VOTE | 475 fans

#214 : Derrière les Barreaux

Sam Hanna se fait passer pour un détenu afin de démanteler un groupe terroriste responsable d’attentats à la bombe dans différents coins du globe. Le psychologue des opérations Nate Getz est de retour...

** Captures de l'épisode **

Popularité


4.38 - 8 votes

Titre VO
Lockup

Titre VF
Derrière les Barreaux

Première diffusion
01.02.2011

Première diffusion en France
16.04.2011

Vidéos

Lockup Promo

Lockup Promo

  

Photos promo

Nate (Peter Cambor) et Sam (LL Cool J) sous couverture dans une prison

Nate (Peter Cambor) et Sam (LL Cool J) sous couverture dans une prison

Sam au réfectoire de la prison

Sam au réfectoire de la prison

Sam connu sous l'alias Fayed Akeem retourne en cellule

Sam connu sous l'alias Fayed Akeem retourne en cellule

Fayed Akeem/Sam sépare deux hommes qui se battent

Fayed Akeem/Sam sépare deux hommes qui se battent

Sam à l'infirmerie avec Moe (Ronald Auguste)

Sam à l'infirmerie avec Moe (Ronald Auguste)

Sam parle discrètement de la situation

Sam parle discrètement de la situation

Plus de détails

Scénariste : Shane Brennan & Chad W. Murray

Réalisateur : Jan Eliasberg

Guests :

Peter Cambor ............................ Nate Getz
Jaye Razor 
............................ Syed Husain
Ronald Auguste ............................ Mowadh "Moe" Dusa
Mieko Hillman
 ............................ Olivia
Hakeem Kae-Kazim ............................ Abdul Habaza
Garret T. Sato ............................ Nourrice
Jason Matthew Smith ............................ David Jacobs
Eric Thomas Wilson ............................ Garde #2
Rick Ravanello ............................ Garde #1
Dean Chekvala ............................ Ethan Harper

Rappel de ce qui s’est passé dans des épisodes précédents : on voit Mowahd Dusa (dit Moe) s’enfuir en voyant Sam, parler avec lui devant l’océan où il se sentait si petit ; Sam dire à Callen qu’il a ramené Moe du Soudan parce que son père avait été tué, que c’était le moins qu’il puisse faire pour lui ; Moe en combattant lors de la libération de Dom, braqué par Sam, et qui s’enfuit ; Moe dans l’annexe, quand Sam lui dit qu’il va aller en prison, et qu’ils s’étreignent, toujours frères.


Dans les cuisines de la prison fédérale d’Oakville, des détenus en tenue verte s’activent. 4 prisonniers habillées de rouge entrent, l’un d’eux, qui semble le chef, tient dans ses mains un Misbaha, un chapelet musulman. Rejoints par deux « verts », ils entourent un homme, à qui le leader annonce que le moment est venu. Il se retourne vers ses collègues, leur dit de  faire ça bien, au nom de Dieu. Deux rouges et un vert s’approche alors de l’homme et le frappent, coups de pieds, coups de poings. Leur victime est à terre, ils continuent, jusqu’à ce que le chef trouve que c’est assez. Gentiment, il retourne le blessé qui git sur le ventre, soulève sa tête, et lui souhaite la bienvenue dans sa nouvelle famille. Le visage contusionné nous est bien connu : c’est Moe.


GENERIQUE


Au QG, Deeks et Sam assis à leur bureau regardent l’arrivée au travail de Kensi. Elle mange. Plutôt elle se gave de nourriture mexicaine, à peine assise à sa place, sans leur jeter un regard. Deeks lui demande si elle veut en parler. Elle refuse, il insiste, Sam lui dit de la laisser manger ses sentiments en paix ! Alors elle se décide. Elle avait un second rendez-vous la veille au soir, avec son graphiste. Il l’avait emmenée au diner spectacle « Au temps du Moyen-âge », un de ses rêves depuis qu’elle est petite. Elle le lui avait dit lors du 1er rendez-vous : Deeks se demande comment elle a bien pu en avoir un second, Kensi se referme. Mais Sam lui réclame la suite. Elle continue. Elle avait laissé son portefeuille dans sa voiture, elle a donc fait un saut chez lui ce matin. Et elle l’a vue embrasser cette p*** (Deeks s’offusque de son langage). En fait elle a employé le mot Wench dont une autre traduction est servante (des temps anciens). Enfin bref, il embrassait celle qui leur avait servi leurs bières...Ils comprennent alors son besoin de se venger sur la nourriture. Le téléphone de Sam sonne : c’est la prison d’Oakville, qui l’appelle car il est le plus proche parent de Moe. Celui-ci vient d’être victime d’une agression et transféré à  l’ Hatfield hospital. 


Sam s’y rend aussitôt. Il veut s’occuper du changement de lieu d’incarcération de son protégé, mais Moe refuse. En échange d’une remise de peine, des fédéraux lui ont demandé de se rapprocher d’ Habaza Abdul. Moe n’a pas été agressé, il savait que cela allait se passer, c’était une initiation. Maintenant il va pouvoir découvrir ce qu’Abdul prépare, il faut qu’il y retourne. C’est sa seule chance de s’en sortir. Sam pense que c’est un marché du FBI, mais Moe le détrompe : c’est le NCIS. Et si Sam le considère vraiment comme son frère, il faut qu’il le laisse faire.


Dans le cimetière où sa sœur est enterrée, Callen apporte des fleurs sur sa tombe. Il enlève le bouquet qu’il a manifestement laissé quelque temps plus tôt, pour le remplacer par le frais, mais se fige : il y a un petit soldat de plomb caché dessous. Et cette figurine, il se revoit petit garçon en train de la recevoir des mains de quelqu’un...G. regarde autour de lui, puis fixe une cabane pour les oiseaux accrochée dans un arbre. On le retrouve à l’annexe, visionnant en accéléré l’enregistrement de la tombe, le jardinier qui entretient...Hetty surgit et vient s’asseoir à côté de lui, étonnée de le voir ici et non dans son bureau. Il lui passe le petit soldat : un hussard prussien en plomb, peint à la main et sans doute plus vieux qu’elle. Ce qui signifie ? Callen lui explique que la vue de ce jouet a ravivé le souvenir du petit garçon en train de jouer sur la plage, à qui un homme avait tendu ce soldat. Hetty veut savoir s’il y voit un message de son passé, il ne répond pas mais son visage buté le fait pour lui. Elle change de sujet, se renseigne sur les images données par la caméra placée dans le nichoir. Callen y a repéré 2 visiteurs. D’abord Hetty, qui dit que la promenade dans les allées d’un cimetière lui permettent de s’éclaircir les idées, de mettre les choses en perspective. Sur la vidéo, elle regarde la caméra, elle sait que Callen saura...Le 2ème visiteur, c’est l’homme au capuchon, celui qui l’a pris en photo lors de sa première visite sur les lieux, celui qu’il n’a pas pu attraper, celui qu’il pourchasse en rêve depuis...On le voit déposer le soldat sur la tombe. Son visage reste invisible. Callen pense qu’il veut le rencontrer. C’est dangereux, selon Hetty, qui n’a pas les moyens d’empêcher Callen de  faire ce que lui trouve nécessaire, d’autant qu’il a des jours de récupération qui lui sont dus. Hetty n’insiste pas, mais lui demande de ne pas se laisser empoisonner au plomb par le soldat, avant de s’en aller. Callen reste seul avec la figurine. Il soupire, lui aussi redoute de se faire encore plomber, mais l’attrait de ce prussien est le plus fort.

Au QG, Sam, Kensi et Deeks visionnent avec Eric et Nell la vidéo du passage à tabac de Moe dans les cuisines de la prison. Quand Hetty les rejoint, Sam lui reproche de ne pas lui en avoir parlé. Moe n’est pas de taille, tout seul là-bas. Mais Hetty s’insurge : il n’est pas seul, un de leurs meilleurs agents est avec lui. Elle donne à Eric les coordonnées d’accès à une caméra de la prison qui filme un homme dans un bureau. Il téléphone, on ne voit pas son visage. Puis il se retourne, et les agents n’en croient pas leurs yeux : c’est Nate ! Hetty plante son regard dans celui de Sam : Nate est tout ce qu’il y a de plus capable pour épauler Moe. Elle l’a envoyé en Afghanistan pour traquer une organisation terroriste, les Guerriers de l’Islam. Quand ils ont appris que l’un de ses membres était détenu à Oakville, elle l’a fait muter là-bas comme psychologue. Et Moe devait aussi leur permettre d’en savoir plus sur ces guerriers de l’Islam, dont Habaza Abdul est un membre particulier : son propre frère dirige l’organisation. On ne sait rien d’elle, sinon qu’elle est à l’aise financièrement, et responsable de multiples attentats à la bombe, au Moyen-Orient, en Afrique, ou encore en Europe. D’où l’importance cruciale de « l’enrôlement » de Moe. Dont le compte bancaire de la prison vient d’être alimenté par une société-écran via les Iles Caïmans, Truftin Industries. Cette boite a déjà alimenté d’autres comptes de détenus, et finance différentes entreprises sur le sol des Etats-Unis, dont une dans West-Hollywood. Deeks réclame aussitôt une adresse, et s’y rend immédiatement avec Kensi. Sam veut aller sur place, à Oakville. Hetty voudrait qu’il lui dise si c’est pour faire tomber un terroriste ou pour protéger Moe dont il se rend responsable, mais Sam refuse de répondre. Hetty demande à Eric de préparer une couverture pour Sam, avec notamment ses états de service derrière les barreaux, en remontant au-moins 10 ans en arrière. Puis Sam pose enfin la question qu’il retenait : Où est Callen ? Quand Hetty lui répond qu’il est temporairement indisponible, Nell et Eric ne peuvent masquer leur surprise. Sam se contente de lui demander de veiller sur lui.


Sam, alias Fayed Akeem, est transféré à la prison d’Oakville, où il arrive fortement entravé. Après les photos et les fouilles, on lui enlève les menottes de mains et des pieds avant de le présenter au psychologue. Le gardien qui le fait entrer dans le bureau de Nate, referme la porte derrière lui et se poste dans le couloir. Sam attaque tout de suite : pas même une  carte postale. Mais Nate en a envoyé une chaque mois, il faudrait sans doute vérifier le tiroir du bureau d’Hetty...Moe est actuellement à l’infirmerie. Bien sûr, il n’est pas fait pour ça, mais il a tellement envie de sortir d’ici que sa détermination prend le pas sur sa peur. Sam dit qu’il a besoin de rester proche de lui. Nate le place donc garçon de salle de l’infirmerie : on ne peut pas faire plus près.


Kensi se demande s’ils sont bien à la bonne adresse. Elle vient d’arriver avec Deeks à X-pole, une école de pole dancing. Deeks est comblée : venir enquêter au-milieu de filles à moitié nues qui prennent des poses suggestives autour de leur pilier, il ne peut rêver mieux. Kensi le présente comme son frère Edward qui voudrait s’inscrire (mais est trop timide pour venir seul), désireux d’offrir à son ami très spécial Phil un tour de danse surprise pour son anniversaire. Deeks remet les choses en place : c’est Phil...lippa, sa copine, elle est anglaise, et comme on le sait, rien ne vaut un bon petit tour de danse pour sortir les anglais de leur coquille.

L’employée se laisse prendre : il n’y a pas que les anglais...et elle emmène Edward visiter les lieux, pendant que Kensi se découvre une envie pressante. Deeks n’a pas assez de ses 2 yeux,  en suivant son guide. Kensi qui est montée à l’étage, où se trouvent les toilettes, pénètre dans un bureau, et se jette sur l’ordinateur allumé. Elle le connecte aussitôt avec le QG. Eric décrypte les comptes, qui font apparaître de nombreux virements vers des comptes de prisonniers à partir du même compte des iles Caïmans, celui qui a alimenté Moe : les guerriers de l’Islam se servent de cette boite pour envoyer des fonds. L’ordinateur a un système de nettoyage très au point. Le disque dur est entièrement formaté le jeudi. Le jeudi suivant, c’est le jour où X-pole devra rendre une camionnette dont Kensi a trouvé le bon de location. Nell découvre que X-Pole a un bail pour un garage. Kensi les remercie et quitte la pièce.


Sam est escorté vers sa cellule. Il porte son paquetage,  sous le regard des autres détenus, notamment Abdul, auquel il fait mine de ne prêter aucune attention particulière. Il s’installe dans la 6, pose ses affaires sur un lit, ressort, croise son compagnon de cellule qu’il salue en arabe. Celui-ci lui répond de même. Sam jette un regard détaché dans le couloir, puis rentre « chez lui ».


Kensi et Deeks viennent d’ouvrir le garage de X-pole, où il n’y a pas de camionnette, mais des traces de nitrate d’ammonium et d’essence. Plus des fils électriques et une partie d’un détonateur. Les deux agents se regardent avec inquiétude : un fourgon + de l’engrais + de l’essence, c’est un attentat au camion piégé qu’ils vont devoir déjouer dans les deux jours.


A l’infirmerie de la prison, Sam a attaqué son nouveau job. Moe, allongé dans son lit, le reconnaît avec surprise et plaisir. Sam lui dit qu’il a été placé dans le bloc B et assigné là pour travailler : ils gardent un œil en permanence sur Moe. En échange, celui-ci doit se faire admettre dans le groupe d’Abdul, comme Hakeem lui-même le sera grâce à leurs amis les Aryens...


Au QG, Deeks recherche le fourgon argenté sur son ordinateur, sans succès. Il lève la tête pour demander à  Kensi si elle a trouvé quelque chose, mais se fâche quand il la voit en train d’enfourner un énorme beignet ! Le truc qui passe un instant dans la bouche et reste à vie sur les hanches...Il lui répète que la nourriture n’est pas une amie, que si elle a encore besoin de parler de son Lancelot à quelqu’un, il est là. Mais elle n’a pas digéré qu’il lui ait dit « qu’il supposait que le graphiste n’était pas son chevalier en rutilante armure ». Deeks prend les choses en main, en lui confisquant le beignet. Nell les interpelle : elle a un résultat. Elle dévales les escaliers pour leur dire que le fourgon a grillé un feu rouge dans Silver Lake il y a 4 jours, même si l’image radar ne permet pas d’identifier le conducteur ou son passager. Kensi lui demande de retrouver le véhicule en se concentrant sur Silver Lake. Les occupants sont sans aucun doute des hommes d’Abdul de l’extérieur. Nell repart, et Kensi s’aperçoit que Deeks s’est attaqué à son beignet. Elle se lève et va aussitôt en chercher un autre. Il a beau lui dire que c’est pour la protéger d’elle-même, que cela ne pas va la rendre plus heureuse, elle mord dans son gâteau avec une volupté exagérée en se dirigeant vers l’escalier.


A l’infirmerie de la prison, Abdul et 2 de ses hommes rendent une visite à Moe. Tout près, mais le dos tourné, Sam range des médicaments. Abdul a versé de l’argent sur le compte de Moe, qui aura désormais tout ce qu’il veut. Moe le remercie en arabe (que Dieu te bénisse). Puis Abdul apostrophe Sam, il veut savoir son nom. Comme celui-ci lui répond, en ajoutant une formule pieuse en arabe, Abdul lui demande d’approcher pour qu’il puisse discuter, de le rejoindre. Mais Hakeem/Sam ne se joint à rien. Un merci en arabe, toujours d’un ton mesuré, et il retourne travailler. Abdul est de plus en plus intrigué.


Au QG, Nell et Eric travaillent sur leurs ordinateurs quand Nell s’écrie qu’elle l’a ! 25 mn plus tôt le forgon s’est engagé dans une impasse dont il n’est pas ressorti. L’impasse mène à une zone d’entrepôts, il ne va pas être facile de le retrouver. Kensi et Deeks s’y collent aussitôt. L’endroit est désert. Un véhicule est toutefois stationné devant un des entrepôts. Eric retrouve son propriétaire avec le numéro de sa plaque, et bingo ! C’est un gardien de la prison d’Oakville. Les 2 agents descendent aussitôt de voiture, et un coup d’œil discret par la porte du local qui ferme mal leur montre qu’il y a là 2 hommes et le fourgon, le camion piégé. Ils sortent leurs armes, entrent sur place par l’arrière. Les hommes ont justement terminé leurs préparatifs. Quand Kensi leur annonce « agents fédéraux », elle déclenche une fusillade. Un des hommes est abattu mais l’autre se sert d’une arme automatique qui ne laisse d’autre choix à Deeks et Kensi que de se réfugier derrière des caisses, totalement paralysés. Mais Kensi réalise que l’homme vide à chaque fois son chargeur. Et doit donc en mettre un nouveau, ce qui lui prend au-moins 5 secondes. Elle demande donc à Deeks d’énerver un peu le type, pour qu’il se retrouve à nouveau à court de munitions. Deeks fait une tentative en insultant le gars, mais Kensi lui ordonne de montrer sa tête. Là, Deeks n’est vraiment pas d’accord, mais comme sa partenaire insiste, il finit par s’exécuter. Et reçoit immédiatement une nouvelle rafale (il a le temps de se mettre à l’abri). Dès que le bruit cesse, Kensi hurle à Deeks de la couvrir et se met à courir. Deeks décompte les secondes. A 2, Kensi se retrouve sur le toit du fourgon, à 1 elle arrive au-dessus du terroriste. Il refuse de jeter son arme, tente de s’en servir, elle l’abat. Deeks est encore secoué par cette scène qu’il trouve insensée. Dans le fourgon il y a  des tas de sacs d’engrais reliés par des fils électriques.  La bombe était prête. Mais Kensi qui vient de tomber sur le plan utilisé par les deux hommes ne croit plus à l’attentat : ce qu’elle tient dans les mains, c’est le plan d’une prison. Et le but de tout ça était sans doute une évasion.


Au QG, le plan de la prison est sur grand écran, et Deeks explique que le camion devait faire un trou dans le mur Nord, sans doute pendant qu’Abdul et Syed seraient dans la cour. Un plan coûteux, mais qui serait un terrible démonstration de force des Guerriers de l’Islam : l’ évasion du frère de leur leader sur le sol américain. Pourtant Hetty a le sentiment qu’il y a quelque chose d’autre. Elle est interrompue par l’entrée de Nate ! Kensi se pend à son cou. Il salue les autres, qui s’aperçoivent que lui et Nell se connaissent (cela remonte à quelques années en arrière). Hetty pressent que quelque chose ne va pas, et accompagne Nate dans le couloir pour lui parler seule à seul. Les Guerriers de l’Islam sont un groupe extrêmement dangereux, comme tous ces groupes de radicaux. Ils recrutent dans les prisons de jeunes musulmans qui ont perdu toutes leurs illusions, et les envoient dans des camps d’entrainement de la corne de l’Afrique. Nate se fait du souci pour Sam, toujours prêt à s’occuper de tout le monde, qui se sent le protecteur de chacun.  Prêt à donner sa vie pour les autres sans penser un seul instant à lui. Il considère Moe comme un membre de sa famille et est trop impliqué. Mais Hetty lui rétorque que ses agents ont besoin de ce lien. Entre partenaires, ils deviennent amis, puis se considèrent comme de la même famille. Seulement ils peuvent veiller l’un sur l’autre, alors que Moe est incapable de le faire pour Sam, qui se retrouve seul. Hetty fixe son psychologue : non, Sam n’est pas isolé, lui,Nate, est  aussi sur place. Nell surgit, ce qu’elle a découvert ne peut pas attendre. Elle a analysé tous les chats du Yémen, et trop de gens parlent d’une évasion imminente à des milliers de km de là pour que ce soit une coïncidence. Elle en déduit qu’Abdul doit sortir de prison parce que son frère est en train de prévoir quelque chose. Et à en juger par le volume des conversations, quelque chose de vraiment gros. Hetty en tire immédiatement la conclusion qu’il faut aider Abdul, non seulement à s’échapper de prison, mais aussi à rejoindre sa famille au Yémen.


Sam termine son repas dans la cafétéria de la prison quand Nate arrive et s’avance vers l’endroit où les prisonniers débarrassent leurs plateaux. Sam s’est levé et heurte maladroitement le psychologue, qui reçoit des éclaboussures de jus de fruit. Une discussion s’engage à voix basse, sous couvert des protestations de l’un et de l’autre. Mis au courant de sa mission, c’est-à-dire faire évader Abdul et si possible l’accompagner jusqu’au Yémen, donc en restant sous couverture, Sam échafaude aussitôt un plan qui nécessite l’arrêt par Eric des enregistrements des caméras du bloc des Aryens. Puis il renvoie Nate en lui promettant, cette fois à haute voix, de lui payer le dégraissage. En quittant la cafétéria, il s’attire des regards mauvais en commentant bien haut de supposées « relations » entre les blancs. Dans le couloir, où il progresse à côté de Moe et en groupe, il glisse à son « frère » de ne pas s’inquiéter de ce qui va suivre, de ne surtout pas s’en mêler. Comme le groupe des  Aryens vient à leur rencontre, il lance des piques à ces gonzesses toujours plus mignonnes. Bien sûr, la bagarre ne peut qu’éclater. Sam, seul contre 5 ou 6 adversaires fait une démonstration, sous les cris des autres détenus, et le regard admiratif d’Abdul. Les gardes interviennent et maîtrisent les protagonistes, Sam est emmené menotté. Mais Abdul est convaincu : il dit à Syed d’en prendre de la graine...


Sam est avec un garde à l’extérieur du bureau de Nate, qui est au téléphone avec Eric. Celui-ci veut qu’il se débrouille pour faire passer à Sam micro et oreillette. Nell s’inquiète de savoir si l’agent est toujours interrogé, mais Nate la rassure. Les gardes ont avalé la version de la bagarre non préméditée, Eric peut  rebrancher les caméras. Nate aperçoit alors Abdul dans le couloir en grande conversation avec un gardien. Eric met l’enregistrement sur écran, et peut identifier le garde qui est en train de se faire engueuler par Abdul. Nate, à leur attitude, est certain que le gardien Jacobs est en train de prendre des ordres. Ce qui fait dire à Nell qu’il est sans doute un complice du gardien tué dans l’entrepôt. Il faut savoir ce qu’ils se disent. Nate raccroche et Eric met son casque, ils vont communiquer par micro et oreillette. Nate sort dans le couloir, absorbé par un dossier qu’il lit en marchant. Au passage, on entend Abdul réclamer un nom. Puis le prisonnier s’arrête et attend que Nate s’éloigne, avant de répéter : un nom,  un nom. Le garde réplique qu’ « il » veut 10.000 $ puis leur conversation devient inaudible. Eric demande à Nate de se rapprocher. Le psychologue s’exécute : plongé dans son dossier, il recule un peu. Un peu plus. Nell donne l’alarme : plus près, il pourrait aussi bien demander aux deux hommes le sujet de leur échange. Et justement, Abdul se retourne, suspicieux. Eric prévient Nate que tout est joué, et qu’il est temps de filer. Refermant son dossier et sans prêter attention à Abdul ni au garde, Nate retourne d’où il vient du pas pressé de quelqu’un qui vient de lire quelque chose qui lui avait échappé jusque là. Au QG, Eric pense avoir capté quelque chose.


Sam revient dans le couloir des cellules, observé de près par Abdul et ses hommes. Quand il passe à leur hauteur, Abdul le salue en arabe, et lui dit qu’il pourrait se servir d’un type avec un tel talent. Sam décline, il ne veut faire partie de rien, et n’a peur de rien. Il garde un ton mesuré, respectueux. Abdul insiste, il paie bien, y compris à l’intérieur de la prison. Mais Sam n’est vraiment pas intéressé : il ne compte pas s’éterniser ici. Et il continue jusqu’à ses « appartements ». Abdul a mordu : ce type prépare quelque chose. Pour savoir quoi, il envoie Moe le tenir à l’œil. Avec l’ordre de bien lui faire comprendre que l’influence d’Abdul s’exerce bien au-delà de ces murs.

Au QG, Eric a pu récupérer les paroles d’Abdul et de Jacobs. Le gardien sait que quelqu’un à l’administration a vu un dossier qu’il n’aurait pas dû. Ce quelqu’un veut 10.000$ pour donner un nom. Abdul s’engage à les lui verser à l’instant où il aura le nom. Kensi voudrait arrêter l’opération : il pourrait s’agir de Nate ; ou Sam ou Moe. Mais Hetty ne veut pas reculer. Il s’agit d’infiltrer l’un des plus dangereux groupes terroristes du Yémen : il y a trop de vies en jeu.


A l’infirmerie de la prison où Sam est au travail, Nate lui fait passer une oreillette en l’avertissant que l’un d’entre eux est sur le point d’être démasqué par Abdul, qu’il faut dong agir rapidement, qu’il va lui envoyer le terroriste très prochainement. Puis le psychologue descend dans les cellules, et annonce à Abdul que, comme il est transféré le lendemain, il est venu le chercher pour les évaluations de sortie. Abdul ne peut cacher sa stupéfaction, Nate fait mine de consulter ses papiers et d’y découvrir qu’il vient de commettre une gaffe. Il se sauve, laissant Abdul et Syed paniqués, et qui se mettent aussitôt à la recherche de Sam. Abdul lui dit qu’il sait qu’il a un plan d’évasion (regard « mauvais » de Sam vers Moe), et que lui et Syed doivent l’accompagner. Sam ne voit pas de quoi il parle. Abdul lui promet qu’il pourra lui faire quitter le pays, et l’emmener dans un endroit où il sera fêté en héros, où il pourra commencer une nouvelle vie au milieu de ses frères. Refus poli de Sam. Abdul passe alors aux menaces : s’il part seul, il sera pourchassé, et tout son art du combat ne lui servira à rien quand il sera frappé sans voir venir le coup. Sam hésite, puis cède : il peut les faire sortir aujourd’hui, mais il y aura un coût en vies humaines ; ce qui n’émeut pas  Abdul et Syed, qui doivent jouer au basket, se blesser à la cheville et se faire conduire à l’infirmerie. Sam réclame l’aide de Moe, ce qui lui est accordé. 


Au QG, Eric a sous les yeux les vidéos des caméras de la prison, et il y a un os : un des assistants de direction est en train de consulter le dossier de Sam, sous les yeux du codétenu de ce dernier, Brandon, qui est aussi un des hommes d’Abdul. Ils viennent de découvrir leur mouchard. Et  le paiement vient d’être fait : Brandon a le nom...Nate  a entendu, il transmet à Sam, en train de passer la serpillère dans l’infirmerie. Soutenu par Syed et escorté par un gardien, Abdul arrive à cloche-pied et se jette sur une chaise. Sam explique au garde que l’infirmier est aux toilettes. Le garde laisse  son blessé et repart. Pendant ce temps, Brandon cherche Abdul, on lui indique l’infirmerie. Nate qui l’avait à l’œil dit à Sam que ça urge. Celui-ci reçoit le message au moment où Moe, couvert de sang, sort des toilettes en hurlant au secours. Sam et Syed l’aide à s’allonger sur un brancard. Alerté par les cris, le garde passe la tête par la porte. Sam lui dit que Moe serait en train de se vider de son sang sans le doigt qu’il appuie sur l’artère touchée. Le gardien annonce au PC qu’un homme a été poignardé, qu’il faut appeler une ambulance. Il escorte aussitôt dans les couloirs le brancard poussé par Syed et Abdul, avec Sam appuyant sur le ventre de Moe. Nate donne l’alerte : Brandon va les rejoindre. Hetty le somme de l’arrêter. Nate se met sur le chemin de Brandon après avoir demandé à Eric de couper la caméra des lieux. Il le fait entrer dans une cellule, sous prétexte qu’Abdul veut le voir. Il  le précéde, et se retourne en lui envoyant une droite musclée. Et sans laisser le temps à Brandon de comprendre ce qui lui arrive, il le serre contre sa poitrine, une clé de bras autour de la gorge, jusqu’à ce qu’il s’effondre. 


Nate se précipite vers le brancard, en disant cette fois à Eric de couper les caméras entre Sam et le quai d’embarquement, et de déclencher l’alarme. Il hurle au gardien qu’une émeute vient d’éclater à la bibliothèque, qu’ils ont besoin de l’aide de tout le monde. Le garde lui confie alors le blessé, avec mission de ramener les autres à leur bloc après l’évacuation, et se rue vers la bibliothèque en emmenant tous les gardiens présents. 


Le brancard et ses accompagnateurs franchissent la dernière porte avant l’extérieur. Nate fait le plus vite possible mais Sam l’arrête : il avance vers le psychologue, une lame à la main. Comprenant le danger, Nate recule, hurle, mais est poignardé en plein cœur. C’était ça, le coût en vies humaines. Syed aide Sam à cacher le corps. Puis Sam dissimule Abdul et son copain derrière des palettes pendant que l’ambulance recule vers le quai. Sam sort le brancard par le côté, les deux terroristes l’entendent appeler les ambulanciers, puis des grognements. Quand Sam les délivre, il y a deux nouveaux cadavres par terre. Dont un que Sam déshabille pour lui prendre sa tenue  : c’est Deeks.

Abdul prend le volant de l’ambulance qui se présente aux grilles de sortie. Un des gardes va vérifier l’arrière, où Sam les mains couvertes de sang, lui dit de faire gaffe : Moe a l’hépatite C. Le garde referme la porte et donne le feu vert : l’ambulance franchit les grilles, et s’éloigne...Ils l’ont fait ! Abdul est fou de joie et remercie de tout cœur Sam, qui sourit,  pendant que Moe retrouve toute sa santé avec sa liberté.


A la prison, Nate contemple le sang sur sa chemise. Kensi en train d’enlever sa tenue d’infirmier, le rejoint, suivie par Deeks en caleçon : il a enlevé son T-shirt couvert de sang, et réclame ses vêtements. Kensi lui demande s’il ne préfère pas plutôt passer la nuit ici...


L’ambulance s’est arrêtée, Abdul ramène des vêtements civils pour tout le monde. Il ordonne à Sam de se débarrasser du véhicule. Moe et Syed l’accompagneront à l’hôtel où Sam les rejoindra.


Sam amène l’ambulance dans une ruelle où Deeks l’attend. Il lui passe un petit pulvérisateur contenant le marqueur d’Overwatch Il doit en mettre un peu dans le cou d’Abdul.


Sam arrive au motel où Abdul l’attend dehors. Kensi est en planque un peu plus loin, et les surveille à travers le viseur de son fusil appuyé sur la voiture dans laquelle  Deeks est assis. Abdul a un problème : il sait qu’un de ses proches bosse pour une agence gouvernementale. Et Moe lui a dit qu’il pourrait savoir qui. Deeks aurait bien envie que Kensi tire, mais celle-ci attend le mot de détresse. Abdul avoue qu’il pensait que c’était Sam, jusqu’à ce qu’il tue 3 personnes devant lui.  Moe lui a rappelé que Syed avait été mis à l’isolement pendant plusieurs mois. Le FBI l’avait sans doute travaillé jusqu’à ce qu’il accepte d’espionner pour eux. Syed ne lui avait jamais fait confiance, n’étant pas du même gang. Il n’avait d’ailleurs accepté d’être de la « famille » que juste avant d’être mis à l’isolement. Sans transition, Abdul remet un papier à Sam : une adresse mail par laquelle il prendra contact le moment venu : il lui fera alors quitter le pays. Sam remercie de la tête et le serre dans ses bras. Il en profite pour pulvériser un peu de marqueur sur sa nuque. Puis Abdul s’en va.


Sam pénètre dans la chambre du motel. Sur le lit, Syed gît, gorge tranchée. Sam transmet l’info à Deeks qui sort de la voiture pour le rejoindre. Sam appelle Moe, mais pas de réponse. Il gagne la salle de bain, et découvre Moe attaché par les bras dans la douche, torturé à mort. Sam frappe le mur de colère et de chagrin. Il transmet encore, dit à Moe qu’il est vraiment désolé, et tourne les talons. Il jaillit de la chambre et bouscule Deeks, fonçant comme un taureau pour rattraper Abdul. Mais Hetty lui barre le chemin, et pour elle, il s’arrête. Elle est désolée, mais ça doit se passer comme ça : Abdul doit rester libre. Sam a mal, très mal, mais il obéit.


Au QG, Eric montre à Hetty, Sam et Nate, qu’Overwatch fonctionne : Abdul vient de descendre d’un avion dans la capitale du Yémen. Sam a le regard fixé sur le visage du terroriste. Hetty lui dit que grâce à son travail, ils sont sur le point de tout savoir sur un réseau terroriste des plus dangereux. Et qu’il ne peut pas sauver tout le monde. Elle lui promet qu’il aura ce qu’il veut en temps et en heure. Sam garde un visage de marbre, et se remet à contempler l’image de l’homme qu’il hait le plus au monde à cet instant.


Plus tard, il passe son chagrin et sa rage en tapant sur le sac de boxe dans le gymnase. Hetty le regarde, se détourne pour sortir son téléphone. Elle appelle Callen tombe sur sa messagerie. Elle lui dit que ça fait 48h, qu’ils ont besoin de lui, qu’il faut qu’il la rappelle. S’il vous plait...

Elle reste là,  inquiète pour son agent absent et désolée pour celui qui  frappe et frappe devant elle... 


                  -------------------------  FIN---------------------------

PRÉCÉDEMMENT DANS NCIS : LOS ANGELES

Callen : Mowadh Dusa. Appelé Moe.

[Moe essayant de fuir. Moe et Sam près de l’océan.]

Sam : Je l'ai amené ici.

Callen : Soudan ?

Sam : Son père a été tué. Je devais le faire.

[Moe dans le théâtre où Dom était caché.]

[Moe dans le hangar à bateaux à la fin de l’épisode 22 de la première saison.]

Moe : Qu'est-ce qui va se passer ?

Sam : Tu vas être arrêté. [Ils s’étreignent.] Je suis toujours ton frère.

 

 

MAINTENANT

[Dans les cuisines de la prison fédérale d’Oakville, des détenus en tenue verte s’activent. Quatre prisonniers habillées de rouge entrent, l’un d’eux, qui semble le chef, tient dans ses mains un Misbaha, un chapelet musulman. Rejoints par deux « verts », ils encerclent un homme.]

Habaza : Salam. L'heure est venue. (s’adressant à ses hommes) Faites ça bien.

[Deux hommes en rouge et un en vert s’approchent alors de l’homme et le frappent, coups de pieds, coups de poings. Leur victime est à terre mais ils continuent.]

Habaza : Assez. [Gentiment, il retourne le blessé qui git sur le ventre, soulève sa tête.]Bienvenue dans ta nouvelle famille, Mowadh. [On reconnait Moe malgré son visage contusionné.]

 

 

♪ ♪ NCIS: LA 2x14 Lockup / Derrière les barreaux ♪ ♪

 

[NCIS. Deeks et Sam assis à leur bureau regardent l’arrivée au travail de Kensi. Elle mange ou plutôt se gave de nourriture mexicaine, et s’assoit à sa place, sans leur jeter un regard.]

Deeks : Tu veux en parler ? On est là pour écouter.

Kensi : Non, ça va.

Sam : Laisse-la ruminer en paix.

Kensi : Je suis sortie une deuxième fois avec l'artiste graphiste.

Sam : (se levant et se rapprochant) Un problème avec sa mère ? Il te parle comme un bébé ? [Deeks les rejoint.]

Kensi : Non, la nuit a été super. Il m'a emmenée à la Fête médiévale.

Deeks : Une blague ?

Kensi : C'était mignon. Je lui ai dit que je rêvais d'y aller depuis toute petite.

Deeks : Il t'a revue après ? [Kensi la bouche pleine et peinée.]

Sam : Et alors ? Il t'a défiée en tournoi ?

Deeks : Tu râles toujours quand tu perds.

Sam : Il a volé ton pilon de dinde ?

Kensi : Vous êtes trop drôles. Laissez tomber. [Elle continue de se goinfrer.]

Sam : Vas-y.

Kensi : J'ai oublié mon portefeuille dans sa voiture, et je suis allée chez lui ce matin, et je l'ai vu dans l'allée, qui embrassait une gueuse blonde.

Deeks : Quel langage.

Kensi : Une vraie gueuse. Elle nous avait servis à la Fête médiévale.

Deeks : Ça fait mal.

[Sam décroche son téléphone.]

Femme : Ici la prison d'Oakville. Vous êtes indiqué comme parent de Mowadh Dusa. Il a été agressé.

Sam : Où est-il ?

Femme : À l'hôpital de Hatfield.

Sam : (il raccroche, à Kensi) C'est la prison d'Oakville. On a attaqué Moe.

Kensi : Pourquoi nous appeler ?

Sam : Pas nous, moi. Je suis indiqué comme son parent.

 

[Hôpital de Hatfield Moe est dans un lit, Sam entre dans la chambre. Moe essaie de s’assoir.]

Sam : Doucement, Moe.

Moe : Ils n'auraient pas dû appeler.

Sam : Qui t'a fait ça ?

Moe : C'est pas ce que tu crois. Je m'y attendais. L'initiation.

Sam : Une initiation de gang ? Je croyais que tu avais compris.

Moe : J'avais pas le choix.

Sam : Bien sûr que tu avais le choix. Tu ne peux pas te faire utiliser comme ça. Je vais faire mon possible pour que tu sois transféré.

Moe : Je dois y retourner.

Sam : Pourquoi ? Pourquoi dois-tu y retourner ?

Moe : On m'a mis à Oakville pour que me rapprocher de quelqu'un. On m'a dit que si j'aidais, ils réduiraient ma peine.

Sam : De qui dois-tu te rapprocher ?

Moe : Il s'appelle Abdul Habaza.

Sam : Et il t'a fait ça ?

Moe : (acquiesce) Abdul prépare un truc. Je l'ai entendu. Ça va bientôt arriver.

Sam : Qui t'a fait cette promesse, le FBI ?

Moe : Le NCIS.

[Une infirmière entre.]

Infirmière : Ils sont là pour le ramener.

Moe : C'est ma seule issue. [Il tousse.] Tu as dit qu'on était des frères. Laisse-moi faire ça.

 

 

[Dans le cimetière où sa sœur est enterrée, Callen apporte des fleurs sur sa tombe. Il enlève le bouquet qu’il a manifestement laissé quelque temps plus tôt, pour le remplacer par le frais, mais se fige : il y a un petit soldat de plomb caché dessous. Et cette figurine, il se revoit petit garçon en train de la recevoir des mains de quelqu’un... G. regarde autour de lui, puis fixe une cabane pour les oiseaux accrochée dans un arbre.]

 

[Hangar à bateaux. G. visionne en accéléré une vidéo du cimetière, le jardinier qui entretient les lieux... Hetty arrive.]

Hetty : La planque... et pas mon bureau. Je suis intriguée, M. Callen. [Il arrête la vidéo, elle s’assoit à côté de lui. Il lui tend le soldat de plomb.]

Callen : Trouvé sur la tombe de ma sœur.

Hetty : Un Hussard prussien. En plomb, peint à la main. Plus vieux que moi, si je ne m'abuse. Est-ce important ?

Callen : Quand j'étais gosse, un homme à la plage m'a donné un jouet comme ça. [On voit l’homme et l’enfant.] Le souvenir est revenu.

Hetty : Un message venu du passé ? Quelqu'un d'intéressant sur la caméra cachée dans la mangeoire ?

Callen : Deux visiteurs. [Le premier est Hetty qui regarde la caméra. Callen attend une explication

Hetty : Marcher dans le cimetière m'éclaircit l'esprit, et met tout en perspective. L'autre visiteur ? [Un homme portant une capuche dépose quelque chose sous le bouquet.] Vous le connaissez ?

Callen : Je l'ai presque rencontré. Une fois. [Retour à la fin de la première saison et au début de la seconde : il poursuit un homme qui vient de le prendre en photo l’homme saute dans une voiture.]

Hetty : Celui que vous n'avez pas attrapé.

Callen : (après avoir fait oui de la tête) Je crois qu'il veut me voir.

Hetty : Dangereux.

Callen : Nécessaire.

Hetty : Je ne peux approuver.

Callen : Je ne vous le demande pas. Mais j'ai des jours à prendre.

Hetty : En effet, M. Callen. Mais attention au saturnisme. [Elle rend le soldat à G. et s’en va. Callen regarde le jouet.]

 

[Au NCIS, Sam, Kensi et Deeks visionnent avec Éric et Nell la vidéo du passage à tabac de Moe.]

Sam : Le type au milieu est le chef. Il a pris quatre de ses gars pour faire le boulot.

Deeks : C'est classique dans les gangs.

Kensi : Moe ne s'est même pas défendu.

[Hetty entre dans la pièce.]

Sam : Vous auriez dû me le dire.

Hetty : C'est pour cela que je ne l'ai pas fait.

Sam : Moe n'est pas entraîné pour ça. Il ne devrait pas être là seul.

Hetty : Il n'est pas seul. Vous me sous-estimez, M. Hanna. Un de nos meilleurs agents est avec lui. Numéro de fournisseur d'accès... Accès à la caméra sept.

[Éric tape les codes et met les images de la caméra à l’écran.]

Nell : Où ça se situe ?

Éric : Prison fédérale d'Oakville. [Il y a un homme à son bureau, et cet homme est… Nate.]

Hetty : (regardant Sam dans les yeux) Je suis sûre que Nate est plus que qualifié pour cela. Nate traque cette organisation terroriste, les Guerriers pour l'Islam, depuis que je l'ai envoyé en Afghanistan. Quand nous avons appris qu'un des membres de ce groupe était emprisonné à Oakville, j'y ai placé Nate comme psychologue de la prison.

Sam : Vous avez fait pareil avec Moe. Pour qu'il soit plus proche de l'organisation. Et pour ce terroriste, Abdul Habaza ?

Nell : C'est un membre du groupe, une organisation terroriste bien financée basée au Yémen. Ils sont responsables de plusieurs attentats au Moyen Orient, en Afrique et en Europe.

Kensi : Comment se rapprocher d'Abdul va-t-il nous donner des informations sur un groupe terroriste à l'autre bout du monde ?

Hetty : Parce que le frère d'Abdul est Saadat Habaza, chef des Guerriers pour l'Islam.

Deeks : Qu'est-ce qu'on a sur eux ?

Nell : Presque rien.

Hetty : Comprenez-vous, M. Hanna ?

Éric : Les gars... le compte de Moe a été approvisionné depuis un compte offshore dans les Caïmans. Il appartient à Truftin Industries. Ce n'est pas le premier dépôt fait à un pensionnaire d'Oakville.

Sam : Ils ont initié Moe, ils le rétribuent.

Éric : Truftin Industries est une société écran valant 20 millions de dollars, qui finance plusieurs sociétés ici, dont une à West Hollywood.

Deeks : Tu as l'adresse ?

Éric : Tu l'as toi aussi.

[Il sort avec Kensi.]

Sam : Ça devient intéressant.

Hetty : En effet.

Sam : Je dois y aller.

Hetty : Est-ce pour attraper un terroriste ou pour protéger Moe parce que vous vous en sentez responsable ? [Ils se regardent mais Sam ne répond pas.] (à Éric) Mettez en place la couverture de M. Hanna. Il nous faut une identité, des dossiers carcéraux. Remontez sur au moins 10 ans.

Sam : Où est Callen ?

Hetty : Momentanément injoignable.

[Nell et Éric ne peuvent pas cacher leur étonnement.]

Sam : Protégez-le, Hetty.

 

[Prison fédérale d’Oakville. Un nouveau prisonnier entre, menotté. Son nom est Fayed Hakeem. On le prend en photo, c’est Sam.]

Gardien : Par ici. [bureau de Nate] Il est à vous, Doc. [Il ferme la porte derrière Sam qui n’a plus de menottes.]

Sam : Même pas une carte postale.

Nate : J'en envoie une par mois. Vérifie le tiroir de Hetty. C'est bon de te voir, Sam.

Sam : Moi aussi je suis content. [Il s’assoit.] Et Moe ?

Nate : Il est à l'infirmerie. [Ils parlent doucement à cause du gardien dans le couloir.]

Sam : Il n’est pas taillé pour ça.

Nate : Personne ne l'est. Mais il veut vraiment sortir d'ici, et sa détermination est plus forte que sa peur.

Sam : Je dois rester près de lui. [Nate tape sur son clavier.]

Nate : Aide à l'infirmerie. Ça t'ira ?

Sam : Ça m'ira.

 

[Kensi et Deeks arrivent devant X-Pole.]

Kensi : T'es sûr de l'adresse ? [X-pole, une école de pole dancing, des femmes en sous-vêtements dansent autour des barres.]

Deeks : C'est celle qu’Éric m'a donnée. Ça appartient à Truftin Industries. La meilleure de mes missions. [Une femme vient à leur rencontre.]

Femme : De l'aide ?

Kensi : Je suis Jennifer. Et voilà mon frère, Edward. Il est très timide, j'ai dû l'accompagner, mais il rêve de prendre un cours de pole dance. Je crois que c'est une surprise pour quelqu'un... une lap dance d'anniversaire.

Deeks : Je ferais tout pour Phil... lippa. Philippa. Elle est anglaise. Ah, les Anglaises. Une bonne lap dance leur permet de sortir de leur coquille.

Femme : Pas seulement les Anglaises.

Deeks : (rigolant) Pas seulement...

Femme : Suivez-moi, je vous fais visiter.

Deeks : Absolument. T'as entendu, Jen ? Pas seulement les Anglaises.

Kensi : Mais oui.

Deeks : Eh oui.

Kensi : À propos, excusez-moi. Où sont les toilettes ?

Femme : En haut, à droite.

Kensi : Super. Partez devant.

Femme : Par ici, Edward. Je vous montre la salle d'échauffement.

Deeks : [marchant entre les danseuses] La salle d'échauffement. Je... Salut. D'accord, j'arrive. Salut...

 

[Kensi qui est montée à l’étage, pénètre dans un bureau, et se jette sur l’ordinateur allumé. Elle le connecte aussitôt avec le NCIS.]

Kensi : (à Éric) Branchée.

Éric : (auNCIS)

Et on a accès à leurs dossiers financiers, mais ils sont cryptés. Donne-moi une seconde.

[Kensi fouille le bureau et trouve quelque chose.]

Kensi : J'ai un reçu. Location d'un van break argent.

Éric : J'y suis. Des virements pour plusieurs comptes en prison. Venant du compte offshore des Caïmans qui a payé Moe en prison.

Kensi : Les Soldats de l'Islam virent des fonds comme ça.

Éric : Ils ont une purge de disque dur très sophistiquée. Les fichiers seront tous supprimés jeudi.

Kensi : Le jour où le van doit être rendu.

Nell : Je recherche le contrat de location. Ils ont une place de parking attitrée.

[Kensi quitte le bureau.]

 

 

[Prison fédérale d’Oakville. Sam est escorté vers sa cellule. Il porte son paquetage, sous le regard des autres détenus, notamment d’Abdul, auquel il semble ne prêter aucune attention particulière.]

Gardien : Numéro six.

[Sam entre dans sa cellule, et met ses affaires sur un lit. Il sort et rencontre son compagnon de cellule. Il regarde dans le couloir, voit le garde s’éloigner et les prisonniers le regarder. Il rentre dans sa cellule.]

 

[Kensi et Deeks viennent d’ouvrir le garage de X-pole.]

Deeks :Pas de van.

Kensi : Nitrate d'ammonium.

Deeks : (reniflant) Diesel. Des fils et... une capsule explosive. On a des membres d'Al Qaïda, un break, de l'engrais et du carburant.

Kensi : On a deux jours pour arrêter un camion-bombe.

 

[Infirmerie de la prison d’Oakville. Sam met un peu d’ordre. Moe est alité, il y a d’autres prisonniers.]

Sam : Je suis au bloc B. J'ai été transféré là. On te surveille en permanence.

Moe : Que dois-je faire ?

Sam : D'abord, appelle-moi Hakeem, pas Sam. Reste avec Abdul. Je vais essayer moi aussi.

Moe : Comment ?

Sam : Avec un peu d'aide de nos amis, les Aryens.

 

[NCIS. Deeks à son bureau recherche le van et parle tout seul.]

Deeks : Gris, blanc, rouge. Argent, j'ai... Des plaques du Nevada. Bon sang. (à Kensi)

Tu avances ? [Il regarde Kensi et crie.] Pose ce beignet. Une seconde dans la bouche, toute la vie sur les hanches. [Elle le regarde.]

Kensi : Je ne comprends pas.

Deeks : Tu sais que la bouffe t'en veut. Si tu veux qu'on parle de Lancelot, allons-y, je suis là.

Kensi : Pas depuis que t'as dit, "Il n'est pas ton chevalier en armure."

Deeks : Bon, d'accord. On passe à l'intervention en personne. Lâche ce beignet. Donne-le.

[Kensi renâcle met donne le beignet.]

Nell : (depuis l’étage) J'ai quelque chose. Le van a brûlé un feu rouge sur Hillhurst et Los Feliz Boulevard à Silver Lake il y a 4 jours. Mais pas d'image du conducteur.

Kensi : Les gars du van sont les hommes d'Abdul dehors. Concentre tes recherches à Silver Lake, et trouve-le.

[Elle retourne à son bureau, Deeks mange le beignet.]

Kensi : Vraiment ?

Deeks : Quoi ? Je te sauve de toi-même. [Elle s’en va.] Les amis agissent ainsi. Où vas-tu ? [Elle prend un beignet et mort dedans avec volupté.] Ça te rendra pas plus heureuse.

 

[Infirmerie de la prison d’Oakville. Sam travaille. Abdul et deux de ses hommes rendent visite à Moe.]

Abdul : J'ai versé l'argent sur ton compte, Mowadh Dusa. À partir de maintenant, tu ne manqueras de rien. Mais dis-moi...qui est ce nouveau Musulman ? [Il parle de Sam.]

Moe : Je sais pas, mais il est très gentil avec moi.

Abdul : (à Sam) Salaam alaikum, mon frère. Quel est ton nom ?

Sam : Hakeem Fayed.

Abdul : Viens. Rejoins-nous, parlons.

Sam : (lui serrant la main) Je ne rejoins rien du tout. [Sam retourne à son travail.]

 

[NCIS. A l’étage. Nell et Éric sont en plein travail sur leurs ordinateurs. Deeks et Kensi sont débout à coté.]

Nell : Je l'ai. Il y a 25 minutes, notre van argent a tourné à Saticoy Street à North Hollywood, il y est encore.

Deeks : Comment tu le sais ?

Nell : C'est une impasse. Il est entré et pas sorti.

Éric : Saticoy conduit à des entrepôts. Donc plein de planques.

Kensi : Allons-y.

Deeks : Merci.

[Ils sont déjà partis.]

 

[Les agents arrivent aux entrepôts, ils se garent derrière un gros véhicule.]

Kensi : Éric, vérifie une plaque. 9- Québec- 49905.

Deeks : Ça a l'air désert.

[NCIS. Éric est à son ordinateur.]

Éric : Au nom de Mark James Walker. [Il met une pièce d’identité sur l’écran.] Kensi, il est gardien à la prison d’Oakville.

Kensi : (via la radio) D'accord, merci. (dans la voiture) C'est le pick-up d'un gardien d’Oakville.

Deeks : Bingo. [Ils sortent de la voiture, s’approchent de l’entrepôt. Kensi regarde avec prudence et voit deux hommes parlant et regardant une carte.]

Kensi : J'en compte deux. Et voilà le van de location. C'est la bombe. [Deeks prépare son arme et entre le premier dans l’entrepôt.]

Homme 1 : T'as changé la batterie ?

Homme 2 : Tout est prêt, mec.

Deeks : Dégagé.

Homme 1 : On est prêts. [L’un d’eux s’apprête à monter dans le van.]

Kensi : Agents fédéraux.

[Les hommes leur tirent dessus immédiatement, ils ripostent et l’un des hommes est tué. Le second, caché derrière la porte du van commence à tirer sur les agents avec une mitraillette. Kensi et Deeks se cachent derrière des caisses en bois.]

Deeks : Vraiment ? Une mitraillette ? C'est pas un peu trop ? [Le tireur recharge et recommence à les canarder.]

Kensi : Il sait pas s'en servir.

Deeks : Bien assez pour moi.

Kensi : Il vide ses chargeurs. Il doit en changer souvent. Ça lui prend cinq secondes. [Les rafales cessent.] Agace-le. Fais-le tirer encore.

Deeks : L'agacer ? Comment ? Tu veux que je l'insulte ?

Kensi : Fais-le te tirer dessus.

Deeks : Tu plaisantes. (au tireur) Mec, tu crains ! Ton jean te grossit !

Kensi : Montre ta tête.

Deeks : Que je montre ma tête ? Je sais qu'on se dispute, et pardon pour ton beignet...

Kensi : Fais-le, Deeks. Allez.

Deeks : Bon sang.

Kensi : Allez, sois courageux.

Deeks : (prend une grand respiration) Un, deux, trois. [Il se lève et tire.] T'es...

[Rafales de mitraillette.]

Kensi : Couvre-moi !

[Kensi se précipite jusqu’au van. Et elle se retrouve sur le toit au-dessus du tireur.]

Kensi : Lâche ça ! [Il essaie de la viser mais elle tire la première. Elle descend jusqu’à lui.]

Kensi : C'est dégagé.

Deeks : OK. Je dois ajouter que c'était de la folie. [Il ouvre les portes à l’arrière du van.] Emballé et chargé. [Il y a des tas de sacs d’engrais reliés par des fils électriques.]

Kensi : Ce n'était pas une attaque terroriste.

Deeks : À quoi d'autre servirait cette bombe ?

[Kensi s’approche de lui avec la carte à la main.]

Kensi : Apparemment, une évasion de prison. [Ce n’est pas une carte mais les plans d’un bâtiment.]

 

[NCIS. Le plan de la prison est sur grand écran.]

Deeks : C'est le plan pour le camion qui devait faire sauter le mur nord, quand Abdul et Syed seraient dans la cour.

Éric : Ils y mettent les moyens.

Nell : Le frère d'Abdul est le dirigeant des Soldats de l'Islam. Le faire évader d'une prison américaine est une priorité ainsi qu'une démonstration de force.

Hetty : Il ne s'agit pas que de cela.

Deeks : On devrait peut-être sortir le dossier...

[Elle est interrompue par l’entrée de Nate ! Kensi se pend à son cou.]

Nate : Éric va être jaloux.

Nell : C'est bon de te revoir.

Éric : Vous vous connaissez ?

Nate : Ça remonte à quelques années.

Hetty : Il y a un problème ?

Nate : Peut-être.

Hetty : Excusez-nous. [Hetty et Nate vont dans le couloir.]

Nate : Les Soldats de l'Islam sont aussi dangereux que les groupes radicaux que j'ai connus. Ils recrutent de jeunes musulmans désabusés en prison et les envoient s'entraîner dans des camps en Afrique.

Hetty : J'ai lu votre rapport. Mais vous n'êtes pas venu pour ça.

Nate : C'est pour Sam. Il s'occupe toujours des autres. Il se voit comme un protecteur. Il mourrait pour l'un d'entre nous sans penser une seconde à lui-même.

Hetty : C'est à propos de Moe, n'est-ce pas ?

Nate : Pour Sam, Moe fait partie de sa famille. Il est trop proche.

Hetty : J'envoie mes agents risquer leur vie tous les jours. Parfois, il est nécessaire qu'ils soient trop proches. Les agents deviennent amis. Et les amis deviennent la famille.

Nate : Et ils peuvent se protéger les uns les autres. Moe ne peut pas. Sam est tout seul là-bas.

Hetty : Il vous a.

Nell : (les interrompant) Excusez-moi, j'ai fait une analyse des conversations venant du Yémen, c'était bizarre, elles tournaient toutes uniquement autour d'une évasion imminente. Ce n'est pas une coïncidence. Le plan doit être de faire évader Abdul car son frère prépare quelque chose. Vu cette conversation, ils vont déployer de gros moyens.

Hetty : Alors on n'a pas le choix, on va aider Abdul avec son plan.

Nate : L'évasion ?

Hetty : Jusqu'à ce qu'il revienne chez les siens au Yémen.

 

[Prison d’Oakville. Réfectoire. Sam mange seul. Nate arrive et s’avance vers l’endroit où les prisonniers débarrassent leurs plateaux. Sam s’est levé et heurte maladroitement le psychologue, qui reçoit des éclaboussures de jus de fruit. Une discussion s’engage à voix basse, sous couvert des protestations de l’un et de l’autre.]

Nate : Faites attention ! (murmurant) Abdul prépare une évasion, mais le garde qu'il a payé est mort. Hetty veut qu'on l'aide à s'évader, mais ça doit être convaincant. Elle veut que tu le suives jusqu'au Yémen, si possible.

Sam : On a combien de temps ?

Nate : On doit faire au plus vite.

Sam : Bien. Il nous faut un plan. Dis à Éric de couper les caméras dans le bloc des Ariens dans 15 min. (fort) Ça va, je me suis excusé ! Envoyez-moi la note du pressing !

Nate : On verra. [Nate sort et Sam traverse la cantine.]

Sam : Vous êtes mignons ensemble, les petits blancs. Ce qu'on dit sur vous doit être vrai...

 

[Prison d’Oakville. Dans un couloir, Sam parle discrètement à Moe.]

Sam : Je vais faire quelque chose maintenant. Reste calme. Reste derrière moi. Tout va bien se passer. Tu me fais confiance ?

Moe : Je te fais confiance. Mais c'est pas une bonne idée.

Sam : Ça va aller. [Deux hommes arrivent d’un autre couloir.] Vous êtes de plus en plus jolies, les filles. Le rouge vous va mieux qu'à moi.

Homme 1 : Bla bla bla.

Homme 2: Tu es un homme mort.

[La bagarre éclate. Sam, seul contre 5 ou 6 adversaires fait une démonstration, sous les cris des autres détenus, et le regard admiratif d’Abdul.]

Gardien 1 : Code 3 dans le couloir de la cafétéria.

Gardien 2 : Ça suffit !

Gardien 1 : Arrêtez tout de suite ! [IL attrape Sam, trois autres gardiens s’occupent de trois autres prisonniers.]

Gardien 2 :Faites-le sortir ! Allez ! [Sam est menotté.] Contre le mur ! Vous regardez quoi, salopards ? Le spectacle est terminé ! [Abdul et Syed regardent Sam quand il passe devant eux.]

Abdul : T'as des leçons à prendre, Syed.

Gardien : Vous deux, contre le mur. [Abdul et Syed obéissent.]

 

[Nate, au téléphone avec Éric, regarde par la fenêtre Sam avec un gardien.]

Éric : (au téléphone) Il faut que tu enregistres la conversation de Sam.

Nell : Où est-il ? On l'interroge encore ?

Nate : Les gardes ont cru à son histoire d'agression. Tu peux rallumer les caméras.

Éric : Voilà, les caméras sont réactivées.

Nate : La caméra 12 devant mon bureau, ce garde qui parle à Abdul.

Éric : (qui voit les images de la caméra au NCIS) Abdul n'a pas l'air content.

Nell : Le nom du garde est David Jacobs.

Nate : [Il murmure dans son téléphone et tourne le dos au couloir.] Abdul décide. Jacobs suit les ordres.

Nell : Jacobs est un associé de Mark Walker, le garde qui a été tué à l'entrepôt. (à Éric) Il faut du son.

Éric : Tu peux te rapprocher d'eux ? Qu'on les entende.

Nate : Un instant, je fais le transfert. [Nate raccroche et Éric met son casque, ils vont communiquer par micro et oreillette. Nate sort dans le couloir, absorbé par un dossier qu’il lit en marchant.]

Abdul : Il faut que j'aie... [Il s’arrête de parler le temps que Nate s’éloigne.] un nom. Je veux un nom. Un nom.

Jacobs : Il veut 10 000 $ en liquide.

[La conversation devient inaudible.]

Éric : Tu peux te rapprocher un peu ? [Nate se rapproche.] Plus près.

Nell : S'il continue, autant leur demander de quoi ils parlent.

Éric : C'est bon, Nate. Va-t'en.

[Nate ferme son dossier et retourne à son bureau sans les regarder.]

Nell : Tu as eu quelque chose ?

Éric : Peut-être. [Il tape sur son clavier.]

 

[Couloir de la prison. Sam est de retour. Abdul et Syed sont sortis de leur cellule et regardent Sam.]

Abdul : Impressionnant, Hakeem. Je pourrais... avoir besoin de tes talents.

Sam : Je le répète, ce n’est pas mon truc.

Abdul : Toi aussi, tu as besoin d'assurer tes arrières.

Sam : Dis-moi quand ça sera le moment.

Abdul : Il y a d'autres avantages. Les membres de cette famille sont extrêmement bien payés, même dans cette prison.

Sam : Tu dois être un homme bien et un bon musulman. Mais à vrai dire, je ne compte pas rester longtemps ici. Sans vouloir t'offenser, shukran, mon ami. [Il met sa main sur son cœur et s’en va.]

Abdul : Shukran, mon frère. [Il regarde dans la cellule : Moe est assis sur le lit.] Il prépare quelque chose. Surveille-le. Qu'il comprenne que mon influence s'étend au-delà de ces murs.

Abdul : Oui, mon frère. [Il descend du lit et sort de la cellule.]

 

[NCIS. Hetty entre dans la salle des ordinateurs où Deeks et Kensi attendent près d’Éric.]

Hetty : Du nouveau, M. Beale ?

Éric : J'y suis presque. [Il met une vidéo à l’écran.]

Jacobs : Un employé a vu des papiers qu'il aurait pas dû voir.

Abdul : Je veux un nom. C'est qui ?

Jacobs : Je peux pas le dire.

Abdul : Pourquoi ?

Jacobs : Je peux pas.

Deeks : Allez. Donne-lui un nom.

Abdul : Maintenant.

Jacobs : Il veut 10 000 $ en liquide.

Abdul : Donnez-moi le numéro du compte. Je transfèrerai l'argent dès que vous m'aurez donné le nom.

Deeks : Si on ne sait pas qui vend ce nom...

Kensi : Pas le temps.

Deeks : On ne connaît même pas ce nom.

Éric : Ça pourrait être Sam ou Moe.

Kensi : Ou Nate. (regardant Hetty)  On doit arrêter cette opération.

Hetty : C'est une opportunité d'infiltrer l'un des groupes terroristes les plus dangereux du Yémen. C'est difficile de prendre une décision quand des vies sont en jeu. On continue.

 

[Prison d’Oakville. Sam travaille à l’infirmerie. Nate lit un dossier et boit de l’eau.]

Nate : Abdul va bientôt comprendre. On doit agir vite.

Sam : Tout est prêt ?

Nate : Je te l'envoie. Bois ton eau. Les oreillettes vont t'aider. [Dans le verre Sam trouve une oreillette.]

Sam : J'ai des oreilles.

Éric : C'est vrai.

 

[Devant les cellules, Syed et Abdul.]

Abdul : Hakeem peut nous être utile. On a besoin de lui. [Syed approuve. Nate apparait et s’arrête près d’eux. Il regarde Syed.]

Nate : Abdul Habaza, c'est ça ? Vous êtes transféré demain. Vous devez venir avec moi pour votre évaluation de sortie.

Abdul : Je suis transféré ?

Nate : Je pensais que vous étiez au courant. Je reviens.

 

[Dans la cour de la prison.]

Abdul : On m'a dit que tu avais un plan pour sortir d'ici. Syed et moi, on vient avec toi. [Sam regarde Moe.]

Sam : On t'a mal renseigné.

Abdul : Et si je peux te faire sortir du pays vers un endroit où tu seras traité en héros ? Sans prisons ? Je t'aurai des papiers et un passage sûr. Une nouvelle vie parmi des frères.

Sam : Pas intéressé. [Abdul lui attrape le bras pour l’empêcher de bouger.]

Abdul : Tu peux t'évader, mais sache que j'ai des gens partout qui te traqueront. Quand ils t'auront trouvé, tes talents au combat seront inutiles, tu ne les verras pas arriver. Je suis quelqu'un... que tu devrais écouter, pas combattre.

Sam :…On sort aujourd'hui. Mais ça va coûter cher... en vies humaines.

Abdul : Tuer est un moyen d'arriver à nos fins, mon frère.

Sam : Toi et Syed jouez au basket. Foule-toi la cheville. Fais-toi amener à l'infirmerie par les gardes. J'ai besoin de lui. [Sam parle de Moe. Abdul approuve. Sam et Moe partent.]

 

[NCIS. Sur les écrans on voit les images des caméras de surveillance de la prison.]

Éric : On a un problème. [A l’écran on voit un homme consulter des fichiers sur un ordinateur avec un prisonnier à ses côtés.] C'est l'assistant d'un gardien, Michael Shainby. Il fouillait dans le dossier carcéral de Sam.

Nell : L'autre type est le co-détenu de Sam, Brandon Bassner. Un des fidèles d'Abdul.

Hetty : On a trouvé notre taupe.

[Couloir de la prison.]

Éric: Nate?

Nate : J'ai entendu. L'assistant. C'est lui qui les rancarde.

Nell : Le compte de Shainby vient d'être crédité par Truftin Industries, la société écran qui a payé les membres du gang d'Abdul.

Nate : (à Sam par son oreillette) Ta couverture est tombée. Brandon sait tout.

Sam : Super. [La porte s’ouvre, un gardien escorte Syed qui aide Abdul à marcher.]

Gardien : L'infirmier ?

Sam : (désignant les toilettes) À l'intérieur.

Gardien : (à Abdul et Syed) Restez là.

 

[Couloir des cellules.]

Brandon : Vous avez vu Abdul ?

Homme : À l'infirmerie, il s'est foulé la cheville. [Brandon se dirige vers l’infirmerie, Nate est caché tout près.]

Nate : Sam, tu n'as plus le temps.

 

Sam : (à l’infirmerie) J'ai compris. (Moe, couvert de sang, sort des toilettes en hurlant au secours.)

Sam : Sur le brancard. (à Syed) Aide-moi. [Syed aide Sam. Le gardien arrive précipitamment.]

Gardien 1 : C'est quoi, ce bordel ?

Sam : Il a une hémorragie. Si j'enlève mon doigt, il meurt.

Gardien 1 : Un coup de couteau à l'infirmerie.

Sam : Il nous faut une ambulance.

Gardien 1 : Appelez une ambulance.

Gardien 2 : Compris.

Nate : Brandon va tout dire à Abdul.

Gardien 1 : Écartez-vous ! Écartez-vous ! [Il escorte aussitôt dans les couloirs le brancard poussé par Syed et Abdul, avec Sam appuyant sur le ventre de Moe.]

Hetty : (à Nate) Vous devez l'arrêter.

Gardien 1 : Allez, on y va.

Nate : Éric, éteins les caméras des cellules du bloc E.

Éric : C'est fait.

Nate : (à Brandon) Abdul veut vous parler. [Il le fait entrer dans une cellule. Il le précède, et se retourne en lui envoyant une droite musclée. Et sans lui laisser le temps de comprendre ce qui lui arrive, il le serre contre sa poitrine, une clé de bras autour de la gorge, jusqu’à ce qu’il s’effondre.] C'est fait. Brandon est à terre. Coupe les caméras entre Sam et la zone de chargement et déclenche l'alarme incendie.

[Nate se précipite vers le brancard.]

Nate : Gardien ! Une émeute à la bibliothèque. Ils ont besoin de monde.

Gardien : Amenez-le à l'ambulance, trouvez un gardien et ramenez ces deux-là au bloc B. Venez avec moi. Et vous aussi, allez !

Sam : (à Nate) Attendez. [Il s’approche de Nate une lame à la main ; Nate a peur.]

Nate : Que faites-vous ici ? C'est quoi, ça ? [Sam le poignarde.]

Sam : (à Abdul) Voilà le prix à payer. Cachons le corps.

Sam : Cachez-vous. [Sam dissimule Abdul et son copain derrière des palettes pendant que l’ambulance recule vers le quai.]

Sam : Secouristes. [Sam sort le brancard par le côté, les deux terroristes ne voient rien mais entendent des grognements.]

Sam : (ouvrant la porte devant eux) Allons-y. [Il y a deux nouveaux cadavres par terre. Dont un que Sam déshabille pour lui prendre sa tenue : c’est Deeks.]  Syed, rentre là-dedans.

[Abdul prend le volant de l’ambulance qui se présente aux grilles de sortie.]

Gardien : Une seconde, je vérifie l'arrière. [Abdul le laisse faire, le gardien ouvre la porte arrière.]

Sam : Attention, ce type a une hépatite C. [Sa main est pleine de sang. Le gardien recule.]

Gardien : Bon courage, mec. [Le garde referme la porte.] Laissez-les passer.

[L’ambulance franchit les grilles, et s’éloigne...]

Sam : On a réussi.

Moe : Libres !

 

[A la prison, Nate contemple le sang sur sa chemise. Kensi en train d’enlever sa tenue d’infirmier le rejoint, suivie par Deeks en caleçon : il a enlevé son T-shirt couvert de sang.]

Deeks : Vous avez mes vêtements ?

Kensi : T'es sûr de pas vouloir passer la nuit ici ? [Elle lui tend ses vêtements.]

 

[L’ambulance s’est arrêtée, Abdul donne des vêtements civils pour tout le monde.]

Abdul : Débarrasse-toi de l'ambulance. Mowadh et Syed viennent avec moi. Retrouve-nous à l'hôtel. [Ils se changent en silence.]

 

[Sam conduit l’ambulance dans une ruelle où Deeks l’attend. Il lui passe un petit pulvérisateur.]

Deeks : Voilà le marqueur. Il suffit d'appuyer. Un petit peu dans son dos, et on le traquera n'importe où. Bonne chance.

 

[Hollywood premiere Motel. Sam rejoint Abdul qui ferme la porte derrière lui. Ils restent dehors.]

Sam : Votre contact ?

Abdul : On a un problème. Quelqu'un de mon entourage travaillerait pour une agence fédérale. [Kensi observe la scène par la lunette de son fusil.]

Kensi : Sam est peut-être découvert.

Abdul : Mowadh dit qu'il sait qui. Tu as une idée ?

[Dans la voiture près de Kensi, Deeks regarde Sam et Abdul avec des jumelles.]

Deeks : Tu peux tirer ?

Kensi : Pas avant le mot de détresse.

Sam : (s’apprêtant à entrer) Je lui demande.

Abdul : C'est fait. Je croyais que c'était toi. Mais quand t'as tué le docteur et les secouristes...

Sam : Mowadh t'a donné un nom ?

Abdul : Mowadh m'a rappelé qu'il y a quelques mois, il a été bouclé 24 heures. Le FBI l'a obligé à travailler pour eux. Syed n'avait pas la foi. Il était dans un gang. Il n'a rejoint notre cause que pour éviter l'isolement. Tiens. [Il donne un papier à Sam.] Une adresse email. Le moment venu, je te contacterai. Tu auras un passeport, tu pourras quitter le pays, et rejoindre la cause. [Sam remercie de la tête et le serre dans ses bras. Il en profite pour pulvériser un peu de marqueur sur sa nuque.] On se revoit au Yemen, Hakeem.

[Abdul s’en va. Sam pénètre dans la chambre du motel. Sur le lit, Syed gît, gorge tranchée.]

Sam : (micro) Syed est mort. [Deeks sort de la voiture.]

Deeks : J'y vais.

[Sam va dans la salle de bain et découvre Moe attaché par les bras dans la douche, torturé à mort. Sam frappe le mur de colère et de chagrin.]

Sam : (micro) Ils ont tué Moe. (à Moe) Pardon, Moe. [Il sort de la salle de bain, sort de la chambre. Deeks essaye de le retenir.]

Deeks : Prends du recul.

Sam : (poussant Deeks) Écarte-toi de mon chemin.

Hetty : Sam [Il s’arrête pour elle.] Je suis désolée. Ça devait arriver. [Sam a les larmes aux yeux.]

 

[NCIS. Hetty, Nate et Sam entourent Éric devant l’écran géant.]

Éric : C'est le marqueur d'Abdul. Il sort d'un avion à Sanaa.

Hetty : Grâce à votre travail, M. Hanna, nous sommes sur le point de démanteler un dangereux réseau terroriste. On ne peut pas protéger tout le monde. [Sam regarde la photo d’Abdul.] Il y aura un jour, un endroit pour ce que vous désirez. Je vous le promets, ce jour arrivera. [Sam garde un visage impassible, et se remet à contempler l’image d’Abdul avec détermination.]

 

[Plus tard. Sam extériorise son chagrin et sa rage en tapant sur le sac de boxe du gymnase. Hetty le regarde, se détourne pour sortir son téléphone.]

Callen : (répondeur) Laissez un message.

Hetty : Ça fait 48 heures. On a besoin de vous. Rappelez-moi.

[Hetty est inquiète pour Callen, et pour Sam…]

HETTY : Previously on NCIS: Los Angeles...

CALLEN: Mowadh Dusa. Goes by Moe. [Moe trying to flee, Moe and Sam on the beach]

SAM: I brought him here.

CALLEN : From Sudan?

SAM : Moe's father was killed.  It was the least I could do.

[Moe in the theater where Dom was hidden]

SAM : Moe?[Moe in the boathouse, at the end of the 22th ep, saison 1] 

MOE : What happens now?

SAM: You're gonna be placed under arrest [They hug] : I'm still your brother.


                    ------------------------------ZAPPING-------------------------


♪ ♪ [Oakville Prison. Prisoners in green uniform are working in the kitchen of the federal prison. 4 prisoners in red come in and with 2 « green men » they surround a man. The chief of this group has a Misbaha in the hands. His number is on his uniform]

HABAZA : Salaam. The time has come. [He looks at one of his man behind him] : Do it well. Bismillah.[The man nods, three men surround the man and start punching and kicking him. He falls down, they hit again and again] (grunting)

HABAZA : Enough. [They stop, the beaten man lying down, on his chest. Habaza turns him over and takes his head in his hand] (grunts weakly)

HABAZA : Welcome to your new family, Mowadh. [Yes, that’s Moe whose face is a terrible mess] (panting)

 


                                   ♪ ♪ ♪ ♪ NCIS: LA 2x14 ♪ ♪ ♪ ♪

           ♪ ♪ ♪ ♪ Lockup ♪ ♪ ♪ ♪  Original air date on February 1, 2011 ♪ ♪ ♪ ♪  



[OPS center. Sam and Deeks are sitting at their desks, Kensi enters. She eats, sits down and eats again, expressionless]

DEEKS: You want to talk about it?

KENSI: No.

DEEKS: W-We're here to listen.

KENSI: No, I'm fine.

SAM: Let her eat her feelings in peace.

KENSI: All right. I decided to go on a second date with the graphic artist.

SAM [getting up and coming closer]: Okay, and let me guess, mommy issues? He talk to you in a baby voice? [Deeks joins them]

KENSI: No, we had a great night. Even took me to Medieval Times.

DEEKS: As a joke?KENSI: It was cute. I told him on our first date that I wanted to go there ever since I was a kid.

DEEKS: And you got a second date? [Kensi, fullmouth and hurtful]

SAM: So where did it go wrong? He challenge you to a joust?

DEEKS: You do get super grumpy when you lose.

SAM: He steal your giant turkey leg?

KENSI:You guys are really funny. Forget about it. [She’s still eating]

SAM: Go ahead, Kensi.

KENSI: I realized I forgot my wallet in his car, so I went over this morning, and I saw him standing in his driveway, kissing this blonde wench.

DEEKS: Ooh, language.

KENSI: No, no, an actual wench. Our beer wench from Medieval Times.

DEEKS: That hurts. (phone ringing) [Sam picks up his call]

SAM: Hello.

WOMAN: Sam Hanna, this is Oakville Prison. You're listed as next of kin for Mowadh Dusa. He's been assaulted.

SAM: Where is he now?

WOMAN: He is at Hatfield Hospital.

SAM: All right, thanks. (phone beeps) [facing Kensi]: That was Oakville Prison. Moe was attacked.

KENSI: Why did they call us?

SAM: Not us, me. I'm listed as his next of kin.

 

[Hatfield Hospital. Moe is in his bed, Sam comes into his room] (monitor beeping steadily)

MOE: Sam. [He tries to sit]

SAM: Take it easy, Moe.

MOE: (sighs) They should not have called.

SAM: Who did this to you?

MOE: It's not what you think. I knew it was coming. Initiation.

SAM: A gang initiation? Moe, I thought you would've learned by now. 

MOE: I had no choice.

SAM: Of course you had a choice. You can't let these people use you like this. I'm gonna see what I can do to get you a transfer.

MOE: No. I need to go back there.

SAM: Why? Who said you have to go back there?

MOE: They moved me to Oakville to get close to someone. They said if I helped them, they would reduce my time in prison.

SAM: Who do you have to get close to?

MOE: His name is Abdul Habaza.

SAM: And he did this to you? 

MOE [he nods]: Abdul is planning something; I heard them talking. It will happen soon.

SAM: Who made you that promise, FBI?MOE: NCIS.[A nurse enters]

NURSE: Sorry. They're here to take him back.

SAM: Okay. Thank you. All right.

MOE: Sam...it's my only way out. [He’s cuffed]

SAM: Moe...

MOE: You said we're just like brothers. Then let me do this. Please, brother.

 

♪ ♪ [At the Cemetary where Amy Callen is buried, G. comes with flowers, as usual, the same bouquet is still there on the grave. ♪ ♪ He takes it to exchange, but stops dead : under the flowers, there’s a tin soldier. ♪ ♪ He looks at it, and remembers : he was a kid on the beach, and someone handed him a tin soldier, the same tin soldier. Callen looks around, looks at a birdhouse in a tree] ♪ ♪

 

[Boathouse, footage on the screen is showing the grave, Callen is fastforwarding it] ♪ ♪

HETTY: The boatshed...and not my office. I'm intrigued, Mr. Callen. [He stops the video, she sits near him. He hands her the tin soldier]

CALLEN: Left on my sister's grave.

HETTY: Huh. A Prussian Hussar. Lead, hand-painted. Older than I am, if I'm not mistaken. Significance?

CALLEN: When I was a kid, a man at a beach handed me a toy soldier like that. [we see the kid and the man] It brought back the memory.

HETTY: A message from someone in your past? [Callen stays expressionless] : Anyone of interest on the camera you hid in the birdhouse?

CALLEN: Two visitors. [The first one is Hetty, who glances at the camera]

HETTY: Hmm. [He waits for an explanation]: A walk through the cemetery clears my mind, puts everything into perspective. Second visitor? [A hooded man is putting something under the bouquet]: You know him?

CALLEN: No. But I almost met him. Once. [Back to the end of the first saison- beginning of the 2nd : he chases the man who has just taken a photo of him]

CALLEN: Hey! [The man jumps into his car] (tires screeching)

HETTY: The man you couldn't catch.

CALLEN [nodding]: I think he wants to meet with me.

HETTY [shaking]: Dangerous.

CALLEN: Necessary.

HETTY: I can't sanction it.

CALLEN: I'm not asking you to. But I do have time owed.

HETTY: Indeed you do, Mr. Callen. Don't get lead poisoning from this thing. [she hands the tin soldier and goes. G. looks at the toy]

CALLEN: (sighs softly)

 

[OPS center, upstairs. On the screen, there’s the assault in the prison]

SAM: Guy in the middle is the leader. Brought in four of his guys to do the job.

DEEKS: That's a classic gang jump in.

KENSI: Moe didn't even put up a fight. (door opens) [Hetty is coming into the room] (video stops)

SAM: You should've told me.

HETTY: That's precisely why I didn't.

SAM: Moe isn't trained for this. He shouldn't be in there alone.

HETTY: He isn't in there alone. You underestimate me, Mr. Hanna. One of our best people is in there with him. Uh, Eric, ISP number 579.72.351.462. Access camera seven.

ERIC: Okay. [Eric takes his keyboard, types, and puts a footage on the screen]

NELL: I'm sorry, where is this?

ERIC: Oakville Federal Prison. [There’s a man in an office, and this man is...Nate !!]

HETTY [looking into Sam’s eyes]: I'm sure Nate is more than capable of this.


                    ------------------------ZAPPING--------------------------

[OPS center, upstairs]

HETTY: Nate's been tracking this terrorist organization, the Warriors for Islam, since I sent him to Afghanistan. When we learned that one of the members of their group was doing time at Oakville, I placed Nate there as a prison psychologist.

SAM: You did the same thing with Moe. Planted him there to get closer to the organization.

HETTY: Yes.

SAM: So what about this terrorist, Abdul Habaza? [Nell enlarges his file and sends it to the large screen]

NELL: He's a member of Warriors for Islam, a well-financed terrorist organization based in Yemen. They're also responsible for multiple bombings across the Middle East, Africa and Europe.

KENSI: So how is getting close to Abdul going to get us information about a terrorist group halfway around the world?

HETTY: Because Abdul's brother is Saadat Habaza, head of the Warriors for Islam.

DEEKS: So what do we know about the Warriors for Islam?

NELL: Uh, virtually nothing.

HETTY: You understand, Mr. Hanna?

ERIC: Guys...Moe's prison bank account just received funds from an offshore account in the Caymans. It's under the name, uh, Truftin Industries. And it's not the first deposit to be made to an inmate in Oakville.

SAM : They jumped Moe in, now he's on the payroll.

ERIC: Truftin Industries is a shell company worth $20 million, funding several businesses in the U.S., one in West Hollywood.

DEEKS: Got an address for me?

ERIC: You just got it.

DEEKS: Okay. [He goes out with Kensi]

SAM: Stakes just went up.

HETTY: Yes, they did.

SAM: I need to be there.

HETTY: Is this about taking down a terrorist or about protecting Moe because you feel responsible for him? [they gaze into each other’s eyes, Sam doesn’t answer] : Mr. Beale, please start creating Mr. Hanna's cover. We'll need I.D.s, prison records. Go back at least ten years.

SAM: Where's Callen?

HETTY: Temporarily unavailable. [Eric and Nell can’t hide their surprise]

SAM: Keep him safe, Hetty.

 

[Oakville prison. A new prisoner is entering, hands cuffed, feet hamered. His name is Fayed Hakeem] (camera shutter clicks)  [pics are taken : that’s Sam’s face.] (camera shutter clicking)

GUARD: ...evaluation is in there. [Nate’s office] In here. He's all yours, Doc. [He closes the door, behind Sam who has no more cuffs]

SAM: Not even a postcard.

NATE: I sent one every month. Check Hetty's desk drawer. It's good to see you, Sam.

SAM: It's good to see you, too. [He sits down] : How's Moe?

NATE: He's in the infirmary for now. [They speak softly, the guard is in the hallway]

SAM: He's not cut out for this.

NATE: Not many are. But he is determined to get out of here, and right now, that determination is winning over his fear.

SAM: I'm going to need to stay close to him. [Nate types on his keyboard]

NATE: Orderly in the infirmary. Close enough?

SAM: It's close enough.

 

KENSI: Are you sure this is the right address? [the place is called X Pole, girls in underwears are « dancing » around poles]

DEEKS: Well, it's what Eric gave me. Truftin Industries owns this joint. Oh. Best assignment ever.[A woman comes to meet them]

WOMAN: Can I help you?

KENSI: Hi. Yes.

DEEKS: Yes

.KENSI: Um, I'm Jennifer. And this here is my brother, Edward.

DEEKS: Edward.

KENSI: He's really shy, so he made me come with him, but he is dying to take your pole dancing class. I think he wants to surprise his special friend, Phil, with a birthday lap dance.

DEEKS: Anything for Phil... lipa. Phillipa. She's English. Yeah. You know those Brits. Good lap dance really helps them come out of their shell.

WOMAN: Not just the Brits.

DEEKS:  (laughs) Oh. Not just...

WOMAN: Follow me, and I'll give you a tour.

DEEKS: Absolutely. Did you hear that, Jen? Hmm? Not just the Brits.

KENSI: I did. Yeah.

DEEKS: Yeah, you did.

KENSI: Um, oh, by the way, excuse me. I'm sorry. Where is the ladies' room?

WOMAN: Upstairs, to the right.

KENSI: Great. You go ahead, okay?DEEKS: Mm-hmm.

WOMAN: Come this way, Edward, and I'll show you the warm-up room. 

DEEKS [walking among girls training at their pole] : Hi. To the warm-up room. I can... Hi. All right. I'll-I'll just go... Hi.[Kensi goes upstairs, but stops in an office, with a computer turned on]

KENSI: Eric, we're plugged in.

ERIC: [in the OPS center] And we have access to their financial records, but they're encrypted. All right, give me a second. [Kensi is searching the desk drawer and finds a receipt]

KENSI: I got a receipt. Current rental on a silver panel van.

ERIC:  (computer beeps) All right. I'm in. I got a bunch of wire transfers into various prison accounts. It's from the sameoffshore account in the Caymans that's paying Moe in prison. 

KENSI: Warriors for Islam is using this business to send funds.

 ERIC: They have a sophisticated hard drive wiping system in place. It's set to delete all files permanently on Thursday. 

KENSI: Same day their rental van is due back.

NELL: Okay, I'm looking at the leasing agreement for X-Pole. They look like they have an assigned garage space out back.

KENSI: Thanks, guys. [And she goes out of the office]

 

[Oakville prison. Sam has his gears in the hand, he’s going under escort to his cell] (low, indistinct chatter) [Many prisoners are looking at him on his way, especially Habaza and his friends]

GUARD: Number six. [Sam enters in the cell 6, and puts his gears on a bed. He goes out and meets his roommate]

SAM: Assalamu alaikum.MAN: Walaikum assalam.[Sam looks in the hallway, sees the guards going back, and the prisoners looking at him. He turns over]

 

[Deeks and Kensi open the door of the X-pole garage].

DEEKS: Well, no van.

KENSI: Ammonium nitrate.

DEEKS: [sniffing a rag] Diesel. Wires and part of a blasting cap. [he shows it] So we got al-Qaeda members with a panel van, fertilizer and fuel.

KENSI: We have two days to stop a truck bomb.

 

                ------------------------ZAPPING----------------------------

 

[Infirmary, Oakville prison. Sam is cleaning, Moe is in his bed ; there are other patients]

DOCTOR: Hey, Louie, he'll be with you in a minute.

MOE [he discovers the face of the new oldery]: Sam.

SAM: I'm in B block. I got assigned up here. We got eyes on you at all times.

MOE: What do you need me to do?

SAM: For one, call me Hakeem, not Sam. Get in with Abdul. I'm going to get in with him, too

.MOE: How?

SAM: With a little help from our friends, the Aryans. [He winks to Moe, and leaves with dirty linen]

 

[OPS center. Deeks at his desk is watching his computer, speaking to himself]

DEEKS: Gray. White. Red. Silver. I got si...That's Nevada plates. Damn it. You have anything? [He looks at his partner and shouts] : Kensi! Put it down.[She’s eating a doughnut] Put the doughnut down. [She stares at him] : A moment on the lips, a lifetime on the hips.

KENSI: I don't know what that means.

DEEKS: Listen, food is not your friend. We've talked about this. All right? If you want to talk some more about Sir Lancelot, we can do that. I'm here.

KENSI: Yeah, I think we were done when you said, "I guess he's not your knight in shining armor."

DEEKS: You know what? That's it. I'm staging a one-person intervention. Hand over the doughnut. Hand me the doughnut. Give it.

KENSI: (groans) [but she hands the doughnut]

NELL [from upstairs] : Hey, guys. I got a hit. [She hurtles down the stairs] The van was clocked running a red at Hillhurst and Los Feliz Boulevard in Silver Lake four days ago. Couldn't make out the driver or passenger, though.

KENSI: Well, the guys in the van are Abdul's men on the outside. Focus your search in Silver Lake, and find that van, Nell. Okay?

NELL: Mm-hmm. [She goes back to her computer]

KENSI: Really? [Deeks is eating the doughnut..]

DEEKS: What? I'm saving you from yourself.

KENSI: Yeah? [She’s getting up and is heading for the bar]

DEEKS: That's what real friends do. Where you going? Kensi? [She’s taken a doughnut and bites into it] That's not going to make you happier.

 

[Infirmary – Oakville prison. Sam is working, Abdul and 2 of his men are visiting Moe]

ABDUL: I have put money into your account, Mowadh Dusa. From this day on, you will not want for anything.

MOE: JazakAllah khair.

ABDUL: But tell me...who is this new Muslim here? [He looks at Sam’s back]

MOE: I do not know, but he's been very good to me.

ABDUL: Salaam alaikum, my brother. [Sam notices them] What is your name

?SAM: Hakeem Fayed. Walaikum assalam wa rahmatullahi wa barakatuh.

ABDUL: Come. Join us. Talk. [He waves]

SAM: [shaking his head] I don't join anything. Shukran. [Abdul nods, Sam gets back to his job]

 

[OPS center. Upstairs. Nell and Eric are typing]

NELL: Got it. 25 minutes ago, our silver van turned into Saticoy Street in North Hollywood, and it's still there. [Deeks and Kensi are standing near]

DEEKS: How do we know that?

NELL: It's a dead end. Went in, hasn't come back out.

ERIC: Saticoy leads into a warehouse complex. Lot of places to hide a van.

KENSI: Let's go.

DEEKS: Thanks. [They are already going out]

 

[Agents’ car is stopped in the warehous complex, behind a SUV]

KENSI: Eric, I need a license check. 9-Quebec-49905.

DEEKS: This place looks deserted.[OPS center, Eric is typineg]

ERIC: Registered to Mark James Walker. [He puts his ID on his screen] Kensi, he's employed as a prison guard at Oakville.

KENSI: [over radio] Okay. Thank you. [in the car] Pickup's owned by a prison guard at Oakville.

DEEKS: Bingo. [they get out of the car]♪ ♪ [they get close to a warehouse. Kensi looks carefuly, ans sees 2 men speaking and looking at a map]

KENSI: I count two. And that's our missing rental van. That's the bomb. [Deeks prepares his weapon and enters first in the warehouse]

MAN: Did you change the battery? [He’s at the bottom of the place]

MAN 2: All set, man. Loaded up.

DEEKS: Clear.MAN: All right, we're ready to run. [One of them is goint to get in the van]

KENSI: Federal agents. [the men shoot at them immediately, they retaliate and kill one] (grunts)[The 2nd man hides himself behind the door of teh van and starts shouting with...a machine gun] (rapid gunfire) [the agents have to hide behind wooden boxes]

DEEKS: Really? A machine gun? Isn't that a little bit excessive? (reload noise, automatic gunfire)

KENSI: He doesn't know how to use it.

DEEKS: Yeah, he seems to be using it pretty well to me.

KENSI: He's blowing his entire magazine. He's going to have to reload every time. It'll take him at least five seconds. (gunfire stops) Antagonize him. Get him to fire again.

DEEKS: What? Antagonize him? What do you want me to do? You want me to call him names?KENSI: Get him to shoot at you.

DEEKS:  (sighs) You got to be kidding me. Okay. Um...Hey, uh... [loudly] hey, man, you suck! And you look fat in those jeans!

KENSI: Stick your head up.

DEEKS: You want me to stick my head up? Look, I know we've had our differences, and I'm sorry that I stole that doughnut from you...

KENSI: Just do it, Deeks. Come on.

DEEKS: Oh, God. 

KENSI: Come on. Be courageous.

DEEKS: (takes quick deep breaths) One, two, three. [He stands up and shouts] Hey, listen! Are you... (automatic gunfire)(gunfire stops)

KENSI: Cover me! She runs

DEEKS: Five. Four. Three. [Kensi is jumping over the van] Two. One.

 KENSI: Drop it! [She’s right over the man, on the roof of the van ; he tries to aim, she shoots first] (grunts) [Kensi joins him on the ground]

KENSI: Clear.

DEEKS: Okay, clear. But just for the record, that was insane. [He opens the back doors of the van] (whistles) Locked and loaded. [There are many bags of fertilizer and wires]

KENSI: I don't think this was a terrorist attack.

DEEKS: What else does one use a bomb like this for? [Kensi joins him, a map in the hands]

KENSI: Apparently, a prison break. [This isn’t a map, but a building plan]

 

[The plan is on the large screen upstairs in the OPS center]

DEEKS: All right, so it looks like the plan was for the truck to blow a hole in the north wall, probably while Abdul and Syed were in the yard.

ERIC: That's a big-budget escape plan.

NELL: Abdul's brother is the leader of the Warriors for Islam. Getting him out of a U.S. prison is not only high priority, it's an incredible show of force.

HETTY: There's something more here.  (door opens)

DEEKS: Maybe we should pull up the file... Hey.

 NATE: Hey, guys.

KENSI: Nate! Hi! [She hugs him]

NATE: Whoa, careful. Eric will get jealous.

ERIC: Welcome back.

NELL: Hi, Nate.

NATE: Hi, Nell.

ERIC: You two know each other?

NATE: We go back a few years.

HETTY: Something wrong?NATE: Maybe. [He shakes his head, wanting them to go out.]

HETTY: Excuse us. [They walk in the hallway]

NATE: Warriors for Islam are as dangerous as any of the radical groups I've encountered. They recruit young disenchanted Muslims in prison, and send them to training camps in the Horn of Africa.

HETTY: Yes, I read your report. That's not why you're here.

NATE: It's Sam. He's always looked out for everyone. He sees himself as the protector. He would die for one of us without giving the slightest thought for himself.

HETTY: This is about Moe, isn't it? [They stop face to face]

NATE: Sam sees Moe as part of his family. Hetty, he's too close.

HETTY: I send my agents into harm's way every day, Nate. Sometimes getting too close is what they need to do. Agents becomes friends. And friends become family.

NATE: And they can protect each other. Moe can't. Sam is on his own in there.

HETTY: No. He has you.

NELL [interrupting] : Uh, excuse me, Hetty, but I ran analysis on all the chatter that was coming out of Yemen, and it just seemed odd that so much of that chatter would relate to a prison break happening all the way over here. But the timing was too coincidental. I think the plan is to get Abdul out of prison because his brother is planning something. And from the volume of chatter, it looks like it's gonna be something pretty big.

HETTY: Then we have no choice but to help Abdul with his plan.

NATE: Help him escape?

HETTY: All the way back to his family in Yemen.


              -----------------------ZAPPING------------------------------

[In the cafeteria of Oakville prison. Sam is eating alone]

MAN (over P.A.): Chowtime will end in 15 minutes. Chowtime will end in 15 minutes.(men chattering) [Nate is entering, Sam gets up with his almost empty tray and they collide]

NATE: Ah!

SAM: Watch yourself! [He empties his tray, Nate stays there to clean his jacket] (whispers):

NATE: Abdul is planning a breakout, but the guard he paid off is dead. Hetty wants us to break him out ourselves, but it has to be convincing. She wants you to stay with him all the way to Yemen, if you can.

SAM: How long do we have?

NATE: The sooner the better.

SAM: Okay, we're gonna need a plan. [He looks around] Tell Eric to cut the cameras off in the Aryan block in 15 minutes. [Loudly and nastily] : Damn, Doc, I said I was sorry! Send me a dry cleaning bill!NATE: I might. [He goes out]

SAM [walking in the cafeteria]: You white boys sure look cute together. Guess those stories they tell about you must be true, huh? (makes kissing sound)[Many men give him nasty looks]

 

[Hallway. Sam is near Moe, and speaks softly]

SAM: I going to do something right now. You just remain calm, okay? Just stay behind me. It's all gonna be good. You trust me?

MOE: I trust you. But I don't think this is a good idea.

SAM: It's gonna be fine. [to men who come from another corridor] Every time I see you ladies, you get prettier. You look better in red than me. (chuckles)

MAN 1: Keep talking, Jack.

MAN 2: You're dead, pretty boy. [2 men jump over a banister behind Sam, others stop in front of him. He strikes first] (grunting) (excited shouting)[Alone, Sam fights 5 or 6 men and is the winner] (excited shouting) [Abdul is contemplating this impressive show]

GUARD 1: Break it up!

GUARD 2: We got a code 3 in the hallway outside the cafeteria.

GUARD 1: All right, that's enough! [he grabs the man who punches Sam in the back, tries to pull him back] 

GUARD 2: That's enough! Break it up! [He grabs Sam, three other guards grab 3 other inmates] Get him out of here! [Sam is cuffed and gotten out]Let's go! Against the walls! What are you looking at, dirt bags?! Show's over! Eyes forward![Abdul and Syed look at Sam when he walks in front of them]

ABDUL: You could learn from him, Syed.

GUARD: Turn around. You two, against the wall. [Abdul and Syed obey]

 

[Nate in his office is looking at Sam and a guard through the window]

ERIC (over phone): Okay, Nate, you're gonna have to figure out a way to get comms to Sam.

NELL: What's his status? Is he still being questioned?

NATE: Guards bought the story it was an unprovoked attack. You can turn the cameras back on.

ERIC: All right, cameras are back online.

NATE: Eric, camera 12 outside my office--guard talking to Abdul.[in the OPS center, footage of the camera 12 is on the screen in front of Nell and Eric, Abdul looks angry]

ERIC: Huh. Abdul is not a happy camper.NELL: Guard's name is David Jacobs.

 NATE [He whispers in the phone and turns his back to the hallway]: Abdul's got the power. Jacobs is taking orders.

NELL: Okay, Jacobs is an associate of Mark Walker, the prison guard that was killed at the warehouse. We need audio. [She looks at Eric]

ERIC: All right, Nate, is there any chance you can get close to them? We need an audio feed.

NATE: Hanging up now, switching to comms. [He takes a file, opens it and goes out of his office, reading his papers] (men speaking quietly) (buzzer sounds)

ABDUL: Just make sure I get...a name. 

JACOBS: Okay.

ABDUL: [He stops the time Nate steps away] I want a name. A name.

JACOBS: He wants $10,000 in cash.

ERIC: Can you get any closer?  (conversation continues indistinctly) [Nate steps back slowly] Closer. 

NELL: If he gets any closer, he might as well just ask them what they're talking about. [Abdul stops talking and looks at Nate, still reading his file]

ERIC: Game's up, Nate. Walk away. [Nate closes his file and gets back in his office without looking at the men]

NELL: Did you get anything?

ERIC: Maybe. [He types on his keyboard]

 

[cells hallway. Sam is coming back] (indistinct chattering)[Abdul and Syed are out of their cell, looking at Sam]

ABDUL: [nodding] As-salaam alaikum.

SAM [his hand on his heart]: Walaikum assalam.

ABDUL: An impressive display, Hakeem. I could, uh, use somebody with your skills.

SAM: Like I said, it's not my thing.

ABDUL: Even a man like you needs somebody to watch his back sometimes.

SAM: Yeah? Let me know when the time comes.

ABDUL: There are other benefits. Members of this family are extremely well paid, even inside here.

SAM: You seem like a good man and a good Muslim.

ABDUL: Subhaanallah.

SAM: But the truth is, I don't intend on being here too long. With all due respect, shukran, my friend. [Hand on the heart, and he goes]

ABDUL: Shukran, my brother. [He looks inside the cell : Moe is sitting on a bed]: He's planning something. Stay close to him. But make sure he understands that my reach goes well beyond these walls.

MOE: Yes, brother. [He jumps from the bed and gets out of the cell]

 

[OPS center, Hetty enters in the computers room, where Deeks and Kensi are waiting behind Eric]

HETTY: Any progress, Mr. Beale?

ERIC: Uh, almost got it. [He puts the footage on the screen, with the voices]

JACOBS: He was in Admin, saw some paperwork he shouldn't have.

ABDUL: I need a name. Who is it?

JACOBS: I can't tell you who it is.

ABDUL: Why not?

JACOBS: I just can't.

DEEKS: Come on. Give him a name.

ABDUL: Right now.

JACOBS: He wants $10,000 in cash.

ABDUL: Okay, give me the account number. I will transfer the money as soon as you give me the name. 

JACOBS: Okay.

DEEKS: If we don't know who's selling the name...

KENSI: We're on a clock.

DEEKS: And we don't even know whose name he's actually got.

ERIC: It could be Sam or Moe.

KENSI: Or Nate. We need to abort. [She looks at Hetty]

HETTY: This is our chance to infiltrate one of the most dangerous terrorist groups in Yemen. The choice is never easy when the stakes are lives. We stay in.


          ------------------------------ZAPPING----------------------------

[Oakville prison. Sam is at work in the infirmary. Nate is reading a file, and drinking some water]

NATE: Abdul's about to make one of us. We gotta move fast.

SAM: Everything's ready?

NATE: I'm sending him to you momentarily. Drink some water. It'll help with your hearing. [in the glass, Sam finds an ear]

SAM: Eric, I have ears.

ERIC: Indeed you have, Sam.

 

[Outside their cell, Syed and Abdul]

ABDUL: Hakeem can be very useful to us. We need him. [Syed nods, Nates appears and stops near them. He looks at Syed]

NATE: Abdul Habaza, right?

ABDUL: Yes.

NATE: Oh. Well, you are being transferred tomorrow. So I need to get you in for your out-processing evaluation.

ABDUL: I'm being transferred?

NATE: I thought they already told you. Oh...I'm-I'm sorry. Uh, let me get back to you. [He flees]

 

[In the yard]

ABDUL: Hakeem. [Sam gets up to face him and Syed]. Salaam alaikum, my brother.

SAM: Walaikum assalam.

ABDUL: I've been informed you are working on a plan to get out of here. Syed and I need to come with you. [Sam stares at Moe]

SAM: You were misinformed.

ABDUL: What if I could get you out of the country to a place where you will be hailed as a hero? Where there are no prisons? I can get you papers and safe passage. You can start life anew among brothers.

SAM: Not interested. [Abdul grabs his arm to prevent him moving]

ABDUL: You may escape, but understand I have people that will hunt you down. And when they do, your fighting prowess will be of no use to you because you will not see them coming. I am a man that, uh, you should be working with, not against

.SAM: ....I can get you out today. But it'll cost you--human life.

ABDUL: Killing is a means to an end, my brother.

SAM: You and Syed play basketball. Twist your ankle. Get the guards to bring you to the infirmary. I'm gonna need him. [Moe. Abdul nods aprrovingly, Sam and Moe go away]

 

[OPS center. Eric is in front of footages of the different cameras of the prison]

ERIC: We've got a problem. [on the screen, a man sitting at his desk is looking at a computer screen, and a second man is leaning forwards to get a better look at the screen] That's one of the assistant wardens, Michael Shainby. I just caught him accessing Sam's prison records. 

NELL: And the other guy is Sam's cell mate, Brandon Bassner. He's one of Abdul's followers. 

HETTY: I think we just found our snitch.

[Hallway in the prison]

ERIC: Nate?

NATE:  Yeah, I heard. Assistant warden. That's how they had access to the paperwork.

NELL: Okay, Shainby's bank account just received payment from Truftin Industries, the same shell company that was paying Abdul's gang members.

NATE [over ears]:  Sam, your cover's been blown. Brandon just found out. [Sam is mopping the floor in the infirmary]

SAM: That's great. [The door opens, a guard escorts Syed who helps a wounded Abdul to come in] (grunting)

GUARD: Nurse here?

SAM: Inside. [he waves]

GUARD [to Abdul and Syed]: Stay here. [He goes out]

 

[Cells hallway.]

BRANDON: Anyone seen Abdul?MAN: He hurt his ankle, went to the infirmary. [Brandon makes for the infirmary. Nate is hidden nearby]

NATE: Sam, clock is ticking.

 

SAM [in the infirmary]: I got it. I got it. [The door opens : Moe is coming staggering, his chest is bloody]

MOE: Help me! Help me! (groaning) [He walks on all fours]

SAM: Help me get him on the gurney. Help me. [Syed helps Sam] (pained groans) [The door opens a guard hurries inside]

GUARD: What the hell happened here?!

SAM: He's bleeding out. I take my finger off this artery, he's gonna die.

GUARD: We got a stabbing at the infirmary.

SAM: We're gonna need an ambulance.

GUARD: Call an ambulance.

GUARD2: Copy. I'll check. (indistinct chattering) [Cells hallway. Nate is watching Brandon]

NATE: Brandon's about to tell Abdul.

GUARD: Step aside! Step aside! [Syed, Abdul and the guard are pushing Moe’s gurney, Sam is still stopping the blood with his finger] 

HETTY: Nate, you need to stop him.

GUARD: Keep it coming. Let's go. Heads up.

NATE: Eric, turn off the security cameras in cell block E.

ERIC: Done.[Nate faces Brandon, waves to a call nearby]NATE: Abdul needs to speak with you. [They enter. Nate punches Brandon taken by surprise] (both grunting) [and wedges him against his chest, pressing on his throat until he faints and falls down]

NATE: It's done. Brandon's down. Eric, shut down the cameras between Sam and the loading dock, and trigger the fire alarms. (alarm blaring)

NATE: Guard! Guard! There's a race riot down by the library. They need everyone they can get.

GUARD: Take this guy in the ambulance, find another guard and get those two back to B block, all right? I need you to come with me. And you. Let's go![The door opens, Nate, Syed, Abdul, Sam and the gurney enter in the hallway prior to the loading dock]

SAM [to Nate]: Hey, wait. [He comes up to Nate, a blade in the hand ; Nate is scared]

NATE: What are you doing here? Whoa, whoa, what's going on? What's... no, no, no, don't! [Sam stabs him] (groaning)

SAM [to Abdul]: I told you there'd be a cost. Help me hide the body. (alarm continues)

SAM: Hide in there. [He puts pallets in front of them] (ambulance backup alarm beeping)

SAM: Paramedic. [he goes out with the gurney, Abdul and Syed can’t see what happen] (grunting, clattering)

SAM [opening the door in front of them]: Let's move. Syed, get him inside, get in here. [paramedics are down, bleeding out. Sam throws a paramedic uniform to Abdul and undresses one of the bodies : it’s Deeks, who ends in shorts and T-shirt.He wears his uniform]

MAN (over P.A.): Any civilian admin personnel are instructed to leave the premises. All admin civilian personnel are instructed to leave the premises

 

.[The ambulance is at the gate] (indistinct radio transmission)

GUARD: Hold up. I need to check the back. [Abdul the driver nods. The guard opens the back door]

SAM: Careful, this guy's got hepatitis C. [His hands are full of blood. The guard steps back]

GUARD: Good luck with that, pal. Let them through. [Guards outside open teh gate, the ambulance goes away] (siren wailing)[Inside the ambulance, Sam smiles]

SAM: We did it. We did it!

ABDUL: Allahu akbar, Hakeem Fayed! Allahu akbar!

MOE: We are free. [He’s sitting on the gurney !]

 


[Loading dock. Nate is looking at the blood on his shirt. Kensi is coming, removing the paramedic uniform ; Deeks is behind her, in shorts only]

DEEKS: Okay, got my clothes?

KENSI [smiling]: You sure you don't want to spend the night here? [She hands him clothes]

 


[The ambulance is stopped. Abdul opens the back doors, and hands bags with clothes to the others]

ABDUL: Hakeem, get rid of the ambulance. Mowadh and Syed will come with me. Meet us at the hotel. [they all change, without speaking]


[Sam is parking the ambulance near Deeks’s car. Deeks hands a small bottle to Sam]

DEEKS: Here's the Overwatch marker. Just press down the top. All we need's a little bit in the back of the neck to track his movements. (engine starts)Good luck. [He’s gone]

 


[Hollywood premiere Motel. Sam joins Abdul who closes the door in his back, staying outside the room]

SAM: Assalamu alaikum.

ABDUL: Walaikum assalam.

SAM: You make your contact?

ABDUL: We have a problem. I have been informed that someone close to me is working for a federal agency.[Kensi looks at the scene through the sights of her riffle]

KENSI: He might have just made Sam.

ABDUL: Mowadh said he might know. Any idea who it might be?[In the car near Kensi, Deeks looks at Sam and Abdul with binoculars]

DEEKS: Take the shot?

KENSI: Mm-mm. Not until he says the distress word.

SAM [moving to enter]: I'll ask him.

ABDUL: No. No, no, no. I already have. At first I thought it was you. But when I saw you kill the doctor and the EMTs...Mmm...

SAM: Mowadh give you a name?

ABDUL: Syed. [Sam blows nastily] Mowadh reminded me that for a few months he was in 24-hour lockdown. The FBI worked him until he agreed to spy for them. Syed never trusted me. He was in a rival gang. He only agreed to join the cause before going into solitary. Here. [He hands a paper to Sam] An e-mail account. When the time comes, I will contact you. I will arrange for a passport so you can leave the country and join our cause, my brother. [Sam nods and hugs him, kissing three times his cheeks ; He manages to sprays]. I will see you in Yemen, Hakeem. Salaam alaikum.

SAM: Walaikum assalam. [Abdul goes away ; Sam gets in the room. Syed is on the bed, throat cut]

SAM: Syed's dead. [Deeks gets out of the car]

DEEKS: I'm going.

SAM: Moe? Moe? [Sam walks slowly to the bathroom. He opens the door: Moe is in the shower,  bloody, hands hooked to the ceiling, tortured to death] Moe...[Sam punches the wall] They killed Moe. I'm sorry, Moe. I'm sorry. [He goes out of the bathroom, out of the room. Deeks tries to stop him]

DEEKS Sam, Sam, there's a bigger picture here.

SAM [Pushing Deeks]: Get out of my way.

HETTY: Sam...[He stops] I'm sorry. This is the way it has to be. [Sam has tears in the eyes]


[OPS center. Hetty, Nate and Sam are surrounding Eric in front of the large screen]

ERIC: That's Abdul's Overwatch signature. He just got off a plane in Sana'a

.HETTY: Because of your work, Mr. Hanna, we're on the verge of exposing a very dangerous terrorist network. You can't protect everyone. [Sam is staring at Abdul’s pic] Mr. Hanna...[He faces her] there will be a time and a place for what you want. And I promise you, you'll have it.[He remains stony-faced, stares again at Abdul]

[In the gym, Sam is punching desperatly the sack. Hetty looks at him, takes her phone, turns her back to his agent] (speed dialing)  (line ringing)

CALLEN (recording): Leave a message.

HETTY: Mr. Callen, it's been 48 hours. You're missed. Please call me.

[Worried, she gazes at Sam]
                      -----------------THE END------------------------

Kikavu ?

Au total, 112 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

boudou64 
27.06.2019 vers 19h

quimper 
09.06.2019 vers 01h

schumi 
12.04.2019 vers 22h

Casey5102 
06.04.2019 vers 20h

Jamie08 
26.03.2019 vers 21h

friends76 
07.03.2019 vers 17h

Vu sur BetaSeries

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Austin83  (18.04.2019 à 21:09)

Effectivement Kensi mange dès qu'elle est contrarié, blessé, énervé, ou que ça se finit mal avec un rdv ;) et Deeks la surveille toujours de très prêt !!! Nate est dans toute sa splendeur il revient et aide l'équipe au mieux !!!

schumi  (12.04.2019 à 22:59)
Alors c'est l'épisode des retours: celui de mo et de l'enquête sur le passé de Callen. Et celui de nate!!!! On dirait bien que kensi a un problème avec la nourriture non? Oh nooon la mort de mo est trop injuste.

Contributeurs

Merci aux 4 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

Ne manque pas...

Le quartier 13 Reasons Why est ouvert sur Hypnoweb !
Nouveau quartier ! | 13 Reasons Why

Activité récente
Dernières audiences
Logo de la chaîne M6

10.15 : L'armée de l'ombre (inédit)
Samedi 29 juin à 21:00
1.27m / 7.9% (Part)

Logo de la chaîne M6

10.14 : Écran de fumée (inédit)
Samedi 22 juin à 21:55
1.34m / 8.0% (Part)

Logo de la chaîne M6

10.13 : Anges-gardiens (inédit)
Samedi 22 juin à 21:05
1.49m / 8.6% (Part)

Logo de la chaîne M6

10.11 : Sortie de route (inédit)
Samedi 15 juin à 21:05
1.32m / 6.9% (Part)

Logo de la chaîne M6

10.09 : Monnaie d'échange (inédit)
Samedi 8 juin à 21:00
1.58m / 8.2% (Part)

Logo de la chaîne CBS

10.24 : False flag (inédit)
Dimanche 19 mai à 22:00
5.28m / 0.5% (18-49)

Toutes les audiences

Actualités
résultats sondage

résultats sondage
Je clos le sondage en cours depuis le début de la saison 10. Il vous demandait :  Nous avons...

Calendrier

Calendrier
Les vacances sont enfin là pour nos acteurs et leurs fans.  Choup37 nous a donné un avant goût de ce...

Audiences 10x15 et 10x16 sur M6 !

Audiences 10x15 et 10x16 sur M6 !
Samedi dernier, M6 diffusait les quinzième et seizième épisodes de la saison 10 inédite de NCIS :...

La saison 10 continue ce soir sur M6 !

La saison 10 continue ce soir sur M6 !
M6 continue la diffusion de la saison 10 inédite de NCIS : Los Angeles ce samedi avec deux épisodes...

anniversaire

anniversaire
Aujourd'hui c'est un jour spécial pour un agent très spécial. Chris O'Donnell qui joue le rôle de...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Téléchargement
HypnoRooms

Supersympa, Avant-hier à 17:09

13ème et dernier duel de l'animation "Angel vs Dollhouse" qui oppose... Angel et Echo !

Supersympa, Avant-hier à 17:10

Rendez-vous sur le quartier Dollhouse.

choup37, Avant-hier à 18:48

Il est toujours temps de se lancer dans la bataille de Kaamelott! Des cards vous attendent en échange d'un coup de main sur le quartier..

choup37, Avant-hier à 18:48

.. notamment pour transférer les fiches acteurs, avis aux fans !

ophjus, Hier à 22:28

Bonsoir, nouveau sondage sur le quartier Sherlock, ouvert à tous !

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site