer une ambulance…

 

GÉNÉRIQUE

 

Dans une ambulance qui file dans les rues, Maya est immobilisée dans une coquille. Kensi se fait rabrouer quand elle dit à  la russe qu’elle va passer le reste de sa vie en prison, sauf si elle lui dit où trouver Sidorov. Le rapport de l’infirmier à l’hôpital est alarmant ; on lui demande de vérifier s’il y a des signes d’atteinte de la moelle épinière. C’est son collègue qui s’en charge- il n’est autre que Granger ! Celui-ci prend une aiguille et fait semblant de l’enfoncer dans le pied de Maya ; qui forcément ne sent rien. Il recommence, toujours sans enfoncer l’aiguille, mais en demandant encore si la jeune femme sent quelque chose…Celle-ci s’inquiète, lui demande si elle est paralysée. Pour toute réponse il lui dit qu’il faut l’emmener d’urgence à l’hôpital – puis il donne des indications à l’hôpital qui finissent  d’affoler Maya. Mais Kensi sort son arme et menace les ambulanciers : elle leur ordonne de s’arrêter.

Ils obéissent sous la contrainte mais protestent : la jeune femme va rester paralysée si elle n’est pas soignée très rapidement. Kensi est déterminée : il y a la vie de deux agents fédéraux en balance : elle veut l’adresse de Sidorov, sinon, ils resteront là, et Maya passera le reste de sa vie dans un fauteuil roulant. La russe craque et lui apprend ce qu’elle veut savoir.

Dans les OPS, Eric et Nell se mettent aussitôt au travail. Il y a bien une carrosserie à l’endroit indiquée- et la voiture de Sidorov est garée à l’arrière. 

Du coup dans l’ambulance, Granger tord le pied de Maya en lui disant que la bonne nouvelle, c’est que tout ira bien pour elle. Elle est soulagée malgré la douleur : elle a très bien senti ça ! Granger ajoute que la mauvaise nouvelle, c’est qu’elle va aller en prison. Et là, Maya comprend qu’elle s’est fait avoir…

 

Dans les OPS, Hetty appelle Callen pour lui dire qu’ils ont localisé Sidorov. G, qui attendait dans la salle d’observation de l’annexe, se dirige alors dans la salle d’interrogatoire et lance un téléphone à Janvier : il faut qu’il finisse leur affaire. L’autre ricane : sinon quoi ? Il va encore le frapper ? Et puis, s’ils le libèrent, cela lui donne une nouvelle chance de s’échapper. G le prévient qu’il sera en laisse, et lui ordonne d’appeler Sidorov puis Vaziri et de mettre au point une rencontre. Janvier s’exécute, et pendant que la ligne sonne, il demande innocemment s’ils ont déjà retrouvé le corps de Sam…

 

Plus tard, dans un parc, Janvier marche, surveillé de loin par Callen dans sa voiture. Il vérifie que G le suit à la trace en lui lançant encore des piques. Callen reste calme, mais lui rappelle que le spray de localisation ne s’enlève pas. Il repère Vaziri et un des ses hommes avec Sidorov et Andros. Il presse Janvier de les rejoindre, appelle Kensi et lui dit un seul mot : « Go ! ».

 

Granger et Kensi investissent la carrosserie – se précipitent vers Sam et Deeks toujours chacun sur leur chaise. Kensi appelle Deeks, qui reprend  ses esprits, et la supplie de l’emmener loin de là. Granger a plus de mal à réveiller Sam. Kensi a la voix brisée quand elle explique à Deeks qu’il va devoir rester encore un peu ici.

Cliquer pour voir l'image en taille réelle

G appelle Kensi : le meeting se termine, les hommes se séparent.

 

A l’arrière de la carrosserie, Michelle attend Sidorov (et Andros) – arme au poing. Elle lui reproche de lui avoir envoyé des Barbies – elle déteste les Barbies ! Enfant, elle avait l’habitude de leur arracher la tête. Sidorov fronce les sourcils : comment l’a-t-elle trouvé ? Quinn lui explique qu’une des Barbies lui a donné cette adresse- juste avant qu’elle lui arrache la tête ! Et elle réclame une explication. Sidorov lui jette à la tête que son copain est un agent fédéral. Quinn feint la surprise, puis l’incrédulité. Ce n’est pas possible. Elle baisse son arme, suit les hommes à l’intérieur. Elle raconte qu’elle a vu une fois Deeks à l’extérieur d’un hôtel où ils résidaient ; elle l’avait pris pour un flic. Sidorov lui annonce qu’il est le contact de son homme, ils ne savent pas de quelle agence ; ils voulaient être certains qu’ils pouvaient lui faire confiance. Michelle s’approche de Sam, exige la vérité. Il marmonne qu’elle a exécuté un membre du congrès, qu’il est du FBI…Deeks leur propose de partir en les laissant là – Sam ajoute que tuer des agents fédéraux revient à signer son arrêt de mort. Mais Quinn lui envoie deux balles dans la poitrine. Deeks s’exclame, il reçoit à son tour deux projectiles et s’écroule. Michelle se tourne vers Sidorov : il a intérêt à se rappeler que Sam aussi lui a dit qu’il l’aimait. Puis elle les entraine vers la sortie : il est temps d’aller se faire un peu d’argent…

 

Kensi et Granger reviennent aussitôt à la carrosserie avec  une équipe de premier secours qui s’affaire très vite autour de Sam et Deeks. L’état de celui-ci va nécessiter de la chirurgie buccale, avec une possible fracture d’une mandibule et de nombreuses dents abîmées. Sam essaie déjà de se lever : il interpelle Deeks, il veut savoir s’il a donné Michelle. Il insiste quand Marty répond par la négative, est-ce que Sidorov était seulement en train de la manipuler ? Mais Deeks ne peut que répéter qu’il n’a pas donné sa femme. Forcé de se rasseoir, Sam murmure un merci sorti du fond du cœur…

Les deux hommes sont amenés à l’hôpital dans la même salle. Deeks refuse absolument d’ouvrir la bouche quand le médecin le lui demande. Au point que celui-ci envisage de lui donner un sédatif. Sam intervient, il a juste besoin d’un peu de temps. Kensi prend la main de Marty, le supplie de se laisser faire. Deeks garde la tête tournée vers Sam, sans la regarder. Granger ordonne à Kensi de le suivre, ils ont du travail. Elle soupire profondément, et obéit…

 

Granger et Kensi rejoignent Callen dans sa voiture, près du centre commercial qui doit servir de lieu d’échange. Janvier est sur le parking supérieur, Vaziri et Sidorov sont en retard. Ils ont peut-être été mis au courant du piège : lors de la rencontre précédente, G n’avait pas pu tout entendre. L’agent spécial demande des nouvelles - il se reproche ce qui vient d’arriver. Granger lui dit que c’était le prix à payer pour l’accomplissement de la mission. G réplique qu’il est trop élevé. Mais les chiffres plaident en faveur de la vie de centaines de personnes contre celle de deux agents. Cela tourne en boucle dans l’esprit des deux hommes.

Finalement vendeur et acheteur arrivent. G annonce que dès qu’ils entendent où sont les bombes, ils interviennent et tout sera terminé. Granger ajoute que du point de vue professionnel ces hommes sont tous armés et dangereux, ils doivent agir avec d’extrêmes précautions, mais que de son avis personnel, aucun d’entre eux n’a besoin de passer un  jour de plus sur terre.

Vaziri a amené l’or ; Sidorov prend le temps de recompter. L’iranien lui fait remarquer qu’il n’a aucun intérêt à l’arnaquer dans la mesure où ce n’est pas cher payé pour faire de son pays une puissance nucléaire. Sidorov donne 2 millions de dollars à Janvier en bons du trésor hollandais – impossible à tracer.

Personne  ne mentionne les bombes, ce qui rend les agents très nerveux.

Vaziri ricane : c’est dommage que Janvier ne puisse pas se payer une nouvelle main avec son argent. Quand l’autre lui dit « rendez-vous en enfer » il réplique « peut-être avant ». Janvier grimace : il avait promis que l’Iran le laisserait tranquille. Vaziri le tranquillise : il ne revient jamais sur sa parole. Sauf que son regard exprime l’inverse...

L’iranien reçoit un appel – il se tourne vers les autres : le matériel a été vérifié et est en route pour le bateau. Dans la voiture, c’est la consternation : ils ne peuvent pas intervenir, il faut d’abord retrouver les bombes qui  vont donc être chargées quelque part sur un navire. Ils doivent se séparer : Granger prend Vaziri, Kensi, Michelle et Sidorov ; G presse Nell et Eric de retrouver d’urgence ce bateau.

 

C’est l’effervescence dans les OPS. L’Iran utilise des navires sous pavillon de complaisance pour contourner l’embargo, inutile de chercher une immatriculation nationale. Nell et Eric essaient donc de voir si un gros camion vu près de la carrosserie peut être repéré aussi près d’un quai- de n’importe quel quai de n’importe quel port…

Dans le même temps, Eric se rend compte que Janvier ne se dirige pas vers la voiture de G mais est entré dans le centre commercial.

Il a toujours la signature Overwatch, et comme le centre est éclairé par de la lumière naturelle, Eric le voit aller vers la sortie nord. G se lance à sa poursuite. Janvier descend, se rend dans une zone de maintenance interdite au public. Eric perd le signal Overwatch, heureusement, il lui reste la caméra-bouton. G a toujours un tour de retard, mais suit les indications que lui donne Eric, qui blêmit : Janvier s’est approché d’un employé qui se changeait dans un vestiaire, il attrape un cutter posé sur un carton et lui tranche la gorge. Il s’empare de son badge et de son téléphone, se plante devant un miroir – et enlève sa veste. Nell et Eric ont perdu tout contact. Mais l’homme va forcément refaire surface, il est dans une impasse.

Finalement le signal réapparait sur l’écran d’Eric. Nell  repère Janvier habillé en employé du centre commercial au volant d’un petit tracteur qui tire une remorque de sacs poubelle. G se précipite, le jette à terre en le menaçant de son arme – mais ce n’est pas Janvier ! Pourtant Eric est formel : le spray  le positionne juste en face de G. Celui-ci se met à fouiller entre les sacs poubelles et se fige : il a trouvé quelque chose qui ressemble à de la peau…Oui, c’est bien un morceau de peau. Janvier a enlevé la signature Overwatch – il est maintenant impossible à pister !

 

A l’hôpital, Sam ouvre les yeux et aux prix de gros efforts attrape le téléphone. Il appelle Hetty pour savoir où est Michelle. Quand il apprend qu’elle est avec Sidorov, il ne comprend pas : elle aurait dû être sortie de la mission.  Mais Hetty lui explique que les bombes sont sur un bateau sans doute pour l’Iran, et qu’ils ne savent pas lequel – peut-être que le russe laissera échapper un indice. Elle se fâche quand il demande où ils sont : il a été sévèrement blessé, elle lui ordonne de rester à l’hôpital. Il grogne pour toute réponse avant de raccrocher. Hetty soupire et joint Kensi : pas question de dire à Sam qu’elle se trouve devant un hôtel où séjournent Sidorov et Michelle…

Au même moment G entre dans les OPS. Malheureusement, Nell et Eric n’ont rien de neuf sur le navire – il faut dire qu’avec 8 millions de containers qui y transitent chaque année, le port de Los Angeles est le plus important du pays. Sans compter le port de Long Beach. Granger est toujours sur les talons de Vaziri – mais inutile de l’arrêter, avec son passeport diplomatique, il serait libéré très vite ; et il ne faut pas s’attendre à ce qu’il admette avoir acheté des engins nucléaires. Quant à Janvier, il a quitté le centre commercial à pied puis a disparu. Un mandat d’arrêt a été délivré et les frontières et aéroports sont surveillés. Hetty s’inquiète de ce qui paraît être une obsession, il vaut mieux se concentrer sur les bombes. Mais G a une bonne raison de vouloir  retrouver le français : il ne vit que pour sa vengeance, et représente une menace pour lui comme pour tout agent qui lui est proche…

 

A l’hôpital, Deeks est allongé, les yeux perdus dans le vague. Il renifle, quand la porte s’ouvre : Sam entre, il veut lui dire qu’il lui doit une reconnaissance infinie pour ce qu’il a fait. Deeks évite son regard. Sam n’insiste pas, il se dirige vers la porte quand Marty murmure qu’il pense en avoir fini avec le métier de flic. Sam réplique que ce serait une énorme erreur : il est un super flic ; il sera un super agent. Deeks soupire ; il lutte contre les larmes. Il n’aurait jamais cru entendre ça de la part de Sam. Celui-ci s’excuse ; c’était une erreur qu’il ne refera jamais. Ils échangent un long regard, puis Sam s’en va. Deeks, les larmes aux yeux, secoue la tête…

 

Sidorov sert un verre de grand vin à Michelle. Ils s’embrassent – la jeune femme en profite pour lui subtiliser son téléphone, et prétexte un besoin urgent d’aller à la salle de bain. Elle s’y enferme en composant un numéro en toute hâte.

Dans la salle des OPS, Eric répond au téléphone – personne ne parle, mais l’appel provient de l’Hôtel où sont Kensi et Michelle. Celle-ci tape à toute vitesse un message qui s’affiche sur l’ordinateur d’Eric : « téléphone de Sidorov, faites vite ». Hetty comprend aussitôt et ordonne à Eric de tirer au plus vite tout ce qu’il peut du téléphone.

A l’hôtel, Sidorov a perdu patience et menace d’enfoncer la porte de la salle de bain.

A l’extérieur, à la grande surprise de Kensi, c’est Sam qui gare la Challenger à côté d’elle. Il lui demande aussitôt le numéro de la chambre. Kensi lui explique la situation, mais il ne s’intéresse qu’à ce fameux numéro. Elle ne le connait pas, et s’inquiète plutôt d’Hetty. Elle aimerait bien qu’elle ne sache jamais qu’il est venu ici. Mais pour Sam, cela semble impossible.

Pendant ce temps Nell fait une étrange découverte : une Adeline Janvier était sur un vol en provenance de Las Vegas qui s’est posé 10 minutes plus tôt à Los Angeles. Pourtant la fille de Janvier était bien à Paris quand le NCIS a vérifié…

Eric termine de copier toutes les données du téléphone de Sidorov. Michelle reçoit un « je l’ai » qui la soulage. Elle remet le téléphone dans sa poche et ouvre enfin à Sidorov. Ils reprennent leur baiser ; seulement en apparence : Michelle pousse un cri, le russe vient de la mordre. Le climat a changé : il la pousse rudement sur le lit, sort son arme et appelle Andros. Il s’est rendu compte qu’elle avait pris son téléphone, et sait maintenant qu’elle n’est pas véritablement « Quinn »…

 

Finalement Eric et Nell isolent un quai où les bombes sont – ou étaient. Hetty veut que les équipes de détection de radioactivité prennent le relais, et que Michelle soit sortie au plus vite du voisinage de Sidorov. Elle appelle Sam pour le lui signifier (Kensi ne comprend pas comment elle a bien pu savoir qu’il était là). Sam est plus qu’heureux de recevoir cet ordre.

Les agents se précipitent à la réception, montrent une photo de Sidorov et obtiennent un numéro de chambre et une clé. Mais quand ils pénètrent dans la suite, elle est vide. Sam fixe avec amertume le rouge à lèvres sur le verre de vin…

Il exige d’Eric qu’ils les localisent – mais la caméra devant leur chambre a été désactivée, et il n’y en a pas beaucoup dans tout l’hôtel. Il cherche dans le salon, le garage…Sam lui conseille les caméras de surveillance routière à l’extérieur. Il souffre encore terriblement. Puisque Sidorov a trouvé un moyen de quitter l’hôtel, il est urgent qu’Eric découvre lequel.

 

Dans les OPS, la perplexité est montée d’un cran devant la photo de la prétendue Adeline Janvier qui est arrivée à Los Angeles : ce n’est pas la vraie. Nell l’a vue prendre un taxi une demi-heure plus tôt. Forcément il s’agit d’un piège que leur tend Janvier. Mais Hetty veut savoir qui est cette femme, et où elle s’est rendue.

 

Eric trouve un avion réservé par Sidorov et alerte Sam, qui lui demande de faire interdire le décollage. Mais très vite plusieurs autres réservations apparaissent – laquelle choisir ? Sam ne sait pas trop par laquelle commencer, mais il exige qu’aucun de ces appareils ne quittent le sol…

 

Granger, lui, a suivi Vaziri jusqu’à un appartement dans Hollywood. Il compte bien s’occuper de lui dès que les bombes auront été formellement localisées.

 

Nell a trouvé des infos sur la fausse Adeline : voleuse, escroc et prostituée, ce n’est pas une enfant de cœur…Pourquoi a-t-elle été embauchée ?

 

Eric a du nouveau : le vol de San Diego a reçu l’avis que ses passagers le rejoignent dans moins d’une heure. Sam ne comprend pas : c’est à deux heures de route. A moins que le voyage se fasse par la voie des airs ! En effet l’hôtel a un héliport, et Eric repère de grosses valises au bord de la piste d’atterrissage. L’or iranien. Un hélicoptère est à deux minutes de vol. Sidorov et Michelle apparaissent aussi sur la vidéo.

Kensi et Sam arrivent sur le toit en même temps que l’hélicoptère – Kensi demande à Eric de les en débarrasser. Ce qu’il fait avec succès, l’engin s’éloigne. Sidorov avec Michelle en bouclier et Andros, font face à Sam et Kensi. Tous ont leurs armes pointées les uns vers les autres.

Sam ricane : le russe vient de perdre son moyen de transport. Mais Sidorov garde les meilleurs atouts : il sait que Sam va baisser son arme parce que l’amour qu’il porte à Michelle est son point faible. Il est prêt à mourir pour elle ; Sidorov, lui, est prêt à la tuer. Effectivement, Sam baisse son arme, et demande à Kensi de faire de même. Sur l’ordre du russe, ils tournent pour s’éloigner de la porte, pour la laisser libre. Mais au moment où Andros allait mettre la main sur la poignée, elle s’ouvre brutalement : Deeks apparait et descend Andros. Surpris, Sidorov laisse Michelle faire un pas de côté : Sam lui met aussitôt 4 balles dans la poitrine. C’est fini…

Sam s’approche de sa femme, tranches les menottes en plastique…pendant que Kensi demande à Deeks si tout va bien. Oui, ils vont bien…Ils regardent Sam étreindre Michelle…

 

Dans les OPS, Nell a trouvé l’endroit où le taxi a déposé la fausse Adeline : il s’agit de l’appartement d’Hollywood où Granger a suivi Vaziri. Elle y est arrivée quelques minutes avant l’iranien. Callen demande qu’Owen soit prévenu que Janvier peut être à l’intérieur ; et qu’il l’attende. Il sait que c’est un piège – mais doit y aller.

Granger n’a pas vu Janvier, mais il y a une entrée par derrière. Il prévient Callen que Janvier peut vouloir mourir  par « suicide par un policier »…ils n’ont rien contre.

Ils enfoncent la porte, et tombent sur la fausse Adeline morte, gorge tranchée. Deux types ont été flingués. Des hommes de Vaziri. Ils montent précautionneusement à l’étage. Vaziri est là, étendu sur le lit, la bouche fermée par de l’adhésif. Il lui manque les deux mains…Une scie ensanglantée est posée à ses côtés. Il a les yeux fermés. Le piège était pour lui. Janvier a utilisé la fille pour l’attirer et se venger méthodiquement. Les agents sont au bord de la nausée. Vaziri grogne : il est en vie ! G lui arrache l’adhésif. Il ne comprend pas ce que l’iranien murmure, mais l’homme répète : « balcon ».

Granger et Callen s’y précipitent. Un homme sur le trottoir les interpelle : est-ce qu’ils cherchent le type qui vient de sauter ? Il a descendu la rue et  pris la Beemer noire- qui quitte à l’instant son lieu de stationnement. G saute du balcon, Granger prend les escaliers. Callen se plante au milieu de la chaussée ; Janvier lui fonce dessus. L’agent tire, en visant le conducteur, qui accélère dans une tentative désespérée de le renverser. Mais G plonge à temps. La voiture continue sur son élan, quelques mètres, avant de s’immobiliser sur le trottoir. Callen s’approche doucement. Janvier le regarde : il a pris plusieurs balles, il parle d’une voie faible pour demander que G l’achève. Puisqu’ils le veulent autant l’un que l’autre. Callen lève son arme…

 

Au QG, Deeks ouvre son casier. Kensi arrive. Il lui demande s’ils ont retrouvé les bombes : elles étaient en route pour l’Iran via l’Afrique et sont maintenant en cours de sécurisation. Kensi s’inquiète : pourquoi Marty est-il en train de rassembler ses affaires ? Le jeune homme ne semble pas le savoir lui-même. Kensi lui dit qu’elle sait ce qu’il vient de traverser – il réplique qu’il espère qu’elle ne le saura jamais. Mais s’il a besoin d’en parler, ou de ne  parler de rien, elle est là pour lui. La seule chose qu’il désire, c’est partir d’ici. Elle l’encourage à prendre un peu de vacances. Mais en fait, ce qu’il veut, c’est tout laisser derrière lui. Elle accuse le coup, les larmes aux yeux : y compris les gens ? Il ne répond pas. Elle comprend, le regarde une dernière fois, puis tourne les talons. Il la rappelle : pour tenir, pour échapper à la douleur, il s’est raccroché à son sourire, à son rire, à elle toute entière. Il n’a pas arrêté de penser à elle, c’est comme ça qu’il a résisté. Il soupire : pour ce que en valait le coup !

Ils sont interrompus : Sam et G sont de retour. L’ex-SEAL est au téléphone avec sa femme – il promet d’être bientôt rentré. Elle est en train d’aider leur fille à faire ses devoirs. G ricane : combien de temps va-t-elle simplement être Madame Hanna ?

Sam hèle Deeks : il lui a amené un cadeau. Il lance à Marty un dentier…Marty le contemple, commence une phrase – que Sam termine : c’est un peu trop tôt…Callen, qui vient de mettre d’énormes fausses dents, se dit que donc ce n’est pas très cool. Mais Deeks sourit : non, ça c’est génial. G enlève ses dents : ça fait du bien de rire, lance-t-il à Marty. Puis il les invite à aller boire un verre. Deeks fait quelques pas puis précise: pas de chaud, pas de froid, rien à mâcher…Ils rient ; Hetty qui les observe d’en haut, soupire avec soulagement…

 

Quatre mois plus tard, dans une prison, Janvier, lourdement enchaîné, est conduit dans une cellule où Callen l’attend, l’air très satisfait. 2 mètres 60 sur 3 mètres 60, enfermé 23 heures sur 24, pour purger une triple peine de réclusion à vie – ça n’a pas de prix ! Janvier lui dit qu’il ne pensait pas le revoir, mais G avait trop envie de voir ça de ses propres yeux. Le français ricane : 2 heures d’avion pour le voir pénétrer dans une cellule, il ne se passe pas grand-chose chez lui…Touché, G sort. Janvier s’amuse : est-ce qu’il connait le Comte de Monte-Cristo ?

L’histoire de l’homme qui au bout de 21 ans de prison s’évade pour accomplir sa vengeance ?! Callen claque la porte derrière lui. Il s’éloigne.

Janvier le rappelle : la partie n’est pas terminée ! G ne se retourne pas mais son visage montre qu’il prend la menace très très au sérieux…

------------------------------- FIN -----------------------------

 

 

HETTY: Previously on NCIS: Los Angeles

[Callen in Iran- he finds Janvier in the bus. In the plane back to LA]

CALLEN: Janvier.

JANVIER: What are we gonna sell this year?

CALLEN: A nuclear bomb.

JANVIER: He took it off one joint at a time.

[Parking lot -G sprays some Overwatch over Janvier’s neck]

JANVIER: Tracking device.

CALLEN: Can't be removed.

[Desert meeting]

JANVIER: The deal will be done.

SIDOROV: Very good.

[The kiss Kensi-Deeks]

[Boatshed. Interrogation room]

JANVIER: I have a daughter, 16 years old. She lives in Paris.

[Sidorov in the ally with the bikers]

GRANGER: [voice] Bring me one of the Russian women alive.

[Sidorov knocks Sam and pushes him into the pool- then tortures him with Andros]

[Voice then boatshed]

JANVIER: Sidorov is going to kill your beloved partner.

[Russian girl kicks Michelle backwards]

[Torture room]

SIDOROV: Is Quinn an agent?

DEEKS: No.

[The drill is on- Deeks screams…]

 

----------------------- ZAPPING -------------------------

 

[Fade in -Top of the building- Kensi shoots for the first time at the Russian girls who were staring at the outside through the open wall]

KENSI: Michelle!

[Michelle is still holding firmly the plastic; she screams]

MICHELLE: Kensi!

[Kensi shoots and steps forwards – the Russian avoid the bullets and hide behind a crate]

KENSI: Michelle! Hang on.

[Michelle screams again; Kensi can’t stay there, the Russian start shooting too. They split. Kensi pushes a cart she was hiding behind in the blond girl’s legs- they grunt and fight; the brunette join the fight; meanwhile, Michelle start heaving herself up the plastic – Kensi is losing her battle: blond girl is strangling her from behind but she still prevents brunette to grab her gun. Michelle’s efforts pay off: she’s in, just in time to kick the weapon out of reach of the Russian’s hand. She kicks the girl as well, then pulls a plastic on her face. Brunette can’t breathe. Her friend gives up: she flies – Kensi is free! She breathes heavily and sprints behind]

KENSI: Go! Go!

[She coughs; Michelle finishes Brunette- The blond has taken the lift – Kensi takes the stair. Michelle is panting: Brunette is lying on his back.]

[Maya is leaving when Kensi starts her bike – she chases the Russian. Maya avoids a car, turns right, speeds up straight but a car comes from her right. She swerves left, but a car is parked…Her bike crashes against it, she launches off and slams onto the road. She groans, looks like not able to stand up. Kensi kneels at her side]

KENSI: Hetty, I need an ambulance now.

 

     ♫ ♫ NCIS: LA 5x01 ♫ ♫ Ascension ♫ ♫

♫ ♫ Original air date on September 24, 2013 ♫ ♫

 

[An ambulance is running fast -siren wailing. Kensi is in aside Maya; a paramedic is speaking in his radio- he has a partner near the back doors]

MAN: 28-year-old female, high-speed motorcycle crash victim. Helmeted, no L.O.C., multiple contusions along neck and spine.

KENSI: Maya Yerzov, former Russian special forces. We know everything about you.

MAN: Not now!!

[radio static crackles]

MAN: BP 118/76, pulse 94, in full spinal immobilization for mechanism.

KENSI: You're about to spend the rest of your life in a federal prison unless you give us Sidorov's location.

MAN: Back off!!

MAN2 [over radio]: Does it meet trauma-center criteria? Any neurologic deficits?

PARAMEDIC2: Checking.

[He’s …Granger!]

GRANGER: Maya, we're gonna use this to test your foot, so you tell me if this feels sharp, okay?

MAYA: Okay.

[Granger presses the needle -not on her toe!]

GRANGER: You feel that?

MAYA: No.

GRANGER: Okay, let's try the other side. What about that? Anything?

MAYA: No. Am I paralyzed?

GRANGER: We just have to get you to the hospital quickly. Radio in. We need a neurosurgeon to meet us, and have them hold an O.R.

[Kensi pulls out her gun and aims at the paramedics]

KENSI: No, no. Tell the driver to pull over.

MAYA: What are you doing?

KENSI: Tell him to pull over... now.

[Granger opens his radio]

GRANGER: Michael, pull over for a second.

MICHAEL: [over radio] Copy that. What's up?

GRANGER: Just pull over.

[The driver stops, siren continues wailing]

MAN: If she doesn't get treatment immediately, she will be paralyzed.

KENSI: There are two federal agents' lives on the line. You tell me what Sidorov's location is immediately.

[Maya gasps, she’s in panic]

MAYA: Oh, my God.

KENSI: You want to spend the rest of your life in a wheelchair? Is that what you want?

MAYA: Nyet.

KENSI: Then tell me where he is!

MAYA: It's an auto body shop. East 14th and Elwood.

KENSI: [on phone] Eric, you got that?

[OPS center.]

ERIC: Checking.

[He’s typing, as does Nell. Hetty is standing behind them- one of the computer beeps]

NELL: There is a body shop at that location.

[Eric pulls up footage from the back)

ERIC: Sidorov's Mercedes is parked in back.

[Ambulance]

KENSI: The good news is, you're gonna be just fine.

[Granger twists her foot]

MAYA: Ow! I felt that.

GRANGER: The bad news is...this little piggie's going to prison.

[Maya gets the trick…]

 

[OPS center. Hetty on phone]

HETTY: Mr. Callen.

CALLEN: Yes?

HETTY: We found Sidorov's location.

[OPS center. Observation room.]

CALLEN: Okay.

[He stares at the screen: Janvier is waiting in the interrogation room- nodding at the camera…He joins him- throws a phone on the table]

CALLEN: You're gonna finish this deal.

JANVIER: Or what? You're gonna punch me in the face again?

CALLEN: I'm thinking about it.

JANVIER: If you send me out there, it would give me a chance to escape.

CALLEN: You'll be on a leash.

JANVIER: Many a mad dog has broken their leash, Agent Callen.

CALLEN: Good luck with that. Call Sidorov, and then you call Vaziri, set up a meet.

JANVIER: And the game continues…

[He takes the phone, it beeps- the line is ringing]

JANVIER: Oh, by the way, have you recovered Agent Hanna's body yet?

[G glares at him…]

 

[Move to a park- Janvier is walking – G in his car]

JANVIER: Are you there, Agent Callen?

CALLEN: I'm here. Watching and listening.

JANVIER: It's a complicated relationship we have. I consume you, and you consume me.

CALLEN: It's not complicated. It's obsessive. Sad.

JANVIER: You might be right.

CALLEN: You know that tracking spray on your neck doesn't wash off.

JANVIER: Oh, yes. My collar.

CALLEN: Collars are for animals. Don't flatter yourself.

[He watches at a place with binoculars]

CALLEN: They're here. Get close to them quickly.

[Vaziri and a man meet Sidorov and Andros]

[Callen grabs his phone]

CALLEN: Kens.

KENSI: [Over phone] Yes?

CALLEN: Go.

KENSI: [over phone] Done.

[Janvier is with the seller and the buyer…]

 

[A car stops at the back of the auto body shop. Granger and Kensi hurry out- Kensi unlocks the door, the assistant Director having her back; she pulls out her weapon and opens the door. They enter, find Deeks, unconscious] 

GRANGER: I got Sam.

KENSI: Deeks? Deeks, no. Deeks? Deeks?

[Next room- Sam is also unconscious – both agents kneels near the wounded men]

GRANGER: Sam? Sam? Hey, it's me. It's me.

KENSI: Look at me…

[Deeks gasps]

DEEKS: You got to...

KENSI: It's me.

DEEKS: You got to get me out of here.

GRANGER: Agent Hanna, look at me.

[Sam coughs]

GRANGER: Come on, Sam. You know who I am?

SAM: Yeah.

GRANGER: Kensi, the kit.

[She throws him a box – Sam winces]

DEEKS: You got to cut me loose.

KENSI: We don't have much time, and I... I can't.

DEEKS: What? What? What are you...? What's happening?

KENSI: You have to stay here just a while longer, okay? I'm sorry.

[He looks desperate]

 

[Meeting point: the men split]

CALLEN: [On phone] Kens.

KENSI: [Over phone] Go.

CALLEN: Party's over. They're leaving.

 

[Back alley – auto body shop. Andros and Sidorov stop the car. Michelle was waiting behind a tow truck, she block their way, gun ready]

MICHELLE: Isaak! You sent Barbies after me? I hate Barbies. I used to pull their heads off when I was a kid.

SIDOROV: How did you find me?

MICHELLE: A Barbie told me. Right before I pulled her head off. Why'd you do it, Isaak?

[He stares closely at her face]

SIDOROV: Your boyfriend is a federal agent.

[She’s taken aback (well, she looks like being – but incredulous]

MICHELLE: No, he isn't.

SIDOROV: Sadly, he is.

[She lowers her weapon- follows him inside. They stop near Deeks]

SIDOROV: Do you know this one?

MICHELLE: I saw this guy outside of a hotel once where we were staying. I thought he was a cop. Who is he?

SIDOROV: Your boyfriend's handler.

[Deeks spits blood]

SIDOROV: We don't know what agency. I had to make sure I could trust you.

[Andros opens the door, Michelle sees Sam and comes close]

MICHELLE: Who are you? Open your eyes and tell me who you are!

SAM: You did the hit on Congressman Aquino.

[He’s panting]

SAM: I was assigned to go undercover.

MICHELLE: Are you a federal agent?

[Sidorov is watching her, trying to know if she’s playing him again or not]

MICHELLE: [Louder] Are you a federal agent?!

SAM: …FBI.

DEEKS: All right, listen. You let us walk out of here...and you guys walk out of here. Nobody even knows we're here.

[Michelle takes a few steps towards him]

SAM: You kill a federal agent, you're as good as dead.

[Michelle wheels around, and shoots twice at Sam’s chest- 2 bloody holes appear]

DEEKS: No… No.

[The woman aims, and shoots twice more- he grunts. Sidorov looks at Michelle, a tiny smile on his face]

MICHELLE: Remember, Isaak, he said he loved me, too.

[Sidorov glances at Sam]

SIDOROV: I understand.

MICHELLE: Good. Let's get out of here and make some money.

[She steps out, the men follow…]

 

----------------------- ZAPPING -------------------------

 

[The black Mercedes with Kensi & Granger is back in the alley; sirens wailing, 2 ambulances stop behind it]

GRANGER: Come on! Let's go!

[Inside the auto body shop]

GRANGER: All right, there's one over here and another in there. Quickly! Come on!

[Kensi frees Deeks’ wrists – Granger heads to Sam]

GRANGER: Paramedics are here. We'll get you out of here, Sam.

[There are garbled radio transmissions- Paramedic1 is with Deeks, Paramedic2 with Sam]

PARAMEDIC1: Open.

PARAMEDIC2: You were electrocuted?

GRANGER: It's okay, Sam.

PARAMEDIC1: Yeah, he's got multiple dental trauma. A possible fractured mandible. He's gonna need an oral surgeon.

[Sam starts standing on his feet]

GRANGER: Whoa, whoa, whoa.

PARAMEDIC2: Hold on, hold on.

GRANGER: Sam, sit down.

SAM: Deeks! Did you give up Michelle?

DEEKS: No.

SAM: Was Sidorov playing her just now?

DEEKS: I didn't give her up. I didn't give her up.

GRANGER: All right, Sam. You need to let the paramedics do their job.

[Sam whispers]

SAM: Thank you.

[Deeks breathes heavily]

 

[Hospital- 2 medical teams are waiting for both men in the same room]

PARAMEDIC2: Still hypertensive after 500 cc's.

[paramedics are chattering urgently]

PARAMEDIC1: Let's get him on the sheet.

MAN1: Line's clear.

MAN2: Go ahead and spike another liter.

DOCTOR: Are we ready? Lift on three. One, two, three.

[Deeks groans when he’s lifted]

WOMAN: [With Sam] Three liters of saline. Four migs of morphine.Send a troponin to check for cardiac damage and a CK for rhabdo and kidney failure.

GARCIA: [With Deeks] I'm Doctor Garcia. I need to look inside your mouth.

DEEKS: No.

GARCIA: Detective, I need you to open your mouth. Can you hear me?

[Deeks is grunting]

GARCIA: You swallowed a lot of blood. Please open your mouth.

[Deeks grunts and fights again the man’s hands coming close to his face]

GARCIA: I'm gonna need to sedate him.

SAM: Back off. Give him a minute.

[The doctor steps back; Kensi takes Deeks’s hand]

KENSI: Deeks, you've got to listen to the doctor.

[Deeks splits blood and keeps his head turned opposite to her]

KENSI: Deeks. Deeks.

GRANGER: Come on, Agent Blye. We've got work to do.

[She obeys – but sighs heavily before walking out. Deeks looks at Sam…]

 

[The black Mercedes stops near Callen’s car in a parking lot. Kensi takes the back seat and Granger sits at G’s side]

KENSI: This the exchange site?

CALLEN: Yeah. Janvier's on the top level of the garage. Sidorov and Vaziri are late.

GRANGER: They get spooked?

CALLEN: I'm not sure. There was a lot of talk at the meet I couldn't hear.

[He looks at Kensi]

CALLEN: How are they?

KENSI: Not good.

GRANGER: It was pretty brutal.

KENSI: Deeks won't even look at me.

CALLEN: My fault.

GRANGER: It was simply the cost of completing this mission.

CALLEN: Yeah, then the cost is too high.

GRANGER: Two nuclear weapons mean hundreds of thousands of innocent lives.

CALLEN: I know what the math is! …I run it through my head every few minutes.

GRANGER: Yeah… So do I.

[G looks at his eyes, sees it’s true]

[Garage: Sidorov is first, Vaziri comes with 2 cars. The agents have footage in their car]

CALLEN: Everybody's here. The minute they mention the location of the bombs, we move in and this ends.

GRANGER: Professionally, they're all armed and dangerous. Proceed with extreme caution. Personally, I don't need any of them to spend another day on this earth.

[Kensi and G exchange a look]

CALLEN: Here we go. Get ready to move.

[One of Varizi’s car has the trunk open.]

ANDROS: I'm going to check the gold.

VAZIRI: It's all there.

SIDOROV: We count it just the same.

VAZIRI: We aren't gonna cheat you. It's a small price to pay to make Iran a nuclear power.

SIDOROV: And for you, my friend, $2 million in Dutch bearer bonds.

[G’s car]

GRANGER: They're untraceable, like cash.

CALLEN: Come on, tell us where the bombs are.

[Garage]

ANDROS: It's all here.

JANVIER: Pleasure doing business with you.

VAZIRI: Too bad it won't buy you a hand.

JANVIER: I'll see you in hell.

VAZIRI: Maybe sooner.

JANVIER: We have a deal. When this is done, you leave me alone.

VAZIRI: I never go back on my word.

[He takes his phone, it beeps, the line rings]

MAN: [Over phone] Yes?

VAZIRI: How do they look?

MAN: [Over phone] Everything is checked. It is on its way.

VAZIRI: Okay.

[The phone beeps, he puts it back into his pocket]

VAZIRI: The merchandise was checked and is being taken to the ship.

[G’s car]

KENSI: Bombs are already being delivered to a ship?

CALLEN: We can't bust them till we know where they are.

GRANGER: We have to stay with them. I'll take Vaziri.

KENSI: I'll take Michelle and Sidorov.

CALLEN: Eric, Nell, find that ship fast!

 

[OPS center.]

NELL: Okay, to avoid sanctions, Iran sails ships under flags of Zanzibar, Moldova...

ERIC: See if there were any large trucks near the auto body shop that match...

NELL: Any of the local ports.

[Eric looks at the screen]

ERIC: Callen, Janvier is not moving towards you. He went into the mall.

CALLEN: What? You still have his Overwatch signature?

ERIC: Yeah. The mall has skylights. I'm tracking him. Uh, he's moving to the north end.

[G gets out of the car and runs…]

ERIC: He's gone down the escalator. He's on the first level.

[In the mall. Janvier walks quickly, looks around and pushes a door open]

ERIC: All right, he's leaving the main area. It looks like a...like a maintenance area.

[G is jogging inside the mall]

ERIC: Uh, I lost his Overwatch signature, but I still have the button cam on his jacket.

CALLEN: Which way, Eric?

ERIC: Go to your left. You should see a door to maintenance. It leads to a hallway behind the stores that runs the length of the mall.

[Janvier spots a man at the end of the hallway; he’s in the changing-room and wears an uniform. Janvier picks up a craft knife on a crate, comes close to the man from behind and cuts his throat]

ERIC: Oh, no. Callen, Janvier just killed somebody. He stole his I.D. and a phone.

[Callen is sprinting in the hallway]

NELL: He can't get away.

[Janvier sighs in front of a mirror.]

ERIC: What's he trying to do?

[Janvier pulls of his jacket…]

ERIC: We've lost visual contact.

[Nell sighs- Callen is still running in the hallway]

CALLEN: Still no Overwatch?

[Eric types frantically on his tablet – it beeps]

CALLEN: Eric, talk to me.

ERIC: I...

[He sighs]

ERIC: All right, I got him. He's moving back into the mall.

[Janvier leaves the maintenance area]

NELL: Okay, I'll try to locate him on the security cameras.

[Janvier spots a cart with garbage in plastic bags – the driver wears the same uniform and is busy changing the bag of a bin]

NELL: Callen, he's dressed as a maintenance worker. Overalls and a cap. Just past the food court.

[G is still in the hallway]

CALLEN: On my way.

NELL: Lost visual.

ERIC: Overwatch says he's just north, heading toward the end of the wing.

ERIC: He's running.

NELL: No, he's not. He's on a cart. He's headed for the north exit.

CALLEN: Got him.

[He sprints, grabs the driver and slams him on the floor – guy grunts, loses his cap – raises his hands: G is aiming at his head with his gun]

MAN: Hey!

CALLEN: It's not him!

ERIC: Overwatch signature says he's right in front of you.

[G rummages the garbage bags – and finds a chunk of skin! He puts on gloves to check if this is really what he thought it was…]

CALLEN: He cut off his Overwatch spray.

NELL: He cut the skin off his own body?

CALLEN: And now he's untraceable…

 

----------------------- ZAPPING -------------------------

 

[Hospital. Sam’s room. The monitor is beeping steadily. Sam opens the eyes. He groans when he wants to move. With a lot of pain, he manages to grab the phone on the table and pull it onto the bed.  He sighs- and dials]

[OPS center. Hetty is coming in; her phone starts ringing]

HETTY: Yes.

SAM: Where's Michelle?

HETTY: She's with Sidorov.

[Sam sighs]

SAM: Why didn't you pull her out?

HETTY: We believe the nuclear devices are onboard a ship possibly bound for Iran.

SAM: But you don't know which one?

HETTY: No. She's staying in to see if Sidorov knows anything about the ship.

SAM: Where are they?

HETTY: Agent Hanna, you were severely injured. I'm ordering you to remain in the hospital.

[He groans and hangs up. She sighs]

HETTY: Ms. Blye.

KENSI: Yeah, Hetty!

[She’s standing near the black Mercedes]

HETTY: Status?

KENSI: Sidorov, Andros and Michelle are in the Camford Hotel.

HETTY: Agent Hanna will be calling you. Do not give him your location. It's for his own good.

[G enters]

CALLEN: Anything on the ship?

ERIC: The Port of Los Angeles is the busiest in the country. Eight million containers move through there a year.

NELL: Not to mention the Port of Long Beach.

CALLEN: Granger with Vaziri?

HETTY: Yes. You want to bring Vaziri in, question him?

CALLEN: No, he has diplomatic immunity. We wouldn't be able to keep him very long. And he'll never admit to buying the weapons.

HETTY: Let alone give us the name of the ship.

CALLEN: What's the last location we have on Janvier?

ERIC: Uh, he left the mall on foot, but we lost him after that.

NELL: We have a BOLO out and facial recognition running at the borders and international airports.

HETTY: We need to stay focused on the bombs. Janvier is obsessed with you. It might be wise not to be obsessed with him.

CALLEN: I have to be. Janvier's a threat. He lives for revenge. He'll come after me. Or any agent I'm connected to…

 

[Hospital. Deeks’ room. The monitor is beeping steadily- Sam enters- Marty sniffles- Sam speaks to his feet]

SAM: I owe you for the rest of my life for what you did for me. [Sam looks at him; Deeks avoids his eyes]

SAM: I just wanted you to know.

[He starts leaving]

DEEKS: I think I'm, uh...I think I'm done being a cop.

[Sam shakes the head]

SAM: That would be a huge mistake. You're a great cop. You're gonna make a great agent.

[Deeks sighs heavily- he’s fighting tears]

DEEKS: Uh...I never thought I'd hear that coming from you.

SAM: Yeah, that was my mistake. I won't make it again.

[They exchange a long look – Sam walks out; Deeks shakes slightly his head…]

 

[Sidorov is pouring red wine in 2 glasses – and gives one to Michelle]

SIDOROV: 1982 Château Bel Orme Tronquoy de Lalande. I've waited years to open this.

MICHELLE: Hmm.

SIDOROV: Now...

MICHELLE: Now you're done waiting.

SIDOROV: Very much.

[They sip; Sidorov don’t want to wait more: they kiss – but meanwhile Michelle takes his phone out of his pocket…]

MICHELLE: I need a minute. Mmm. Just one minute. I'll be back.

[She goes to the bathroom, locks the door and hastily dials a number on his phone.]

 

[OPS center. Nell and Eric are typing, Hetty and G stare at the large screen. Phone is ringing.]

ERIC: Who's this? Hello?

[He types, his computer beeps]

ERIC: I got a call coming from the Camford Hotel. That's where Michelle and Kensi are.

[In the hotel, Michelle types very fast]

[OPS center. The computer beeps]

ERIC: It's a text.

[Text on his monitor: SIDOROV’S PHONE, GO FAST]

CALLEN: That's got to be from Michelle. Eric, get everything you can off that phone.

ERIC: Just give me a minute.

[Michelle is in the bathroom. Sidorov knocks at the door]

SIDOROV: I don't like being teased, Quinn. You don't want me breaking down the door.

MICHELLE: Just a sec.

[Outside - tires screeching Sam’s car stops near Kensi]

KENSI: You are supposed to be in a hospital.

SAM: Do you know what room they're in?

KENSI: Michelle got Sidorov's phone. Eric's downloading it now.

SAM: I asked you...do you know what room she's in?

KENSI: No. You better promise me Hetty will never know that you were here.

SAM: Something tells me that's gonna be impossible.

[OPS center. Computer beeps]

NELL: I just got a hit for a plane ticket purchased for an...

HETTY: Adeline Janvier?!

CALLEN: Janvier's daughter…

NELL: The ticket is from Las Vegas to Los Angeles. Flight landed ten minutes ago.

CALLEN: Las Vegas? I thought Janvier's daughter was in Paris.

NELL: She was.

ERIC: I got everything off Sidorov's phone.

[In the bathroom, Michelle reads a text: GOT IT. She sighs and puts the phone in her pocket.]

SIDOROV: I'm waiting, Quinn.

MICHELLE: Coming.

[She smiles, he chuckles – she suddenly gasps loudly]

MICHELLE: You bit me.

SIDOROV: Did it hurt?

MICHELLE: Yes.

[They laugh]

SIDOROV: That's only the beginning.

[She gasps again: he grabs her both hands and is no more kind]

SIDOROV: Where is my phone, Quinn? But then I guess Quinn isn't your real name.

[She tries to free her hands; he pushes her backwards on the bed and pulls out a gun]

SIDOROV: Andros!

 

[OPS center.]

ERIC: I found an address of the port. Big screen.

NELL: That's got to be the dock where the bombs are.

CALLEN: Or were.

HETTY: I want Michelle out now.

ERIC: It could be one of a half a dozen ships.

HETTY: I don't give a damn. We'll find it. Have Homeland Security lock down the dock, and alert the NEST team.

NELL: Yeah.

HETTY: Mr. Hanna?

SAM: Yes, Hetty.

[Kensi whispers]

KENSI: How did she know you were here?

HETTY: That's a discussion for another day. Get Michelle out now.

SAM: With pleasure.

 

[They run to the hotel reception- Sam shows a photo, Kensi her badge]

SAM: Federal agent. We need to know what room he's in, and we need a key fast.

HOTEL MANAGER: I checked him in. Room 1504.

[She hands him a key]

KENSI: Thank you.

[They take the elevator- unlock the door, enter]

SAM: Federal agents!

KENSI: They're gone.

[Sam stares at a glass- at the lipstick marks on it…]

 

----------------------- ZAPPING -------------------------

 

[Kensi and Sam leave the room]

SAM: Eric, what are you seeing?

ERIC: They've disabled the camera outside the room, and they're not on any of the other hotel cameras. I'm looking at the lobby, the garage...

SAM: What about traffic cameras surrounding the hotel?

[He sighs, still in pain]

ERIC: Searching.

[They take the lift]

SAM: Sidorov found a way out. Find it.

 

[OPS center.]

NELL: This is the woman from Las Vegas flying under the name Adeline Janvier. And this is actually Adeline Janvier.

CALLEN: It's not the same woman.

NELL: Then why is she flying under Janvier's daughter's name.

CALLEN: It's almost like he wants us to find her.

HETTY: Bait, perhaps?

NELL: Okay, I found the woman from Las Vegas getting in a cab at LAX a half hour ago.

HETTY: Find out who she is and where she went.

CALLEN: That's what Janvier would want us to do.

[Eric’s computer beeps]

ERIC: Sam, I just got a hit for a private plane chartered out of LAX, booked under one of Sidorov's companies. Takes off in 15 minutes.

[Sam and Kensi have reached their cars]

SAM: Alert Homeland Security at LAX. That plane does not take off!

ERIC: Hold on. I got another hit for a private jet out of the Ontario airport.

CALLEN: And another one from Burbank.

HETTY: Another one for John Wayne.

[Sam and Kensi wait before getting into the car]

KENSI: What is he doing?

SAM: Hedging his bets?

KENSI: All right, well, we stop one, he's not gonna be able to get to the other one.

[OPS center.]

ERIC: There's one more for San Diego.

[Outside the hotel]

SAM: That's two hours away.

KENSI: Where do you want to go?

SAM: I... I don't know, but, Eric, none of those flights take off.

 

[Janvier stops the engine of the car he was driving]

GRANGER: Just tracked Vaziri to an apartment in Hollywood. We any closer on the ship with the bombs?

HETTY: We believe we found the dock, and the NEST team has been dispatched to the Port of Los Angeles.

GRANGER: As soon as you find the bombs, I'll take him in.

[His guns clicks while loading…]

[OPS center.]

NELL: Okay, the woman from Las Vegas traveling under Janvier's daughter's name is Kayla Bishop. She's an exotic dancer with convictions for fraud, theft and prostitution.

CALLEN: Janvier likes to hire small-time crooks that want to make some quick cash.

HETTY: The question is: why?

[Eric’s computer beeps]

ERIC: The charter company just texted the pilot to expect the passengers in less than an hour.

CALLEN: Where? LAX?

ERIC: No. San Diego.

[Outside the hotel]

SAM: But that doesn't make any sense. He can't get down there that fast.

[He looks around, trying to think very fast]

SAM: Sidorov never left the hotel.

KENSI: What are you talking about?

SAM: Eric, check the roof of the Camford Hotel for a helipad.

ERIC: It's got one. And there's a bunch of suitcases.

[OPS center. Footage from the helipad is on large screen]

HETTY: It's the gold.

CALLEN: They got to be there somewhere.

NELL: There's a helicopter inbound.

[Sam and Kensi run as fast as possible; they take the lift]

NELL: The chopper's two minutes out.

CALLEN: Sam, we got them. They're on the helipad.

[On screen: Sidorov is holding Michelle tight – they head to the suitcases]

[Hotel: Sam and Kensi are in the hallway – they open the door – a helicopter is whirring – they spot Andros, Sidorov and Michelle]

SAM: Federal agents! Drop your weapons!

KENSI: Eric, get that chopper out of here.

SIDOROV: Lower your weapons!

SAM: Where you gonna go? It's over.

[The helicopter flies away]

SAM: Looks like you lost your ride.

SIDOROV: Lower your guns and get away from the door!

SAM: Not happening.

SIDOROV: Yes, it is. You know why? Because your love for her is your weakness.

SAM: I could say the same for you.

SIDOROV: The difference is, I'm willing to kill her, but you are only willing to die for her.

SAM: In a New York second.

SIDOROV: Do I have to put a bullet in her shoulder? Lower your weapons and get away from the door!

MICHELLE: Don't do it, Sam. Shoot him!

SIDOROV: Last chance!

SAM: Okay. Okay. You win. Do what he says. Move!

[They start getting away from the door; Sidorov, Andros and Michelle get closer to it]

SAM: Don't hurt her. Don't hurt her. Okay.

[Sidorov looks at Andros: they’re at the door]

SIDOROV: Go.

[But the door bursts open before he puts a hand on it: Andros is shot by…Deeks! Sidorov is so surprised that Michelle can steps aside and Sam doesn’t miss – 4 bullets in the chest. He grunts, looks at Michelle…and dies. Sam comes close to Michelle]

MICHELLE: Cut these.

[Deeks stares at Andros]

KENSI: Deeks, are you okay?

DEEKS: I'm good. You good?

KENSI: Yeah, I'm good.

[They look at Sam and Michelle: they hug…]

 

----------------------- ZAPPING -------------------------

 

[OPS center. Eric and Nell work on their computer. Hetty is watching their monitors. G stares at the large screen]

ERIC: The NEST team is at the Port of Los Angeles, dock 23. They're scanning the containers for radiation signatures.

NELL: Okay, using the license plate from the taxi, I've tracked the woman posing as Janvier's daughter to an apartment in Hollywood.

CALLEN: That's the apartment Granger tracked Vaziri to.

NELL: According to the cab's records, she got there just before Granger.

CALLEN: Make sure Granger knows Janvier may be there. And tell him to wait for me.

HETTY: Surely it's a trap, Mr. Callen.

CALLEN: I know.

 

[G stops behind Granger]

CALLEN: Janvier?

GRANGER: I haven't seen him; he could've come in through the back.

CALLEN: Let's finish this.

GRANGER: Ground rules. If Janvier wants to die by suicide-by-cop...

CALLEN: I have no interest in that.

GRANGER: I'm just saying...let's be clean about it.

CALLEN: As a whistle.

[They enter the gate, come at the door]

CALLEN: Go.

[Granger kicks the door open- G enters first]

CALLEN: Federal agents!

[Kayla is dead – cut throat. 2 men have been shot]

GRANGER: Vaziri's men.

[G points at the floor. They take the stairs and stop dead in the bedroom: Vaziri is lying on the bed, with tape on lips – his two hands are missing…a bloody saw is lying at his side. His eyes are closed]

CALLEN: This wasn't a trap for us. He used the girl to lure Vaziri.

GRANGER: Vaziri cut off Janvier's hand.

CALLEN: Janvier cuts off both of his in return.

GRANGER: He didn't care about getting away…

CALLEN: It's all about revenge…

[Vaziri groans]

CALLEN: He's alive.

[He pulls off the tape – Varizi whispers feebly]

VAZIRI: Balcony.

[G doesn’t get it]

VAZIRI: Balcony.

[The agents go there – a man hails them from the street]

MAN: You looking for the guy who just jumped off there?

CALLEN: Where'd he go?

MAN: Down the street. He got into the black Beemer.

[G jumps from the balcony- Granger takes the stairs. G stops in the middle of the road, raises his gun; Janvier drives straight at him. G shoots – the driver. Janvier drives faster, G has to dive to avoid the car. But it doesn’t run much further- it stops against the kerb. G goes checking, very carefully. Janvier is looking at him. He took several bullets; he speaks weakly]

JANVIER: Finish it. We both want it.

[He wheezes…G raises his gun…]

 

[NCIS office. Deeks opens his locker]

KENSI: Hey.

DEEKS: Hey. They, uh...recover the bombs?

KENSI: Yeah. NEST team found them hidden in a container headed for Iran via Africa. They're securing them now.

DEEKS: Well, I love happy endings.

KENSI: What are you doing?

DEEKS: Um...I don't know. I was just, uh...

[He sniffles]

DEEKS: I was just cleaning some stuff out, but I don't...I don't know.

KENSI: Yeah. Listen, I know what you're going through...

DEEKS: I really hope that you never do.

KENSI: Right…But if you want to talk about it or not talk at all...I'm here for you.

DEEKS: I just... I want to walk away from it.

KENSI: Yeah, so take some time off.

DEEKS: I just need to get away from everything, you know? I just, like... I just...

[Kensi is hit]

KENSI: And everyone?

[He doesn’t answer. She has tears in the eyes]

KENSI: Okay…

[They exchange a last look. She starts walking out]

DEEKS: Kens.

[He clears his throat]

KENSI: Yeah?

DEEKS: Hey, I just want you to know that the place I went to in my head to, uh...stop the pain...was you. I just kept thinking about...your smile...and your laugh. Everything. It's the only thing that got me through…For whatever it's worth.

[A door opens, interrupting them. Sam and G are back]

SAM: [On phone] I'll be home really early. I love you.

MICHELLE: [Over phone] I love you, baby.

CALLEN: Michelle going back to being Mrs. Sam Hanna?

[Sam sighs]

SAM: She's helping our daughter with her homework.

CALLEN: Mm-hmm. How long is that gonna last?

SAM: I don't know. Deeks, got you a present.

[He throws him dentures; Deeks looks at them chattering in his hand…]

DEEKS: Wow, that is, um...

SAM: What? Too soon?

DEEKS: It might be a little...too soon.

CALLEN: So then this isn't cool?

[He has fake long front teeth – Sam and Kensi laugh]

CALLEN: No?

[Deeks chuckles]

DEEKS: That's... No, that's amazing actually.

CALLEN: All right.

SAM: Yes.

[Callen takes them off – he points at Deeks]

SAM: Hey. Laughing's good.

DEEKS: Yeah. Okay.

[They exchange a look]

CALLEN: Let's get out of here. Drinks are on me.

[Deeks steps forwards]

DEEKS: Nothing cold. Or warm. Or chewy.

[They laugh. Hetty is watching them from upstairs. She sighs in relief]

 

[4 months later. Prison. A door buzzes. Heavily chained, Janvier is brought into a cell- G is already here, waiting for him]

CALLEN: Eight feet wide. 11 feet long. 23-hour-a-day lockdown. Triple life sentence. Priceless.

JANVIER: I didn't think I would see you again.

CALLEN: I just had to see this with my own eyes.

JANVIER: Two-hour plane flight just to see me step into a cell. Not much going on at home, I guess.

[Callen could say “touché”! He goes out]

JANVIER: Did you ever read The Count of Monte Cristo? It's the story of a man who spent 21 years in prison, only to escape and exact his revenge.

[G slams the door close – and walks away]

JANVIER: Agent G. Callen! The game is not over.

[G’s face shows that he gets it…Nothing is over with the Chameleon…]

[Fade to black…]

 ----------------- THE END -------------------

 

Kikavu ?

Au total, 96 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

Terilynn 
06.01.2019 vers 15h

logan12 
05.01.2019 vers 20h

everrose 
10.11.2018 vers 18h

Perret74 
27.10.2018 vers 23h

Aloha81 
29.07.2018 vers 16h

Sirena 
09.04.2018 vers 12h

Vu sur BetaSeries

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 2 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

HypnoCup

Quel est ton représentant de l'ordre préféré ?

Clique ici pour voter

Ne manque pas...

Nous fêtons la Saint Valentin pendant tout le mois de février en soldant les HypnoCards Shippers !
Jusqu'au 28/02 | Shippers soldées !

HypnoCup 2019: On vote!
Voter! | Teaser YouTube

Activité récente
Prochaines diffusions
Logo de la chaîne M6

10.03 : Le prince (inédit)
Samedi 23 février à 21:00

10.04 : La liste noire (inédit) à 21:50

Dernières audiences
Logo de la chaîne M6

10.01 : Vivre et mourir au Mexique (inédit)
Samedi 16 février à 21:00
1.86m / 8.5% (Part)

Logo de la chaîne M6

924 : Le cheval de Troie (inédit)
Samedi 9 février à 21:55
1.77m / 8.7% (Part)

Logo de la chaîne M6

923 : La colère des dieux (inédit)
Samedi 9 février à 21:00
1.90m / 8.6% (Part)

Logo de la chaîne M6

922 : Représailles (inédit)
Samedi 2 février à 21:00
1.76m / 7.9% (Part)

Logo de la chaîne CBS

10.14 : Smokescreen (partie 1) (inédit)
Dimanche 27 janvier à 21:00
6.75m / 0.8% (18-49)

Logo de la chaîne M6

921 : On n'a qu'une vie (inédit)
Samedi 26 janvier à 21:00
1.93m / 9.0% (Part)

Toutes les audiences

Actualités
La saison 10 continue sur de bons rails ce soir sur CBS !

La saison 10 continue sur de bons rails ce soir sur CBS !
La saison 10 de NCIS : Los Angeles continue ce dimanche soir sur CBS avec le quinzième opus, et...

La saison 10 débarque ce samedi sur M6 !!

La saison 10 débarque ce samedi sur M6 !!
M6 lance la diffusion de la saison 10 inédite de NCIS : Los Angeles ce samedi avec deux épisodes...

Audiences 9x23 et 9x24 sur M6 !!!

Audiences 9x23 et 9x24 sur M6 !!!
Samedi dernier, M6 diffusait les vingt troisième et vingt quatrième épisodes de la saison 9 inédite...

Le final de la saison 9 c'est ce samedi sur M6 !!

Le final de la saison 9 c'est ce samedi sur M6 !!
M6 termine la diffusion de la saison 9 inédite de NCIS : Los Angeles ce samedi avec les deux...

Audiences du 9x22 sur M6 !!!!!

Audiences du 9x22 sur M6 !!!!!
Samedi dernier, M6 diffusait le vingt deuxième épisode de la saison 9 inédite de NCIS : Los...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage

Nous avons beaucoup de duos/couples dans la série. Sur lequel aimeriez-vous que les scénaristes se concentre plus pendant cette 10ème saison?

Afficher plus d'informations

Total : 58 votes
Tous les sondages

Téléchargement
HypnoRooms

mnoandco, Hier à 15:13

Merci

serieserie, Hier à 16:13

HypnoCup : Dernier jour avant les demi finales! Hop hop hop on vote!

cinto, Hier à 18:34

PDM sur les films historiques récents chez The Tudors; merci de venir voir et voter; ah! sympa le nombre de votes chez MSBA! merci!

juju93, Aujourd'hui à 06:32

Il vous reste encore 10 jours pour me proposer des personnalités LGBT pour une future animation sur The L Word. N'hésitez pas !

mnoandco, Aujourd'hui à 11:01

Nouvelles photos à départager sur le quartier Blacklist : le rouge est mis à l'honneur dans la tenue de nos actrices! Merci

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site