VOTE | 476 fans

#305 : Sacrifice

La police de Los Angeles appelle l'équipe du NCIS à la rescousse quand une de leur descente relie un cartel de la drogue mexicain à un terroriste notoire. Pendant ce temps, le plus grand trésor de Sam est volé...

** Captures de l'épisode ** 

Popularité


4.67 - 6 votes

Titre VO
Sacrifice

Titre VF
Sacrifice

Première diffusion
18.10.2011

Première diffusion en France
18.05.2012

Photos promo

Sam, Callen et Kensi menacent Eva Espinoza (America Olivo)

Sam, Callen et Kensi menacent Eva Espinoza (America Olivo)

Diffusions

Logo de la chaîne M6

France (redif)
Samedi 07.01.2017 à 23:30

Plus de détails

Scénario :  S.Brennan et Joseph C. Wilson

Réalisation : John Peter Kousakis

Guests :

America Olivo ............................ Eva Espinoza
Brant Cotton ............................ John Duncan
Doug Rao ............................ Banks (Agent du FBI #1)
Danny Nucci ............................ Figg (Agent du FBI #2)
Gino Montesinos ............................ Carlos Molina
Farshad Farahat ............................ Jamel Ahmed Shallah
Carlos Arellano ............................ Diego Molina
Cheryl Texiera ............................ Directeur du motel
Brian Michael Jones ............................ Vendeur
Jennifer Barbosa ............................ Vendeuse

[Une équipe du SWAT se précipite à l'extérieur d'un fourgon, et prend d’assaut un entrepôt. L'un des membres du SWAT défonce la porte avec un bélier... et il explose! L'explosion projette les hommes en arrière. Ils se relèvent et doivent se protéger des balles tirées de l'intérieur avec des armes automatiques. Un homme du SWAT lance une grenade lacrymogène et ils entrent dans le bâtiment.]

Membre du SWAT 1 : Allez, allez, allez !

[A l'intérieur, deux hommes armés toussent. L'un d'eux est tué; le second tente d'utiliser à nouveau son arme automatique mais est abattu avant. Un troisième homme est apparu en haut de l'escalier et est tué à son tour.]

Membre du SWAT 1 : RAS !

Membre du SWAT 2 : RAS !

[Il ressort en vitesse : l'un d'eux est toujours couché sur le dos.]

Membre du SWAT 2 : Evans ! Evans !

[Il a vérifié le pouls de l’homme à terre et regarde leur chef.] 

Membre du SWAT 2 : Merde !

Membre du SWAT 1 : Emmenez les ambulanciers ici !

[Il retrouve à l’intérieur.]

Homme : Delta 1 à la base. On a besoin d'un ambulancier ici dès que possible.

[Un membre du SWAT retourne les corps avec le pied. Ils ont des tatouages.]

Homme : Les infos étaient bonnes ... 2 membres du cartel. [Il s’approche du troisième corps.] Qui c'est celui là ? Il ne fait définitivement pas partie du cartel...

Homme : Qui est cet homme ?!

[Il est de type moyen-oriental, a une longue barbe et porte une chéchia.]

 

♫ ♫ NCIS: LA 3x05 Sacrifice ♫ ♫

 

[NCIS. Deeks et Kensi jouent à leur bureau.]

Deeks : Vikings sur la 35.

[Il s’apprête à lancer une feuille de papier. Kensi fait une cage avec ses doigts.]

Kensi : Packers par deux. Voyons voir ce que tu as. Fais-le !

[Mais une main pousse le papier loin de Deeks.]

Sam : Où est-elle?

Deeks : Oh!

Kensi : Bloquée ! [Elle lève les deux bras.]

Deeks : Oh! Ça c'était pour la victoire.

Sam : (en colère) Où est-elle ?

Deeks : Bien, vu la force avec laquelle tu l'as écrasée, je dirai le Bangladesh.

Sam : Où est Charlène ?

[Kensi et Deeks échangent un regard d’incompréhension.]

Sam : Ma voiture ?

Deeks : Ta Challenger ?

Sam : Donc tu l'as.

Deeks : Ok, mec, tu commences à me faire flipper un peu là...

Sam : Si je découvre que t'es derrière tout ça, je... [Il s’en va.]

Deeks : Que je suis ? Quoi ?

[Sam monte l’escalier à toute vitesse. Deeks fait un signe à Callen qui arrive pour avoir une explication.]

Callen : Charlène est une Challenger de 1970 que Sam répare depuis 10 ans. Elle a été volée la nuit dernière.

Kensi : Ho. C'est horrible.

Callen : Ouaip... [Il soupire et regarde vers l’étage.] Pauvre grand cœur brisé. Il a passé la nuit à questionner tout le monde dans un rayon de deux km autour de l’entrepôt. Réparer cette voiture c'était le refuge thérapeutique de Sam. Honnêtement, je ne pense pas qu'il souhaitait vraiment terminer de la réparer.

Kensi : Une voiture comme ça est soit à la casse soit conduite discrètement au sud de la frontière. Ce n’est pas bon, ça.

Deeks : (se levant)Ok, c'est juste une voiture. Il l'a assurée, hein ?

Kensi : Mm-mm. Mm-mm. [Elle fait non avec son doigt.] Moteur V-8 Magnum, quatre barils de carburant avec deux pots d'échappement ce n'est pas seulement une voiture.

Deeks : Qui prend énormément de temps, elle te coûte aussi plus d'argent qu'elle n'en vaut réellement, et... pourquoi exactement ?

Kensi : (choquée) Quel genre d'homme es-tu ? Je vais voir si Sam va bien. [Elle s’arrête en entendant Sam crier de loin.]

Kensi : Peut-être plus tard.

 

[Salle des opérations.]

Sam : J'ai le Kaleidoscope en ligne, j'ai vérifié le trafic et les caméras des distributeurs, et j'ai besoin d'un satellite pointé sur Los Feliz.

Eric : Que cherchons-nous ?

Sam : Charlene.

Éric : (le regardant) Charlene ?

Hetty : M. Hanna. Je peux comprendre votre peine, après ce qui est arrivé à ma Jaguar (épisode 2x24), mais je ne peux pas vous autoriser à utiliser des ressources fédérales pour localiser votre véhicule personnel. De plus, nous avons une affaire. M. Beale.

Eric : Euh, désolé, Sam. [Il sort.]

Sam : Hetty, je suis désolé de ce qui est arrivé à votre Jaguar, mais ce n'était pas de ma faute.

Hetty : Bien sûr que ça ne l'était pas. [Elle sourit et quitte la pièce.]

 

[Eric siffle depuis le premier.]

Eric : On a une affaire délicate-- Trois morts. Deux appartenant aux cartels, et un terroriste recherché. Boutique de préteur sur gage à Hollywood.

[Il attend Callen, Deeks et Kensi en haut de l’escalier.]

Éric : Hey, uh, qu'est ce qui est arrivé à la voiture de Sam ?

Deeks : Ouais, je ne lui demanderais pas si j'étais toi.

[Eric reste bouche bée.]

 

[Salle des opérations.]

Eric : La police a fait une descente ce matin dans la boutique d'un préteur sur gage d'Hollywood.

Nell : Ils en avaient après le fameux cartel de Molina, connu jusqu'au Mexique pour leurs tactiques impitoyables et violentes. Deux des corps ont été identifiés comme des soldats du cartel de niveau inférieur.

Callen : Troisième corps ?

Eric : Ce qui nous amène au pourquoi nous intervenons. Le LAPD a demandé notre aide pour identifier cet homme.

Nell : Malik Atwa. Un terroriste recherché et bras-droit de Jamel Ahmed Shallah, un des nouveaux visages d'Al-Qaeda.

Sam : Ce ne sont pas des bonnes nouvelles. Il a tué beaucoup nos soldats pendant qu'il essayait de se faire un nom.

Kensi : Donc qu'elle est la connexion avec un cartel de drogue Mexicain ? Drogues ? Argent ? Armes ?

Nell : C'est à nous de le découvrir.

Sam : Shallah les fournissait peut être en héroïne venant d'Afghanistan en échange d'un accès aux routes de leur trafic.

Callen : On a toujours craint que quelque chose comme ça arrive. La dernière chose dont on a besoin est qu'Al-Quaeda ai une base d'opérations à la frontière.

Sam : Le cartel et Shallah sont de formidables ennemis par eux-mêmes. Une alliance pourrait être désastreuse.

Deeks : Il n'y a pas d'autre caméra de surveillance?

Eric : La plus proche caméra de trafic à laquelle je peux accéder est à un bloc de là.

Callen : Ok, on prend les mecs de l'équipe tactique. Occupez-vous de la boutique de préteur sur gage.

Kensi : Ok.

Deeks : On s'en occupe.

[Ils s’en vont tous mais Sam dit un mot à l’oreille d’Éric avant de sortir.]

Sam : Hé ? Retrouve ma voiture.

[Eric apprécie…]

 

[Hangar à bateaux. Un officier de la police de Los Angeles renseigne Callen et Sam.]

Duncan : Le cartel Molina avait essayé de s'étendre à L.A l'année dernière.

Callen : Quoi, pas d'argent, pas de drogue ? [Il vient de lire le rapport concernant l’assaut.] Pourquoi deux soldats de cartel et un terroriste recherché se rencontreraient-ils?

Duncan : On pensait que vous auriez pu nous le dire. Nous avions des infos sur une cargaison qui arrivait. Quand nous avons trouvez ce mec Atwa, nous avons pensé que c'était quelque chose de plus important.

Sam : Quelque chose d'autre est apparu ?

Duncan : En vingt ans de métier, j'ai perdu en tout deux hommes. Depuis que je m'occupe des cartels, j'en ai perdu neuf. Evans avait une famille. Il ne méritait pas ça.

Sam : Autrefois, les cartels ne toléraient pas d'avoir des jidahistes dans leur arrière-cour. Je ne voulais pas attirer l'attention internationale.

Callen : Maintenant c'est courant. [Il voit un téléphone dans un sac à scellée.] Téléphone par satellite. Un travail pour Eric.

[Sam attrape un autre sac.]

Duncan : Oui, on a trouvé ça dans la poche d'Atwa.

Sam : Motel de Sunny Spot. Sunset Boulevard. Vous avez vérifié tout ça ?

Duncan : Nous avons mis toutes les preuves collectées à votre disposition. C'est entre vos mains.

Callen : J’apprécie votre temps.

Sam : Merci. [Ils se serrent la main.]

Callen : Si autre chose apparaît, appelez-nous.

[Ils se serrent la main. Duncan se dirige vers la sortie et s’arrête.]

Duncan : Oh, agent Hanna, nous faisons tous ce que nous pouvons pour retrouver votre voiture. [Il s’en va. Callen est embarrassé et Sam désappointé.]

Callen : J'essaye juste de t'aider à surmonter ton chagrin.

Sam : Je ne suis pas triste. Je suis énervé.

Callen : Le déni est la première étape. C'est naturel.

[Sam ne répond pas et ne regarde pas son ami qui lui, le regarde.]

Sam : C'est moi t'ignorant naturellement.

 

[Boutique de préteur sur gage. Deeks et Kensi sortent. Un policier leur ouvre la porte.]

Kensi : Merci.

Deeks : Merci, Tom.

Kensi : Tu paries que les flics ont été très minutieux.

Deeks : Ouais. Les kiosques à journaux ont des caméras de surveillance. Eric n'a rien trouvé pour le moment.

Kensi : Ce doit être un circuit fermé.

[Ils vont vers le kiosque.]

Deeks : Salut. Puis-je avoir un Paparazzi planète, les célébrités après minuit... Ça devrait être intéressant… et, euh, tes vidéos de surveillance. [Il montre son badge.]

Femme : Bien sûr. Donne-moi une minute.

Deeks : Cool.

[Elle ouvre le lecteur et prend le DVD qu’elle tend à Deeks. Kensi prend quelques magasines.]

Femme : Les voilà.

Deeks : Merci.

Kensi : Et pour mon partenaire, pendant qu'on y est.

Deeks : Envi d'un chat ? J'ai compris. Je ne suis pas un vrai homme parce que je ne m'intéresse pas aux restaurations de voiture.

Kensi : Je n'ai jamais dit ça.

[Deeks prend un autre magazine.]

Deeks : On va aussi prendre ce truc-ci.

Kensi : "Poils indésirables sur le visage: électrolyse ou laser." Je n'ai pas de poil sur le visage.

Deeks : Si tu veux, Pancho.

[Kensi vérifie tout de même le dessus de sa lèvre avec son doigt…]

 

[Sam est au volant. Il s’arrête dans le parking du Sonny Spot Motel.]

Sam : Celui qui a volé Charlene devrait espérer que les flics l'attrapent avant moi.

Callen : Tu ne le penses pas vraiment.

Sam : Si, je le pense.

[Ils sortent de la voiture.]

Callen : Etape 2.

Sam : Quoi ?

Callen : La colère. C'est la deuxième étape du deuil.

Sam : Je ne fais pas le deuil, je veux juste récupérer ma voiture.

Callen : Espérons que c'était juste quelques rabat-joie et la police de Los Angeles va les ramasser.

Sam : Depuis quand des cavaliers ont une foreuse à pointe en diamant et des coupeurs de plasma?

Callen : C'est un bon point

Femme : Vous cherchez une chambre ?

[Callen lui montre son badge.]

Callen : Agents fédéraux.

Sam : Nous voulons voir la chambre 104. [Il montre la clef.]

Femme : Heureusement que vous avez la clé. Les autres gars ont gardé mon passe partout.

Callen : Quels autres types ?

Femme : Le F.B.I. était là tout à l'heure. Maintenant je dois payer pour changer toutes les serrures.

[Elle ouvre la chambre 104 et s’arrête net.]

Femme : Oh, mais c'est une blague. Qui va payer pour ça ?

[La chambre est en désordre, quelqu’un cherchait quelque chose… Sam et Callen échangent un regard.]

 

[NCIS. Au rez-de-chaussée. Deeks, Kensi ; Sam et Callen regardent les images de la caméra de surveillance du motel, ou plutôt constatent que l’objectif a été peint en noir et que l’on ne voit rien…]

Sam : Caméras hors services, chambre d'hôtel fouillée, et parti sans attiré l'attention.

Callen : Hetty a parlé avec le F.B.I. Ils lui ont assuré ne pas être impliqués.

Sam : La concierge a dit qu'ils avaient l'air de venir du moyen orient. Des hommes de Shallah ?

Kensi : Les terroristes se présentent comme étant des agents du FBI maintenant ?

Deeks : Ça donne un tout nouveau sens au terme "extrémiste".

[Eric les rejoint.]

Éric : J'ai quelque chose. Je pense.

[Nell arrive aussi.]

Éric : Tous les appels de ce téléphone ont été émis et reçus depuis un autre téléphone par satellite qui n'est plus en ligne.

Sam : Ils s'en sont déjà débarrassés, s'ils sont intelligents.

Éric : Je recherche n'importe quels nouveaux téléphones par satellite qui ont émis depuis que celui-ci c'est éteint. Peut-être qu'ils l'ont remplacé.

Nell : C'est les enregistrements de la caméra du kiosque à journaux. Regarde, cette Jeep rouge était stationnée devant le mont-de-piété trois heures avant la fusillade. Le conducteur campe là, puis pars immédiatement après.

Sam : T'as un autre angle?

Nell : Une seule camera, un seul angle.

Callen : Radio CB, kit Baja. Pas de plaque d'immatriculation.

[Nell zoome.]

Sam : Conductrice, brune. Essayant de passer inaperçu.

Kensi : On dirait qu'elle fait de la surveillance.

Deeks : Guetteuse ?

Sam : Si elle l'est, elle n'est pas très douée.

Deeks : Actrice ?

Callen : Peut-être. Ou la petite amie de l'un d'entre eux. Au minimum, elle a peut être vu quelque chose d'utile. Tu peux lui demander en face.

Éric : Le kaléidoscope a trouvé quelque chose. Elle a pris à l'est sur le Boulevard Cesar Chavez.

[Sam a l’air énervé. Les agents sortent et il se lève lentement.]

Sam : (en colère) Éric. Tu arrives à trouver cette Jeep, mais tu n'arrives pas trouver ma Challenger?

Éric : Uh... je cherche encore. [Il fuit.]

[Sam secoue la tête, se moque d’Éric et suit les autres.]

 

[Voiture de Sam.]

Sam : Parles nous, Éric.

 

[NCIS. Salle des opérations.]

Éric : La Jeep s'est arrêtée. On dirait un parking dans le bloc 500 du North Main.

 

[Voiture de Sam.]

Callen : Proche comment ?

 

[NCIS. Salle des opérations.]

Éric : 5 pâtés de maisons. Kensi et Deeks y sont presque. [Il coupe la communication.]  Je peux trouver cette Jeep, mais je ne peux pas trouver la Challenger de Sam ?

Nell : Si elle est sur les routes, elle finira par apparaitre. Je veux dire, tu ne peux pas te cacher du kaléidoscope.

[Éric a un air penaud.]

Nell : Tu as commencé une recherche avec le kaléidoscope...

Éric : Pas exactement. J'ai piraté la base de données de la police. Dès qu'ils auront trouvés la voiture, je recevrais une alerte.

Nell : Tu as raison. Ce n'est pas exactement une recherche avec le kaléidoscope. Donc... qu'est-ce qu'on attend ?

Éric : Nous ?

Nell : Toi.

Éric :

Hetty a dit à Sam pas d'utilisation des ressources fédérales pour des recherches personnelles.

Nell : Est-ce le même Éric rebel qui a terminé le cinquième niveau de Warrior Quest sur le grand écran de la salle des opérations ? Le même rebelle qui a osé manger des Oreos dans la salle des opérations sans serviette ? Le même rebelle qui a arrêté Internet.

Éric : Mais c'est Hetty.

Nell : Mais c'est Sam.

Éric : Je me sens pris entre le marteau et l'enclume.

Nell : Tu l'es.

Éric : Tandis qu'Hetty m’effraie intellectuellement, je crains Sam à un niveau plus physique.

Nell : Uh-huh.

Éric : D'accord, Beale... faisons le

 

[Kensi arrête sa voiture près d’une église.]

Kensi : L'Eglise de Neustra Senora La Reina de Los Angeles.

Deeks : Est-ce que ça veut dire que votre miss-tache s'allonge la nuit?

Kensi : T'es vraiment nul. En fait, ça signifie l'église de notre dame la reine des anges.

Deeks : Mm.

[Ils regardent le parking de l’église.]

Kensi : Jeep rouge avec un kit Baja.

[Kensi remarque une femme marchant près de l’église.]

Kensi : Une brune. Et c'est notre conductrice?

Deeks : Je l'espère. Les latines sont les meilleures.

[Kensi soupire. La femme regarde autour d’elle et entre dans le parking.]

Kensi : Quelqu'un est un peu parano.

[Kensi et Deeks sortent de voiture et traversent la rue. La femme les remarque et commence à courir.]

Kensi : Deeks, prends l'arrière.

[Ils courent, Kensi est juste derrière la femme. Elle s’arrête et lui fait face, elles commencent à se battre. Elle est douée. La femme frappe Kensi dans les côtes… Deeks se décide à mettre fin au combat en braquant son arme sur la suspecte.]

Deeks : Assez !

[Kensi attrape les bras de la femme et la menotte.]

Deeks : Ça va?

Kensi : Tournez-vous. Oui, ça va. Je vais bien.

Deeks : T'en es sur? Parce qu'on aurait dit qu'elle t'avait eu quelquefois.

Kensi : Vraiment? On dirait que je l'ai eu. Merci. [Elle regarde la femme dans les yeux, énervée.] Qui êtes-vous ?

[La voiture de Sam et Callen vient de s’arrêter derrière eux.]

Callen : Kensi, il faut s'en aller.

[Kensi recule, fixant toujours méchamment la femme.]

Sam : Fouille-la, Deeks.

Deeks : Vous avez un nom ? Hein ? Un nom ? Oh, vous n'avez pas de nom... mais avez-vous... une arme. Oh, waouh, ça devient intéressant. A moins que ce ne soit faux... C'est une flic. [Il tend son badge, de la police mexicaine, à Sam.]

Deeks : (à la femme) Je suis flic aussi. Police de Los Angeles. Pas eux, juste moi... et vous. Flics.

Callen : Deeks.

Deeks : Vous êtes en état d'arrestation.

 

[Hangar à bateau. Salle d’interrogatoires. Deeks est assis en face de la femme. Kensi se tient derrière lui.]

Deeks : Eva Espinoza. Chef de la police. Loreto, Mexique. Il y a de bonnes vagues pour surfer là-bas.

Kensi : Que fais un chef de la police de Loreto ici à Los Angeles?

Deeks : Et ne dites pas America's Next Top Model c'est l'émission préférée de ma co-équipière.

Kensi : (se rapprochant d’Eva) Vous êtes sacrément jeune pour un chef de police.

Eva : Quand vos trois derniers chefs ont étés assassinés de sang-froid, la seule condition préalable est un pouls.

Deeks : Comment avez-vous eu le boulot? Vous avez tiré à la courte paille ?

Eva : Je me suis proposée. Tous les autres avaient la trouille.

Kensi : Vous essayez d'être une martyre?

Eva : Des gens innocents sont tués par le cartel de Molina. Quelqu'un devait se proposer.

 

[Hangar à bateau. Salle d’observation. Sam et Callen les regardent via l’écran de surveillance.]

Sam : Elle a l'esprit d'une guerrière. Faut avoir du cran pour prendre un poste qui mènera certainement à ta mort.

Callen : Elle a de l'expérience avec le cartel de Molina. Espérons qu'elle sait comment Shallah est impliqué.

 

[Salle d’interrogatoires.]

Deeks : Que faisiez-vous au mont-de-piété ?

Eva : Je traquais Diego Molina.

Deeks : Waouh. Ce mec fait ressembler Scarface à Justin Bieber.

Eva : Il dirige le cartel à distance. La rumeur dit qu'il vit à LA.

Kensi : Et donc, votre plan c'est de le trouver et d'aller vers lui pour l'arrêter?

Eva : À Loreto, il est entouré par une armée. En Amérique, seulement par quelque uns.

 

[Salle d’observation.]

Sam : Ça semble plus familier que spéculatif. Elle en connait plus qu'elle veut nous le faire croire, à mon avis.

[Le visage de Nell apparait sur l’écran.]

Callen : Quoi de neuf, Nell ?

Nell : Uh, beaucoup. J'avais lancé une analyse de données complète sur Eva. Et j'ai trouvé une légère différence dans son histoire.

[Éric apparait derrière Nell.]

Éric : Plus comme une omission. Je viens de télécharger une photo sur ton téléphone.

[Les téléphones bipent. Callen et Sam regardent ce qui vient de leur parvenir.]

Nell : Eva n'est peut-être pas aussi noble qu'on le pense. Il y a deux ans, il a été tué par le Cartel Moline.

Callen : Kensi, Deeks, vous voulez revenir ici ?

 

[Salle d’interrogatoires. Kensi et Deeks se dirigent vers la porte.]

Deeks : Vous -- n'allez nulle part.

 

[Salle d’observation.]

Callen : Vérifiez vos téléphones.

Kensi : Qui est-ce ?

[Deeks regarde le téléphone de Sam.]

Sam : Il a été tué par le Cartel Molina.

Kensi : Ça pourrait être une revanche.

Callen : Essaie de trouver.

 

[Deeks et Kensi retournent dans la salle d’interrogatoire. Deeks se rassoit en face d’Eva.]

Deeks : C'est une noble chose ce que tu fais.

Eva : C'est la bonne chose.

Kensi : Sur que ce n'est pas une vendetta personnelle ?

[Elle pose son téléphone sur la table. Sur l’écran on voit la photo d’un jeune garçon souriant à côté d’Eva.]

Kensi : Ton frère Antonio.

Eva : Il avait seulement 11 ans. Il a été pris dans une fusillade. Il n'y avait rien que je puisse faire pour le sauver. Il a traqué deux des hommes de Molina à L.A. Je les ai perdus au Mont-de-Piété.

Deeks : Est-ce que vous savez si le cartel Molina est impliqué avec Al-Quaeda ?

Eva : Non. Non, mais ça ne me surprend pas. Ils ont leurs tentacules dans tout de la mise en application de la loi aux responsables du gouvernement.

Deeks : Tu as une idée de la raison de leur rencontre ?

Eva : Non.

Kensi : Ok. On s'en occupe à partir d'ici. Tu peux rentrer au Mexique.

[Kensi très froide reprend son téléphone.]

Eva : Si vous voulez m'arrêter, allez-y mais je suis aux Etats-Unis légalement.

Kensi : En tant que civil. Si vous continuez à jouer au flic, on vous renverra plus rapidement que vous ne pourrez dire Tijuana.

[Eva se lève et elles sont de nouveau face à face, toutes les deux agressives.]

Eva : Qu'entendez-vous exactement par la ?

Deeks : Ok, mesdames, mesdames Je pense que vous devriez probablement vous arracher les griffes. Un seul combat de félin par jour c'est suffisant.

[Il a attrapé le bras de Kensi qui se libère d’un geste brusque et quitte la pièce. Ils la suivent.]

Deeks : Merci pour votre coopération.

 

[Salle d’observation.]

Callen : Quel est le problème?

[Deeks entre avec Kensi. La jeune femme est énervée.]

Deeks : Je dirais que quelqu'un est jaloux du lien qu'il y a entre moi et Eva.

Kensi : Tu as perdu la tête.

Sam : (amusé) Je suis d'accord avec Kensi. N'importe quelle femme qui est branché par toi est clairement suspecte si pas folle à lier.

Éric: Hey, les gars.

Sam: Qu'est-ce qu'il y a, Éric?

[Éric est à nouveau sur l’écran de la pièce.]

Éric : J'étais en train de surveiller tous les nouveaux téléphones satellitaires mis en ligne, et deux téléphones avec des numéros de série qui se suivent ont été activés il y a une heure.

Ils ont été achetés dans la même boutique. Achetés en liquide, sur Hollywood Boulevard.

Callen : Demandez un mandat, mettez les deux téléphones sur écoute. (à Deeks et Kensi) Vous deux, allez voir Nell, regardez ce qu'elle a trouvé sur Diego Molina.

Kensi : Ok.

[NCIS. Salle des opérations.]

Sam : (sur l’écran) Éric, dis moi que au moins tu cherches ma voiture.

Éric : Je... oui. Je... tu sais, en fait, je suis sur une piste prometteuse, donc je te tiens au courant. D'accord, salut. [Éric interrompt la communication avant que Sam n’ai le temps de poser une autre question.]

Nell : Une piste prometteuse"?

Éric : J'ai tendance à exagérer quand je panique. Sam va me tuer.

 

[Sam et Callen marchent dans les rues. Sam s'arrête net : il regarde une Challenger rouler près d'eux ... Callen le regarde avec pitié.]

Sam : Mon père a acheté Charlene en 1970, toute neuve. C'est la raison pour laquelle je conduis une Challenger aujourd'hui.

Callen : C'est difficile.

Sam : Je promets que si je la retrouve, j'utiliserais un plus gros verrou. Non, un meilleur système de sécurité. Peut-être un chien de garde.

Callen : Tu négocies. C'est l'étape numéro trois.

Sam : Je pensais que Nate était encore sur le terrain.

Callen : Je dis seulement que je sais à quel point tu tenais à Charlene. Tu as un nom pour la nouvelle Challenger?

Sam : Non.

Callen : Non ? Que penses-tu de Cheryl ?

Sam : Que penses-tu de non?

[Ils entrent dans boutique de téléphones.]

Callen : Comment allez-vous? Agents fédéraux. [Il montre son badge à l’employé.] Nous devons voir vos registres et vos vidéo-surveillances.

Homme : Désolé, je peux pas vous aider avec ça.

Sam : Nous pouvons avoir un mandat.

Homme : Appelez le FBI, ils les ont déjà prises. Je leur ai demandé de faire des copies, mais ils ont dit qu'ils n'avaient pas le temps.

Sam : Ces "agents"... Moyen orient, accent américain?

Homme : Des amis à vous ?

[Sam et Callen échangent un regard avant de sortir.]

 

Sam : Ces mecs font tout ce que nous aurions fait.

Callen : Ils agissent comme s'ils faisaient partie des forces de l'ordre.

Sam : Mais ils ne le sont pas.9

Callen : Ça pourrait être les gars de Shallah qui couvrent leurs traces.

Sam : Qui qu'ils soient, ils sont connectés.

 

[NCIS. Rez-de-chaussée. Éric fait le point avec l’équipe.]

Éric : C'est le mieux que je puisse faire avec cette caméra de vidéosurveillances publiques.

[Une main recouvre l’objectif avec de la peinture noire.]

Sam : Comme l'hôtel.

Kensi : Et en ce qui concerne Eva?

Callen : Quoi Eva?

Kensi : Et bien elle a pu pister le cartel jusqu'au mont-de-piété depuis le Mexique. Peut-être qu'elle a quelqu'un infiltré.

Sam : Shallah et le cartel font affaire ensemble, leurs chemins sont tenues à traverser. Elle pourrait être notre entrée.

Deeks : Je pensais que tune lui faisais pas confiance.

Kensi : Je ne lui fais pas confiance.

Callen : Moi, non plus. J'ai Nell qui la piste depuis le hangar à bateaux.

[Ils montent tous à la salle des opérations.]

Éric : Eva arrive souvent dans ce parking du centre-ville.

Nell : Où elle rencontre cet homme.

Callen : On a identifié le type?

Nell : On cherche encore.

[Eva et l’homme s’étreignent.]

Kensi : Ça c'est un lien, Deeks.

Sam : Ça pourrait être notre infiltré. Voyons s'il nous conduit au cartel ou à al-Qaïda.

Callen : Oh, où sont-ils maintenant ?

Éric : Uh, après qu'ils aient quitté le parking, il n'y avait pas assez de caméra pour les suivre.

Callen : Depuis quand sont-ils partis ?

Nell : 30 minutes. Ils ne sont jamais revenus à leurs voitures. Je pense qu'on les a perdus.

Kensi : Ou peut-être pas... Je peux ?

[Elle prend la tablette de Nell.]

Kensi : Activation du traqueur GPS. Je l'ai. Elle est dans le centre-ville... Je l'ai transféré au hangar à bateaux. Je reconnais une femme en mission quand j'en vois une.

[Deeks et impressionné, Callen amusé.]

Deeks : Miaou.

 

[Sam et Callen sont dans la voiture de Sam et s’arrêtent devant une grand boutique.]

Callen : Selon le traqueur GPS, Eva est au magasin de piñata de l'autre côté de la rue.

 

[Deeks et Kensi sont garés dans la direction opposée. Ils regardent un homme avec une piñata.]

Deeks : On a un gars qui sort du magasin et il est armé. [Il le prend en photo.]

Kensi : Ce n’est pas le type qu'Eva a rencontré au parking.

Deeks : J'ai une photo qui arrive, Éric. J'ai besoin d'une identification.

 

[NCIS. Salle des opérations.]

Éric : Compris, je lance le logiciel de reconnaissance faciale.

 

[Voiture de Sam.]

Sam : Kensi, Deeks, arrêtez le.

 

[Voiture de Kensi.]

Kensi : On s'en occupe ! [Ils sortent de la voiture.]

 

[NCIS. Salle des opérations.]

Éric : J'ai un résultat. Carlos Molina. Il est soupçonné d'être l'homme de main du cartel de Molina. Frère du pivot central Diego Molina.

 

[Rue. Kensi montre son badge à l’homme qui porte une piñata rouge et un pistolet à sa ceinture.]

Kensi : Agent fédéral. Stop.

Deeks : Je m'occupe de ça. [Il prend l’arme. Kensi le garde en joue.]

Carlos : Tranquile.

Kensi : Met tes mains... derrière le dos.

[Deeks prend la piñata dans une main, et le menace avec. Kensi lui passe les menottes.]

Deeks : Qu'est-ce que c'est avec la piñata ?

Carlos : C'est pour l'anniversaire de mon neveu.

Deeks : Neveu, hein ?

[Carlos acquiesce. Deeks casse la piñata avec le pied. Les friandises se répandent partout.]

Carlos ! Tu me dois une piñata, l'ami.

Deeks : Bien, c'est ça de travailler avec la famille. Toujours une erreur. Ça ne marche jamais.

Deeks : Je l'ai, les gars.

 

[Voiture de Sam.]

Callen : Le magasin est sous la coupe du cartel.

Sam : Et Eva est à l'intérieur.

[Quelques secondes plus tard, elle apparait entre deux hommes du cartel.]

Sam : Sa couverture a été compromise.

Callen : Ou elle a un dernier vœu.

[Un SUV s’arrête devant le trio.]

Callen : Kensi, Deeks, on a quelque  chose.

[Callen remarque le passager à l’arrière du SUV.]

Callen : Sam, Shallah est dans le SUV

[Ils se précipitent hors de la voiture, traversent la rue armes au poing et s'arrêtent derrière une voiture bleue.]

Sam : Agents fédéraux !

[Eva court dans le magasin, un des hommes tire sur les agents, l’autre qui ouvrait la portière sort son arme. Les deux hommes sont touchés et s’effondrent. Dans la voiture, un passager commence à tirer avec une arme automatique. Les agents se mettent à couvert derrière la voiture bleue.]

Shallah : Démarre ! Démarre !

[La voiture démarre. Le passager continue de tirer. Kensi abat le tireur qui tombe hors de la voiture. Sam et Callen passent derrière elle en tirant et font sauter la vitre arrière, mais ne peuvent pas stopper le véhicule. Ils abandonnent, et Kensi les rejoint.]

Sam : Jamel Ahmed Shallah est à L.A.

 

[Eva est avec les quatre agents et ouvre un coffre : un cadavre s’y trouve avec une balle dans la tête. C’est l’homme qu’elle a rencontré dans le parking.]

Deeks : Votre informateur ?

Eva : Luis. C'était un flic. Et mon ami.

 

[…]

 

[Kensi aide Carlos à monter dans une voiture de police.]

 

Kensi : Il surveillait tes arrières.

[Le corps de Luis est mis dans une ambulance. Eva le regarde. Elle est triste. Deeks la rejoint.]

Eva : Le cartel nous est tombé dessus. On se connaît depuis que nous sommes mômes. On a décidé de rassembler nos forces ensemble. Pour faire la différence.

Deeks : C'est déjà dur d'être flic à Los Angeles. J'imagine même pas ce que ce serait à Mexico.

Eva : Quand j'ai demandé à être chef, j'ai personnellement choisi Luis pour l'opération d'infiltration.

Deeks : Ce n'est pas de votre faute.

Eva : Ils en auront après sa famille maintenant.

Deeks : Et nous allons faire tout ce qui est en notre pouvoir pour les stopper.

Eva : Merci.

[Elle monte dans l’ambulance avec le corps. Deeks ferme les portent derrière elle et rejoint ses partenaires.]

Callen : Elle va bien ?

Deeks : Considérant qu'elle se retrouve sur la liste des espèces menacées, je dirai qu'elle est épatante. Pourquoi ne l'ont-ils pas tué aussi ?

Kensi : Ils essayaient de découvrir ce qu'elle savait ? Un cadeau empoisonné de Shallah ?

Callen : Pourquoi Shallah prendrai le risque de venir à Los Angeles. Pourquoi ne pas rencontrer le cartel à Mexico?

Sam : Pourquoi entrer dans la cage aux lions si tu n'y es pas obligé ? Los Angeles est un territoire neutre.

[Le téléphone de Callen sonne.]

Callen : Oui, Éric.

Éric : (haut-parleur) Les gars, la voiture de Shallah a été abandonnée et brûlée peu après la sortie de l'autoroute 90.

Callen : Je l'ai.

Kensi : Et maintenant on fait quoi?

Callen : Les hommes se faisant passer pour des agents du FBI ils ont nettoyé après le passage de Shallah à chaque fois. A l'hôtel, à la boutique de téléphone...

Sam : A la boutique de piñata ?

Callen : Ça vaut le coup de tenter.

Kensi : OK, quel est le plan ?

[Tous la regardent d’un air entendu.]

 

[Kensi est derrière le comptoir de la boutique de piñata, jouant avec son téléphone et son chewing gum.]

 

[Voiture de Sam. Il fait de l'origami, et Callen a une sucette ...]

Callen : Tu te sens bien ?

Sam : Pourquoi tu le demandes ?

Callen : Jusqu'ici, tu as fait une voiture, un pistolet et je crois que ça c'est un corps mort. C'est un détail étonnant.

Sam : Je me sens bien.

Callen : C'est normal de se sentir déprimé.

Sam : Je ne suis pas déprimé.

Callen : Tu le seras. Étape quatre.

Sam : Écoutes, je ne suis pas déprimé, en négociation, en colère ou dans le déni. Mais je commence à être irrité.

Callen : Tu as faim ?

Sam : La faim n'est pas une étape.

Callen : C'est vrai, mais la perte d'appétit est un signe de dépression.

Sam : Garde le en haut.

 

Deeks : (dans la voiture de Kensi) Très bien, ça fait deux heures. S'ils ne sont toujours pas venus, ils ne viendront probablement pas.

 

[Voiture de Sam.]

Deeks : (radio) .. et.. j'ai peut-être parlé trop vite ?

Callen : Oh, ais un peu la foi.

[Deux hommes en costume sortent d’une voiture.]

Sam : Kensi, en haut.

[Les hommes entrent dans la boutique et montrent des badges du FBI.]

Homme 1 : FBI.

Kensi : Vous arrivez un peu en retard. Où étiez-vous quand nous avions besoin de vous?

Homme 1 : Je voudrais vous parler de l'incident cet après-midi.

Homme 2 : Vous avez des cassettes de surveillance ?

Kensi : Euh, ça sonne comme une question pour mon directeur. Je ne sais même pas si nous avons un système de surveillance. Hum ...

[Le deuxième homme remarque Callen et Sam entrant armés dans la boutique.]

Homme 2 : Société. [Ils commencent à courir.]

Kensi : Agents fédéraux. Stop.

[Deeks arrive devant eux.]

Deeks : Stop !

[Ils dont demi-tour mais Sam et Callen sont sur leur passage.]

Sam : Comme elle l'a dit, Agents fédéraux. Stop.

Deeks : Pourquoi ils ne s'arrêtent jamais ? Ça me surprend qu'ils ne s'arrêtent jamais.

Callen : Alors, qui êtes-vous réellement ?

Homme : CIA.

Callen : Oh, maintenant vous faites partie de la CIA.

Sam : Quoi d'autre ? Maîtres Jedi ?

 

[NCIS. Salle des opérations. Nell est au téléphone.]

Nell : Hey, Sam. Les fichiers de la CIA ont été envoyés depuis le hangar à bateaux.

Sam : (à travers le téléphone) N'oublies pas de chercher Charlene.

Nell : Je suis dessus. [Elle raccroche.]

Éric : Laissez-moi deviner - trouver sa voiture ?

Nell : Mm-hmm.

Éric : Waouh, tu vas pas croire ça. Le LAPD a retrouvé la Challenger de Sam elle est à Van Nuys. La plaque d'immatriculation correspond.

Nell : Je vais appeler Sam.

Éric : Ouais, bip-bip ... On a besoin d'en être sûr.

Nell : Confirmation visuelle ?

Éric : Ouais.

Nell : OK, la sécurité, la circulation, Caméras. [Elle commence à taper.]

Éric : Non, non, non, non, non. Pas assez bon. On a besoin de confirmation physique.

Nell : Ce qui signifie...?

Éric : Excursion sur le terrain. Il suffit de ne pas le dire à Hetty.

 

[Hangar à bateaux. Salle d'interrogatoires. Sam entre en lisant des dossiers. Les hommes de la CIA sont assis côte à côte, Callen se trouve en face d’eux.]

Sam : Agent Banks, Agent Figg. Identification vérifiée. Ils travaillent pour la CIA. Votre agence doit être si fière.

Callen : Hmm. Eh bien, avant qu'on ne vous renvoi chez votre directeur, vous voulez expliquer pourquoi vous courez autour de Los Angeles, nettoyant après Al-Qaïda ?

Sam : Vous avez oublié votre ordre de missions ? Vous avez choisi une meilleure offre ?

Callen : Avec l'approche des vacances vous aviez besoin d'un supplément d'argent ?

[Les hommes échangent un regard mais ne répondent pas. Ils regardent froidement les agents du NCIS.]

Callen : Toujours silencieux, hein ?

Sam : Si c'est comme ça que vous voulez la jouer... G.

[Sam et G quittent la pièce. A côté, dans la salle d’observations, Deeks et Kensi les gardaient sur l’écran. Le téléphone de Kensi sonne.]

Deeks : Wow, si bénéfique pour la coopération inter-agence.

[Sam énervé parle en tête à tête avec G.]

Sam :Ces gars-là sont soit des pourris ou alors ils travaillent sous un autre angle.

Kensi : Les gars, Éric vient de nous envoyer des fichiers cryptés qu'il a trouvés dans leur smartphones.

[Elle met un dossier à l’écran : photo et texte concernant un vol de drone MQ-9 Reaper.]

Sam : Voleur de drones.

Kensi : Photos et infos de la nouvelle génération de drones. Plus important, plus polyvalent et peut transporter jusqu'à 15 fois plus que son prédécesseur.

[Callen lit les dossiers des agents de la CIA.]

Callen : Selon ce fichier sur Banks et Figg, ils travaillaient sur des opérations avec drones dans le Moyen Orient.

Deeks : Alors, comment notre voleur de drone Shallah et un cartel mexicain sont reliés ?

Sam : Q et A round deux.

 

[Sam et Callen entrent à nouveau dans la salle d’interrogatoires.]

Callen : Vous voulez remplir les blancs ?

[Il montre la photo du drone. Les agents de la CIA la regardent puis échangent un regard.]

Callen : Nous n'avons pas contacté votre boss à l'agence encore.

Sam : Mais nous l'avons en numéro abrégé. Ça va être embarrassant. Deux agents de la CIA arrêtés essayant de revendre un drone volé à un terroriste.

Figg : Nous n'essayons pas de revendre quoi que ce soit.

Sam : Non ?

Figg : Non. Nous essayons de le récupérer.

Banks : Il y a quelques semaines, nous étions infiltrés dans une opération secrète au Moyen-Orient pour attirer Jamel Ahmed Shallah en lui proposant des drones comme appât.

Figg : Les choses nous ont échappés.

Figg : Nous pensons qu'il y eu une fuite.

Callen : Et vous les avez perdus ?

Figg : Un seul. On en a perdu un.

Sam : Vous avez remis un drone à Al-Qaïda ?

Callen : C'est pourquoi j'ai quitté la CIA.

Sam : Bien, j'avais raison pour une chose. Ça va être embarrassant.

Banks : Bien, plus important, c'est une trahison à la sécurité nationale.

Callen : C'est pourquoi vous auriez dû nous contacter dès le premier jour au lieu d'essayer de sauver la face.

Sam : Ou était-ce plus une affaire de sauver ses fesses que de sauver la face.

Figg : Les pirates étaient des hommes de Shallah. Il y a une semaine, le drone a été déplacé en Afghanistan.

Sam : Alors, quel est le lien avec le cartel de Molina ?

Banks : Shallah a besoin d'argent pour financer ses activités terroristes.

Figg : Il va vendre le drone.

Callen : Et Molina a été le plus offrant.

Sam : Un drone pourrait faire pencher la guerre des drogues en faveur de Molina. Il pourrait détruire ses rivaux et cibler les forces de l'ordre.

Callen : Lorsque vous les gars vous avez tout fait foiré, vous alliez vraiment de toute manière, n'est-ce pas?

Figg : Le drone est ici à présent. A Los Angeles. On sait où il va être déplacé.

[Sam et Callen se regardent.]

Sam : Continuez.

Figg : Vous devez nous donner une chance de rattraper ça.

Callen : On ne vous doit rien.

[Figg hésite.]

Figg : Conteneur maritime. San Pedro.

 

[San Pedro. Callen, Blanks, Sam, Figg, Deeks et Kensi marchent sur les docks.]

Figg : Nous sommes en avance.

Callen : Vous êtes sûr que votre indic est toujours légitime?

Banks : Nous avons une source du cartel sur notre registre du personnel.

Deeks : C'est agréable de voir nos impôts au travail.

Sam : Nous devrions examiner cet endroit.

Callen : Prends Banks. Kensi, obtiens une vue d'ensemble. Deeks, couvre le périmètre ouest. (à Figg) Tu viens avec moi.

[Eva apparait derrière eux.]

Kensi : On a de la compagnie.

Sam : (à Deeks) Je croyais que tu avais dit qu'elle était repartie ?

Deeks : (à Eva) Je pensais que vous aviez dit que vous repartiez

Eva : J'ai dit que j'allais prévenir la famille de Luis. Ce que j'ai fait.

[Elle sort son arme et la pointe sur Figg.]

Deeks : Whoa, Whoa, Whoa.

[Sam, Deeks et Callen ont sorti leurs armes aussi et visent Eva.]

Deeks : Qu'est-ce que tu fais?

Eva : Cet homme travaille pour le cartel.

Sam : Jetez votre arme maintenant.

Deeks : Eva... Eva! Cet homme est de la CIA.

Eva : Et puis la CIA a assassinée mon petit frère.

[Ils regardent tous Figg étonnés.]

[Une voiture conduite à vive allure fonce vers eux. Le passager tire sur eux et les agents répliquent.]

Callen : Attention! Mettez-vous à l'abri!

[Cachés derrière des caisses, Callen, Deeks, Kensi et Sam tirent sur la voiture et atteignent les hommes. La voiture finit dans un camion.]

[Ils réalisent qu’Eva, Figg et Blanks ne sont pas avec eux. Callen et Sam courent, Kensi et Deeks vérifient la voiture. Sam et Callen trouvent Eva avec son arme à feu à la main, Figg et Blanks sont au sol, morts.]

Callen : Posez vos armes, maintenant !

[Eva obéit. Deeks et Kensi les rejoignent.]

Kensi : Les gars dans la voiture sont des soldats du cartel.

[Elle prend l’arme d’Eva.]

Eva : Ils ne m'ont pas laissé le choix.

Deeks : Vous n'auriez pas dû revenir, Eva.

 

[Au même endroit un peu plus tard. Eva est menottée.]

Kensi : Éric tire vers le haut la caméra de sécurité vidéo.

[Éric apparait sur sa tablette.]

Éric : J'ai alerté la police de Los Angeles. Ils sont en route, ils devraient arriver sous peu.

Deeks : (à Eva) A quoi pensiez-vous ?

Eva : Ce n'est pas ce à quoi vous pensez.

Sam : Ça ressemble à une vengeance.

Eva : Figg a tiré sur son partenaire pendant l'attaque. Et puis il s'est tourné vers moi. Il ne m'a pas laissé le choix.

Callen : Ouais, on verra ça. Éric, quelque chose ?

 

[NCIS. Salle des opérations.]

Éric : Eva dit la vérité. Elle a tiré sur l'agent Figg mais c'était de la légitime défense. Je t'envoie la vidéo sur ta tablette.

 

[San Pedro. Deeks libère Eva et pose sa main sur son bras.]

Deeks : Allons, vous devriez attendre dans la voiture.

Éric : Vidéo téléchargé.

[La vidéo montre Figg tirer sur Blanks puis pointer son arme sur Eva qui est plus rapide et le descend avant qu’il ne le fasse.]

Kensi : Waow. OK... Pourquoi Figg aurait tiré sur Banks ?

Sam : Bans aurait pu découvrir que son partenaire travaillait pour le cartel.

Callen : Figg nous a amenés ici tôt. Il nous a conduits dans un piège.

Sam : L'échange a lieu ailleurs.

Callen : Éric, tu as quelque chose avec le téléphone satellite de Shallah ?

Sam : Il doit être proche.

 

[NCIS. Salle des opérations. Hetty regarde l’écran entre Nell et Éric.]

Éric : Callen, nous avons accédé à tous les numéros du smartphone de l'agent Figg. On a plusieurs résultats. L'un est un téléphone satellite dans le chantier naval de San Pedro.

Callen : Chantier naval tout droit juste là. Éric, envoie une unité ici pour Banks et Figg.

Deeks : Qu'en est-il d'Eva ?

[Elle est dans la voiture de Kensi.]

Callen : Elle va en loup solitaire, elle est à toi.

Éric : [vidéo sur la tablette.] Hé, les gars, je vous envoie les plans du chantier naval.

Kensi : OK, j'ai trouvé. Dock trois.

 

[Chantier naval. Dock 3. Callen et Sam sont d'un côté, Deeks et Eva d'un autre, Kensi est en haut, ils se dirigent prudemment vers le lieu de l’échange. Un SUV noir s'arrête près d'une voiture. Les hommes ouvrent les portes d'un conteneur.]

Sam : Tous les joueurs sont ici.

[Molina et Shallah se serrent la main.]

Shallah : Comment tu vas ?

[Shallah fait signe à ses hommes et parle en arabe. Ils ouvrent les portes : le drone apparaît.]

Sam : Donc l'aiguille dans la botte de foin.

Callen : Focus sur Shallah et Molina.

[Deeks se concentre sur la cible... et Eva recule discrètement dans son dos.]

[Molina et Shallah parlent mais on ne comprend pas ce qu’ils disent.]

[Eva court et se rapproche de Molina].

Kensi : Deeks, ta connexion amoureuse est sur le point de nous faire tuer.

Deeks : J'y vais.

Callen : Deeks. Doucement.

[Mais un membre du cartel remarque Eva et essaye de l’abattre, Deeks est plus rapide et le tue. Mais tous les hommes sont alertés et sortent leurs armes.]

Sam: Tout doucement.

[Derrière Deeks un homme s’apprête à lui tirer une balle dans le dos.]

Eva : Attention !

[Elle le tue. Les agents et les membres du cartel échangent des tirs. Eva est blessée au bras.]

Callen : Agents fédéraux !

[Shallah court.]

Sam : J'ai Shallah.

[Molina remonte dans le SUV. Deeks regarde le bras d’Eva.]

Deeks : Tu vas bien ?

Eva : Ouais. Je vais bien.

[Un homme monte dans un camion. Molina s’enfuit en voiture.]

Callen : Kensi !

[Kensi tire sur la voiture mais elle ne s’arrête pas.]

Kensi : Deeks ! Molina !

Deeks : Je suis dessus !

 

[L’homme essaye de faire démarrer le camion. Callen apparait à la fenêtre.]

Callen : N'essaye même pas.

 

[Deeks est sur la trajectoire de la voiture de Molina et tire. La voiture heurte un obstacle sur la route et s’envole. Elle touche le sol et fait des tonneaux.]

 

[Sam court après Shallah. Il attrape sa veste, son fusil près de son visage.]

Shallah : Fais-le! Fais-le! Tue-moi!

[Mais Sam pousse l'homme contre les balustrades et le retourne.]

Shallah : Tue-moi. Fais le !

Sam : Tu le souhaites.

 

[Molina est choqué et chancelle, mais il est sorti de sa voiture. Eva est à ses côtés, l’arme à la main prête à tirer. Kensi et Deeks vont ensemble vers la voiture de Molina.]

Kensi : Tu vas l'arrêter ?

Deeks : Je l'ai. [Il met son arme dans son dos.] Eva. Eva. Ecoutez, si vous voulez faire ça, je ne m'interposerai pas. Mais je veux que vous en soyez sûre.

[Eva pleure.]

Eva : Pourquoi je ne le serais pas ?

Deeks : Parce-que nous sommes des flics. Tout va bien ? Et si la ligne est floue entre nous et eux, et c'est ce qui se passe nous cessons de résonner.

Molina : Fais-le. Tu me rendras service.

Deeks : Ferme-la ! Eva, il payera pour ce qu'il a fait.

Eva : Non.

Deeks : Eva...

Eva : Non. Non. Pour les miens, pour Luis, mon frère Antonio-- Ils méritent la pitié !

[Son arme tremble. Deeks la saisit doucement.]

Deeks : Je l'ai. Je l'ai. C'est ok.

[Eva sanglote.]

Deeks : (à Kensi) Ok. [Elle prend le pistolet.]

Deeks : (à Eva) Venez ici.

[Deeks prend Eva dans ses bras. Kensi arrête Molina et semble ne pas tellement apprécier l’attitude de Deeks avec Eva.]

Deeks : C'est bon. On le tient. C'est bon.

 

[NCIS. Hetty regarde l’écran.]

Nell : Je pense que je l'aime bien, cette Eva.

Éric : Moi aussi.

Hetty : C'est la meilleure !

 

[Éric et Nell aiment ça ! Hetty sourit et s'en va.]

 

[Sam pousse Shallah dans une voiture de police. Kensi est énervée, en regardant Deeks et Eva juste avant que l'ambulance ne l’emporte. Callen est à ses côtés. Eva remet à Deeks une médaille de la Vierge Marie.]

Eva :C'est mon ange gardien. Il me protège. Et maintenant il te protège aussi.

Deeks : Et toi alors ?

Eva : J'en trouverai un autre.

[Elle l'embrasse affectueusement sur la joue, et le regarde tendrement.]

Callen : J’appellerai ça une connexion.

Kensi : Une attraction fraternelle, bien sûr.

[Elle est énervée et Sam s’en amuse.]

 

[Nell conduit une voiture et à voir la tête de son passager, Éric, elle roule vite, très vite. Ils s’arrêtent et sortent de voiture.]

Éric : Pitié, dis-moi que ce n'est pas ce que je crois.

Nell : Je crois bien que si.

[La Challenger est complètement carbonisée.]

Éric : Qui va le dire à Sam ?

Nell : Techniquement, il t'a demandé, à toi, de le trouver. Mais je suis là pour te soutenir moralement.

Éric : C'est ton discours de motivation qui nous a amené là à la base. C'est un signe du destin.

Nell : Quoi, que nous devons lui dire ensemble ?

Éric : Non, aucun de nous ne lui dira.

Nell : Oh.

Éric : Je veux dire, rien de bon ne vas ressortir de ça, Nell.

Nell : OK. Ce qu'il ne sait pas ne peut pas lui faire du mal. Compris ?

Éric : D'accord.

[Il prend sa tablette.]

Éric : On n'a jamais vu ça.

Nell : Vu quoi ?

[Éric sourit et efface le fichier.]

 

[NCIS. Deeks, Sam, Callen et Kensi viennent d’arriver.]

Deeks : Le drone a été récupéré, et Shallah et Molina sont en garde à vue. Tout va bien dans le meilleur des mondes. Bien, sauf pour, euh... [Il fait un signe à Sam pour montrer qu’il compatit.]

Sam : C'est juste une voiture. Ça fait mal, mais ce n'est pas la fin du monde.

Callen : Cinquième étape. L'acceptation.

Sam : Ouais. Exact.

Hetty : Livraison pour M. Hanna dehors

[Intrigué, il la suit, et tous les suivent sauf Deeks : il regarde la médaille et la met dans une boîte qu’il tapote.]

 

[Sam ouvre la porte et se met à courir, heureux.]

Sam : Ils l'ont trouvée ?

[Mais sous la couverture c’est une autre Challenger que celle qu’il espérait qu’il découvre.] 

Deeks : C'est un tas d'ordures. [Callen et Kensi le regardent.] Avec un grand potentiel.

Callen : Écoute, le moyen le plus facile pour se remettre d'une rupture c'est de retomber amoureux. Vous savez, ce n'est pas Charlene, mais, euh... une petite sœur, ça pourrait être... Jennifer ?

Sam : Tu as fait ça ?

Callen : J'ai reçu des dons. Nous sommes à Los Angeles, ça n'arrive pas tous les jours.

[Il lance la clef à son ami.]

Sam : Allez.

[Les portières grincent quand ils les ouvrent.]

Kensi : Whoo !

[Sam démarre sa nouvelle voiture.]

Deeks : Amusez-vous les mecs !

[Kensi, Deeks et Hetty les saluent avec enthousiasme. La voiture part dans un nuage de fumée.]

Hetty : Eh bien, il n'y a aucune chance que quelqu'un vole ça.

Kensi : Ouais. [Hetty regagne son bureau.]

Kensi : (à Deeks) Donc... J'imagine que tu penses que je te dois des excuses.

Deeks : Pourquoi?

Kensi : Pour Eva.

Deeks : Oh.

Kensi : Elle n'était pas complètement mauvaise. Et je suppose qu'il y avait un minimum d'attraction de sa part, mais un traumatisme induit...

[Deeks l’interrompt et pose son doigt sur la bouche de Kensi.]

Deeks : Chut. Tu m'as dans (il crie)

[Kensi lui a attrapé le doigt et a tordu son bras dans son dos.]

Deeks : OK, partenaires! Partenaires, partenaires, partenaires, allons-y. Partenaires. Partenaires. Aah! Tu peux me... aah!

Kensi : Laisse tomber. Laisse tomber.

[Elle le repousse.]

Deeks : Aïe! aïe! aïe! OK, je crois que tu viens de me déboîter le doigt.

[A SWAT team rush outside from a van, heading to an assault against a warehouse. One of them crashes the door with a battering ram…and it blows up!!(Explosion thunders)The blast throws the men backwards. They get up and have to protect from bullets shot inside! (Automatic gunfire, bullets ricocheting) [A SWAT man throws a teargas grenade and they follow it]

SWAT MAN: Go, go, go!

[Inside, two armed men are coughing. One of them is killed; the second tries to use again his automatic weapon and is shot before. A third guy appeared at the top of stairs and is hit too]

SWAT MAN: Clear!

SWAT MAN2: Clear!

[He runs outside: one of them is still lying on his back]

SWAT MAN2: Evans! Evans!

[He checked the pulse and looks at their chief]

SWAT MAN2: Damn it.

SWAT MAN: Get the EMTs over here!

[He goes back inside]

MAN: (in distance): Base this is Delta One. We need EMTs here ASAP.

[SWAT officer turns the body over with his feet. They’ve tattoos]

MAN: Intel's good--two cartel soldiers. [He comes closer to the 3rd] Who's this one? He's definitely not cartel. [He’s Middle East type, has a long Islamist beard and wears a taqiyah]

MAN: Who the hell is this guy?

 

                           ♫ ♫ NCIS: LA 3x05 ♫ ♫ Sacrifice ♫ ♫

                    ♫ ♫ Original air date on October 18, 2011 ♫ ♫

 

[NCIS office. Deeks and Kensi are playing at their desks]

DEEKS: Vikings on the 35.

[He is ready to flick a paper over. Kensi makes a cage with his fingers]

KENSI: Packers up by two. Let's see what you got. Do it.

[But an angry hand pushes the paper away from Deeks]

SAM: Where is it?

DEEKS: Oh!

KENSI: Blocked! [She raises both arms up]

DEEKS: Oh! That was for the win.

SAM: [Angrily] Where is it?

DEEKS: Well, judging by how hard you swatted it, I'd say Bangladesh.

SAM: Where's Charlene?

[Deeks and Kensi exchange a questioning look]

SAM: My car?!

DEEKS: Your Challenger?

SAM: So you do have it.

DEEKS: Okay, dude, you're starting to freak me out a little bit here.

SAM: If I find out you're behind this...

[He goes away]

DEEKS: What am I be-- what?

[Sam is hurrying upstairs, Deeks waves questioningly at Callen who’s coming in]

CALLEN: Charlene is a 1970 Challenger Sam's been restoring for the last ten years. It was stolen last night.

KENSI: Oh. That's horrible.

CALLEN: Yeah. [He sighs, looks upstairs] Big guy's heartbroken. He was up all night questioning everyone within a two-mile radius of the storage unit.

Working on that car was Sam's therapeutic refuge. Honestly, I don't think he ever wanted to finish it.

KENSI: Car like that is either in a chop shop or being driven really hard south of the border. That's not good.

DEEKS: [standing up] Okay, it's just a car. He's got insurance, right?

KENSI: Mm-mm. Mm-mm. [She protests with her finger] V-8 Magnum, four barrel carb with dual exhaust is not just a car.

DEEKS: Takes up hours of your time, you spend more cash than the car is actually worth, and...for what exactly?

KENSI: [shocked] What kind of man are you? I'm gonna go see if Sam's okay.

[She gets up and stops dead: Sam yells in distance!]

KENSI: Maybe later.

 

[OPS center]

SAM: Get Kaleidoscope online, check traffic and ATM cams on Vermont south of Franklin, and I need a satellite pointed over Los Feliz.

ERIC: What are we looking for?

SAM: Charlene.

ERIC: [Staring at him] Charlene?

HETTY: Mr. Hanna, I can relate to your pain, considering what happened to my Jaguar, but I cannot allow you to utilize federal resources to locate your personal vehicle. Besides, we have a case. Mr. Beale.

ERIC: Uh, sorry, Sam. [And he steps out]

SAM: Hetty, I'm sorry about what happened to your Jaguar, but it wasn't my fault.

HETTY: Of course it wasn't. [She smiles and leaves the room]

 

ERIC:  (whistles) We got a hot one--three dead. Two parts cartel, one part wanted terrorist. Pawn shop in Hollywood.

[He waited for them at the top of the stairs]

ERIC: Hey, uh, what happened to Sam's car?

DEEKS: Yeah, I wouldn't ask him about it.

[Eric stays open-mouth…]

 

[OPS center]

ERIC: LAPD conducted a raid this morning at a pawn shop in Hollywood.

NELL: They were targeting the notorious Molina cartel, known throughout Mexico for their ruthless and violent tactics. Two of the bodies were identified as lower level cartel soldiers.

CALLEN: Third body?

ERIC: Brings us to why we're here. LAPD asked for our help in identifying this man.

NELL: Malik Atwa. A wanted terrorist and right-hand man to Jamel Ahmed Shallah, one of the new faces of al-Qaeda.

SAM: Shallah's bad news. He took out a lot of our troops while trying to make a name for himself.

KENSI: with a Mexican drug cartel? Drugs? Money? Weapons?

NELL: That would be our case to figure out.

SAM: Shallah could be providing the cartel with Afghani heroin in exchange for access to smuggling routes.

CALLEN: There's always been a fear of something like that happening. Last thing we need is al-Qaeda getting a base of operation on the border.

SAM: The cartel and Shallah are formidable enemies by themselves. An alliance could be disastrous.

DEEKS: Any other surveillance footage?

ERIC: Nearest traffic cam I could access is a block away.

CALLEN: All right, we'll take the tac-squad guys. You got the pawn shop.

KENSI: Got it.

DEEKS: Done.

[They all go away but Sam passes close to Eric’s ear]

SAM: Hey. Find my car.

[Eric appreciates…]

 

[Boatshed. An LAPD officer is briefing Sam and Callen]  

DUNCAN: The Molina cartel has been trying to expand into L.A. for the past year.

CALLEN: What, no money, no drugs? [He has just read the assault report] What are a couple of cartel grunts and a wanted terrorist meeting about?

DUNCAN: Hoping you could tell us. We had intel on a shipment of heroin coming in. When we found this Atwa guy, we figured he may be part of something bigger.

SAM: Anything else stick out?

DUNCAN: 20 years on the job, I've lost a total of two men. Since dealing with the cartel, I've lost nine. Evans had a family. He didn't deserve this.

SAM: Used to be a time when the cartels wouldn't tolerate jihadists in their backyard. Didn't want

the international scrutiny.

CALLEN: Now it's anything goes. [He shows a satellite phone in a sealed plastic bag]. Job for Eric.

[Sam grabs another bag]

DUNCAN: Yeah, found that in Atwa's pocket.

SAM: Sunny Spot Motel. Sunset Boulevard. You guys run this down?

DUNCAN: Made all the evidence from the scene available to you guys. It's in your hands.

CALLEN: Appreciate your time.

SAM: Thank you. [They shake hands]

CALLEN: Anything else comes up, give us a call.

[They shake hands. The officer starts leaving and stops]

DUNCAN: Oh, Agent Hanna, LAPD's doing everything we can to find your car.

[He’s gone. Callen is embarrassed. Sam shakes his head]

CALLEN: I'm just trying to ease your grief.

SAM: I'm not grieving. I'm pissed.

CALLEN: Denial is the first stage. That's natural.

[Sam doesn’t answer, doesn’t look at his friend who stares at him]

SAM: This is me naturally ignoring you.

 

[Pawn shop. Deeks and Kensi are leaving. A policeman opens the door]

KENSI: Thanks.

DEEKS: Thanks, Tom.

TOM: You bet.

KENSI: LAPD were pretty thorough.

DEEKS: Yeah. Magazine stand has security cameras. Eric couldn't access anything close.

KENSI: Must be closed circuit.

[They head to the stand]

DEEKS: Hi. Can I get, uh, Paparazzi Planet, Celebs After Midnight--that should be interesting--and, uh, your surveillance tapes. [He shows his badge]

WOMAN: Sure. Give me a minute.

DEEKS: Great.

[She opens the recorder and takes the DVD she hands to Deeks. Kensi grabs some magazines]

WOMAN: Here you go.

DEEKS: Thanks.

KENSI: And for my partner, while we're at it.

DEEKS: Cat Fancy?? I get it. I'm not manly 'cause I'm not into restoring cars.

KENSI: I never said that.

[Deeks takes another magazine]

DEEKS: We'll also take, uh, this little guy right there.

KENSI: "Unwanted facial hair: Electrolysis versus laser." I don't have facial hair.

DEEKS: Whatever you say, Pancho.

KENSI: (wry chuckle)

[She checks upon her lip with her finger…]

 

[Sam drives his car. He stops in the parking lot of the Sunny Spot Motel]

SAM: Whoever stole Charlene better hope LAPD catches them before I do.

CALLEN: You don't mean that.

SAM: Yeah, I do.

[They get out of the car]

CALLEN: Stage two.

SAM: What?

CALLEN: Anger. It's the second stage of grief.

SAM: I'm not grieving, I just want my car back.

CALLEN: Hopefully it was just a couple joy riders and LAPD will pick them up.

SAM: Since when do joy riders have a diamond-tip drill and plasma cutters?

CALLEN: That's a good point.

WOMAN: You guys looking for a room.

[Callen shows her his badge]

CALLEN: Federal agents.

SAM: Need to see room 104. [He shows the key]

WOMAN: Oh, glad you have a key. The other guys kept my master.

CALLEN: What other guys?

WOMAN: FBI was here earlier. Now I've got to pay to have all the locks replaced.

[She opens the room 104 and stops dead]

WOMAN: Oh, you got to be kidding me. Who's paying for this?

[The room is a mess, it has been searched…Sam and Callen share a look]

 

                       ----------------------- ZAPPING -------------------------

 

[NCIS Office. Downstairs. Deeks, Kensi, Sam, and Callen are watching footage from the motel- or rather watching that the camera was painted in black, so they can’t watch anything…]

SAM: Disabled the cameras, searched the motel room, and left without drawing attention to themselves.

CALLEN: Hetty spoke with the FBI. They assured her they are not involved.

SAM: Motel clerk said the guys looked Middle Eastern. Shallah's guys?

KENSI: Terrorists are posing as FBI agents now?

DEEKS: Gives a whole new meaning to the term "extremist."

[Eric joins them]

ERIC: I got something. I think.

[Nell is coming too]

ERIC: All calls from this phone were made to and received from another satellite phone that's no longer online.

SAM: They already ditched it, if they're smart.

ERIC: I'm checking on any new satellite phones that have come on-line since this one went down. Maybe they replaced it.

NELL: This is the security cam footage from the magazine stand. See, this red Jeep was parked in front of the pawn shop three hours prior to the shootout. The driver camps out, then leaves immediately afterwards.

SAM: Any other angles?

NELL: One camera, one angle.

CALLEN: CB radio, baja kit. No license plate.

[Nell zooms: the driver “appears”]

SAM: Female driver, brunette. Trying to keep a low profile.

KENSI: Looks like she's running surveillance.

DEEKS: Lookout?

SAM: If she is, she's not a good one.

DEEKS: Player?

CALLEN: Maybe. Or the girlfriend of one. At the very least, maybe she saw something useful. Can ask her in person.

ERIC: Kaleidoscope got a hit. She's headed east on Cesar Chavez Boulevard downtown.

[Sam looks pissed off. The agents are already leaving, he stands up slowly]

SAM: [Angrily] Eric. You can find that Jeep, but you can't find my Challenger?

ERIC: Uh... still looking.

[He flees]

[Sam shakes his head, scoffs, and follows the others]

 

[Sam’s challenger is running]

SAM: Talk to us, Eric.

[OPS center.]

ERIC: Jeep has stopped. Looks like a parking lot in the 500 block of North Main.

[In the car]

CALLEN: How close?

[OPS center.]

ERIC: Five blocks. Kensi and Deeks are almost there.

[He cuts the connection off]

ERIC: I can find that Jeep, but I can't find Sam's Challenger?

NELL: If it's on the road, it'll show up. I mean, you can't hide from Kaleidoscope.

[Eric gives her a sheepish look]

NELL: You have started a Kaleidoscope search...

ERIC: Not exactly. I, uh, plugged into the LAPD database. As soon as the car is found, I will get an alert.

NELL: You're right. That's not exactly a Kaleidoscope search. So... what are we waiting for?

ERIC: We?

NELL: You.

ERIC: Hetty told Sam no use of federal resources for personal matters.

NELL: Is this the same rebel Eric Beale who completed level five of Warrior Quest on the big screen in ops? The same rebel

who dared to eat Oreo cookies in ops without a napkin? The same rebel who broke the Internet?

ERIC: But it's Hetty.

NELL: But it's Sam.

ERIC: I feel like I'm caught between a rock and a hard place.

NELL: You are.

ERIC: While Hetty scares me intellectually, I fear Sam on a more physically visceral level.

NELL: Uh-huh.

ERIC: All right, Beale...[They pock fists]...let's do this.

 

[Kensi is stopping her car near a church]

KENSI: La Iglesia de Neustra Senora La Reina de Los Angeles.

DEEKS: Does that mean your miss-tache grows long at night?

KENSI: You're really lame. It actually means Church of our Lady the Queen of the Angels.

DEEKS: Mm.

[They look at the church parking]

KENSI: Red Jeep.

DEEKS: With a baja kit.

[Kensi spots a woman walking pass the church]

KENSI: Brunette. And she's our driver?

DEEKS: I hope so. Latina mas fina.

[Kensi sighs. The woman is looking around- she enters the parking]

KENSI: Someone's a little paranoid.

[Deeks and Kensi get out of the car and cross the street. The woman spots them and starts running]

KENSI: Deeks, take the back.

DEEKS: Got it!

[They run too. Kensi is just behind the woman. She stops and faces her angrily, then starts fighting! She’s good!]

(both grunting)

[The woman punches Kensi in her ribs ; they fight again, and Kensi flies over her shoulder…Deeks is catching their duo. He raises his weapon]

DEEKS: Enough!

[Kensi grabs the girl’s arms to cuff her]

DEEKS: You good?

KENSI: Turn around. Yeah, I'm fine. Oh, I'm fine.

DEEKS: You sure about that? 'Cause it looked like she tagged you a few times.

KENSI: Really? Kind of looked I had her. Thank you. [She faces the girl, eyes in the eyes, pissed off] Who are you?

[The challenger has just stopped behind them]

CALLEN: Kensi, walk it off.

[Kensi steps back, still glaring at the woman]

SAM: Search her, Deeks.

DEEKS: You got a name?

[He has smiled before searching her…]

DEEKS: Huh? Name? Oh, you don't have a name, but you do have...a weapon. Oh, wow, this just got interesting. Unless this is fake...she's a cop. [He hands her badge, a Mexican badge, to Sam]

DEEKS: [To the woman] I'm a cop, too. LAPD. None of these guys-- just me... and you. Cops.

CALLEN: Deeks.

DEEKS: Guess you're under arrest.

 

                    ----------------------- ZAPPING -------------------------

 

[Boatshed. Interrogation room. Deeks is sitting opposite to the woman. Kensi is standing behind him]

DEEKS: Eva Espinoza. Police Chief. Loreto, Mexico. There's great surfing down there.

KENSI: What's a Loreto police chief doing in Los Angeles?

DEEKS: And don't say America's Next Top Model 'cause that is my partner's favorite show.

KENSI: [Coming closer to Eva] You're kind of young for a police chief.

EVA: When your last three police chiefs are murdered in cold blood, the only prerequisite is a pulse.

DEEKS: So how'd you get the job? You draw the short straw?

EVA: I volunteered. Everyone else was terrified.

KENSI: Trying to be a martyr?

EVA: Innocent people are being murdered by the hands of the Molina Cartel. Someone had to step up.

[Observation room. Sam and Callen are looking at them on the screen]

SAM: She has a warrior's spirit. Takes guts to take a stand knowing you're marked for death.

CALLEN: She has experience with the Molina Cartel. Let's hope she knows how Shallah is involved.

[Interrogation room]

DEEKS: What were you doing at the pawn shop?

EVA: Tracking Diego Molina.

DEEKS: Wow. That guy makes Scarface look like Justin Bieber.

EVA: He runs the cartel from a distance. Rumor has it, he lives here in LA.

KENSI: So you were planning on just walking up to him and arresting him?

EVA: In Loreto, he is surrounded by an army. In America, only by a few.

[Observation room.]

SAM: Seems more familiar than speculative. She knows more than she's letting on, if you ask me.

[Nell’s face appears on the screen]

CALLEN: What's up, Nell?

NELL: Uh, plenty. I was running a full data analysis on Eva and found a slight discrepancy in her story.

[Eric appears behind Nell]

ERIC: More like an omission. I just downloaded a photo to your phones.

[Phones beep. Callen and Sam check them]

NELL: Eva may not be as noble as we think. Two years ago, he was killed by the Molina Cartel.

CALLEN: Kensi, Deeks, you want to get back in here?

[Interrogation room. Deeks and Kensi start leaving the room]

DEEKS: You-- don't go anywhere.

EVA: (scoffs)

[Observation room.]

CALLEN: Check your phones.

KENSI: Who's this?

[Deeks watches Sam’s phone]

SAM: He was killed by the Molina Cartel.

KENSI: This could be a revenge tour.

CALLEN: Find out.

 

[Deeks and Kensi re-enter the interrogation room. Deeks sits again opposite to Eva]

DEEKS: It's a noble thing you're doing.

EVA: It's the right thing.

KENSI: Sure it's not a personal vendetta?

[She puts her phone on the table. A young boy is with Eva, smiling, on the photo]

KENSI: Your brother Antonio.

EVA: [sighs] He was only seven years old. He got caught in a crossfire. There was nothing I could do to save him. I tracked two of Molina's men to L.A., but I lost them at that pawn shop.

DEEKS: Did you know Molina's Cartel is involved with al-Qaeda?

EVA: No. No, but it doesn't surprise me. They have their tentacles into everything from law enforcement to government officials.

DEEKS: Do you have idea why they would be meeting?

EVA: No.

KENSI: Okay, great. We'll take it from here. You can go back to Mexico.

[She grabs her phone on the table, very cold]

EVA: If you want to detain me, go ahead, but I'm in the States legally.

KENSI: As a civilian. You keep playing cop, we'll deport you faster than you can say Tijuana.

[Eva stands up and they’re again face to face, both disgusted]

EVA: What exactly do you mean by that?

DEEKS: Okay, ladies, ladies, I think you should probably draw in the claws. One cat fight a day is probably plenty.

[He has taken Kensi’s arm, she frees her angrily and goes out. They follow her]

DEEKS: Thank you for your cooperation and diligence.

 

[Observation room.]

CALLEN: What was that all about?

[Deeks is entering with Kensi. The young woman is pissed off]

DEEKS: Well, I'd say that someone's being a little territorial on the account of the connection between Eva and me.

KENSI: You're out of your mind.

SAM: [amused] I'm with Kensi. Any woman that connects with you is clearly suspect if not certifiable.

ERIC: Hey, guys.

SAM: What's up, Eric?

[Eric is on screen]

ERIC: So I've been monitoring new satellite phones coming on-line, and two phones with sequential serial numbers were activated an hour ago. They were purchased in the same store. Cash sale. Hollywood Boulevard.

CALLEN: Get a warrant, listen on both phones. [To Deeks and Kensi] You guys talk to Nell, see what she's dug up on Diego Molina.

KENSI: Got it.

[OPS center.]

SAM: [On screen] Eric, tell me you're at least looking for my car.

ERIC: I... yeah. I'm... you know, I have actually got a really promising lead, so I will just keep you in the loop. Okay? All right, bye.

SAM: Er--

[Too late, the connection is over…]

NELL: "Promising lead"?

ERIC: I tend to overdo it when I panic…Sam's going to kill me.

 

[Sam and Callen are walking in the streets. Sam stops dead: he stares at a challenger running close to them…Callen looks at him pitifully]

SAM: My father bought Charlene in 1970, brand-new off the line. She's the reason I drive the Challenger today.

CALLEN: It's tough.

SAM: I promise, if I get her back, I'll use a bigger lock. No, a better security system. Maybe a guard dog.

CALLEN: You're bargaining. That's stage three.

SAM: Last I checked, Nate was out in the field.

CALLEN: I'm just saying, I know how much Charlene meant to you…You got a name for the new Challenger?

SAM: No.

CALLEN: No? How about Cheryl?

SAM: How about no?

 (Entrance bell chimes)

CALLEN: How you doing? Federal agents. [He shows the employee his badge] We need to see your sales log and your video surveillance.

MAN: Sorry, I can't help you with that.

SAM: We could get a warrant.

MAN: Then make it out to the FBI; they already took them. I asked them to make copies, but they said they didn't have time.

SAM: These "agents"--Middle Eastern, American accents?

MAN: Friends of yours?

[Sam and Callen share a look before going out]

 

SAM: These guys are making all the moves that we would.

CALLEN: They're acting like they're law enforcement.

SAM: But they're not.

CALLEN: Could be Shallah's guys covering their own tracks.

SAM: Whoever they are, they're connected.

 

[NCIS office. Downstairs. Eric is briefing the agents]

ERIC: Best I could do with this public surveillance camera.

[A hand throws black paint onto the camera]

SAM: Just like the motel.

KENSI: What about Eva?

CALLEN: What about Eva?

KENSI: Well, she was able to track the cartel to the pawn shop from Mexico. Maybe she has someone on the inside.

SAM: Well, Shallah and the cartel are in business together, their paths are bound to cross. She could be our in.

DEEKS: I thought you didn't trust her.

KENSI: I don't.

CALLEN: I don't either. I had Nell track her from the boat shed.

[They all head to the OPS center.]

ERIC: Eva ended up at this downtown parking lot.

NELL: Where she met this man.

CALLEN: We I.D. this guy?

NELL: Working on it.

[Eva and the guy hug]

KENSI: Now, that's a connection, Deeks.

SAM: Could be our inside man. Let's see if he leads us to the cartel or al-Qaeda.

CALLEN: Oh, where are they now?

ERIC: Uh, after they left the parking lot, there weren't enough cameras to keep a visual.

CALLEN: How long ago did they leave?

NELL: 30 minutes. They never returned to their cars. I think we lost them.

KENSI: Actually, maybe not. May I?

[She takes Nell’s tablet]

KENSI: Activating GPS tracker. Got her. She's downtown. I tagged her at the boat shed. I know a woman on a mission when I see one.

[Deeks is impressed, Callen amused]

DEEKS: Meow.

 

[Sam and Callen are in the challenger stopping in front of a big shop]

CALLEN: According to the GPS tracker, Eva is in the piñata store across the street.

 

[Deeks and Kensi are parked opposite way. They spot a man carrying a piñata]

DEEKS: Got a guy coming out of the store; he's armed.

[He takes pics of him]

KENSI: Not the guy Eva met at the parking lot.

DEEKS: I got a photo coming, Eric. I need an I.D.

[OPS center.]

ERIC: All right. Running it through facial rec.

[Sam’s car]

SAM: Kensi, Deeks, stop him.

[Kensi’s car]

KENSI: We're on him.

[They get out]

[OPS center.]

ERIC: All right, we got it. Carlos Molina. He's the suspected trigger man for the Molina Cartel. Brother of kingpin Diego Molina.

[Street. Kensi shows her badge to the man who carries a red piñata and has a gun at his belt]

KENSI: Federal agent. Stop.

DEEKS: I'll take that.

[He grabs the gun. Kensi aims at him with her weapon]

CARLOS: Tranquila.

KENSI: Put your hands behind your back.

[Deeks takes the piñata in one hand, and threats him with-- she cuffs him]

DEEKS: What's with the piñata?

CARLOS: It's for my nephew's birthday.

DEEKS: Nephew, huh?

[Carlos nods. Deeks crashes the piñata on her leg. Lollipops and sweets split everywhere]

CARLOS: You owe me a piñata, amigo.

DEEKS: Well, that's the thing about working with family. Always a bad idea. Never really works out.

[Deeks and Kensi take him]

DEEKS: Got him, guys.

 

[Sam’s car]

CALLEN: The store's a cartel front.

SAM: And Eva's inside.

[A few seconds later, she appears between 2 cartel guys]

SAM: Her cover's blown.

CALLEN: Or she's got a death wish.

[A big SUV stops in front on the trio]

CALLEN: Kensi, Deeks, we got something.

[Callen spots the passenger on the back seat]

CALLEN: Sam, Shallah is in the SUV.

[They rush out of the car, cross the street weapons pulled out and stop behind a blue car]

SAM: Federal agents!

[Eva runs inside the shop, one of the men shoots the agents, the other who was opening the car door takes his gun] (bystanders screaming) [Both men are hit and fall down. In the car, a passenger has an automatic gun and starts shooting. The agents must protect themselves behind the blue car]

SHALLAH: Drive! Drive!

[The car starts running] (Tires squealing) [The passenger is still shooting. Kensi hits the shooter who falls out of the car. Sam and Callen runs behind it, shooting, blowing up the back window, but unable to stop it. They give up, and Kensi joins them]

SAM: Jamel Ahmed Shallah is in L.A.

 

[Eva is with the 4 agents and opens his trunk: a body lays in it, a bullet in the head- the man she met in the parking lot]

DEEKS: Your informant?

EVA: Luis.  He was a cop. And my friend.

[They all look at her…]

 

                     ----------------------- ZAPPING -------------------------

 

[Kensi helps Carlos getting into a police car]

KENSI: Watch your head.

[Luis’ body is put into an ambulance. Eva looks at it sadly. Deeks joins her]

EVA: The cartel got the drop on us. We knew each other since we were children. We decided to join the force together. To make a difference.

DEEKS: It's hard enough to be a cop in L.A. I can't even imagine what it's like in Mexico.

EVA: When I volunteered to be chief, I personally chose Luis for the undercover operation.

DEEKS: This is not your fault.

EVA: They will go after his family now.

DEEKS: And we're going to do everything we can to stop them.

EVA: Thank you.

[She gets into the ambulance with the body- he closes the doors behind her. Then he joins his partners]

CALLEN: Is she okay?

DEEKS: Considering she's moving up the endangered species list, I'd say she's dandy. Why didn't they kill her, too?

KENSI: Trying to find out what she knew? Some sick gift to Shallah?

CALLEN: Why would Shallah risk coming to Los Angeles? Why not meet the cartel in Mexico?

SAM: Why go into the lion's den if you don't have to? Los Angeles is neutral territory.

[Callen’s phone rings in his pocket]

CALLEN: Yeah, Eric.

ERIC: [Over speaker] Hey, guys, Shallah's SUV was dumped and torched off the 90 freeway.

CALLEN: Got it.

KENSI: So what now?

CALLEN: The men posing as FBI agents--they've been cleaning up after Shallah every step of the way. At the motel, at the phone store...

SAM: The piñata shop?

CALLEN: It's worth a shot.

KENSI: Okay, so what's the plan?

[They all look at her knowingly]

 

[Kensi is behind the counter of the piñata shop, playing with her phone and chewing gums]

 

[Sam’s car. He is making origami, and Callen has a lollipop…]

CALLEN: You good?

SAM: Why do you ask?

CALLEN: So far you've done a car, a gun and I believe that's a dead body. It's amazing detail.

SAM: I'm good.

CALLEN: It's okay to be depressed.

SAM: I'm not depressed.

CALLEN: You will be. Stage four.

SAM: Look, I'm not depressed, bargaining, angry or in denial. But I am getting a little irritated.

CALLEN: Are you hungry?

SAM: Hunger is not a stage.

CALLEN: That's true, but loss of appetite is a sign of depression.

SAM: Keep it up.

 

DEEKS: [in Kensi’s car] All right, it's been two hours. If they haven't come by now, they're probably not coming.

 

[Sam’s car]

DEEKS: [over radio] Oop-- and... maybe I spoke too soon.

CALLEN: Oh, ye of little faith.

[2 men in suits looking Middle Eastern go out of a car]

SAM: Kensi, heads up.

[Men enter the shop; one shows a FBI badge]

MAN: FBI.

KENSI: You're a little late. Where were you when we needed you?

MAN: I'd like to talk to you about the incident this afternoon.

MAN2: You have surveillance tapes?

KENSI: Um, sounds like a question for my manager. I don't even know if we have a surveillance system. Um...

[Man 2 spots Callen and Sam heading armed to the shop]

MAN2: Company. [They start running]

KENSI:  Federal agents. Stop.

[Deeks appears in front of them]

DEEKS: Stop!

[They turn around but Sam and Callen block their way]

SAM: Like she said, Federal agents. Stop.

DEEKS: Why don't they ever stop? It amazes me that they never stop.

CALLEN: So who are you really?

MAN: CIA.

CALLEN: Oh, now you're the CIA?

SAM: What's next? Jedi knights?

 

[OPS center. Nell is speaking on phone]

NELL: Hey, Sam. The CIA files have been sent through to the boat shed.

SAM: [over phone] Don't forget to check with CHP about Charlene.

NELL: On it. [She hangs up]

ERIC: Let me guess-- find his car?

NELL: Mm-hmm.

ERIC: Whoa, you're not going to believe this. LAPD found Sam's Challenger. It's in Van Nuys. Vehicle identification number's a match.

NELL: I'll call Sam. [She has already the phone in her hand]

ERIC: Yeah, bup-bup...We need to be sure.

NELL: Visual confirmation?

ERIC: Yeah.

NELL: Okay, security, traffic, ATM cams. [She’s going to type]

ERIC: No, no, no, no, no. Not good enough. We need physical confirmation.

NELL: You mean...?

ERIC: Field trip. Just don't tell Hetty.

 

[Boatshed. Interrogation room. Sam enters carrying and reading files. The CIA men are sitting side by side, Callen stands opposite]

SAM: Agent Banks, Agent Figg. I.D.'s check out. They are CIA. Your agency must be so proud.

CALLEN: Hmm. Well, before we turn you over to your director, you want to explain why you're running around L.A., cleaning up after al-Qaeda?

SAM: You forget your missions statement? Cut a better deal?

CALLEN: With the holidays coming up, you needed a little extra cash?

[The men share looks but don’t answer. They face coolly the agents]

CALLEN: Still not talking, huh?

SAM: If that's how you want to play it...G.

[Sam and G leave the room. Next door Kensi and Deeks are watching them on the screen. Kensi’s phone rings]

DEEKS: Wow, so much for inter-agency cooperation.

[Sam, pissed off, speaks face to face with G]

SAM: Those guys are either dirty or they're working some other angle.

KENSI: Guys, Eric just sent us encrypted files he found on their smart phones.

[She sends a file onto the screen: pic and text about a MQ-9 Reaper plane]

SAM: Reaper drones.

KENSI: Photos and specs of the new generation UAV. Bigger, more versatile and can carry up to 15 times more ordinance than its predecessor.

[Callen is reading the CIA agents files]

CALLEN: According to this file on Banks and Figg, they worked in drone operations in the Middle East.

DEEKS: So, how are Reaper drones, Shallah and a Mexican cartel related?

SAM: Q and A round two.

 

[Interrogation room. Sam and Callen enter]

CALLEN: You want to fill in the blanks?

[He shows the drone pic. The men look hit. They share look]

CALLEN: We haven't contacted your boss at the agency yet. But we got him on speed dial.

SAM: It's going to be embarrassing. Two CIA agents caught trying to sell a Reaper drone to a terrorist.

FIGG: We're not trying to sell anything.

SAM: No?

FIGG: No. We're trying to recover it.

BANKS: A couple weeks ago, we were running a covert operation in the Middle East to lure out Jamel Ahmed Shallah by offering up the Reaper drones as bait.

FIGG: Things got out of hand. We think there was a leak.

CALLEN: And you lost them?

FIGG: One. We lost one.

SAM: You handed a Reaper drone to al-Qaeda?

CALLEN: This is why I left the CIA.

SAM: Well, I was right about one thing. It's going to be embarrassing.

BANKS: Well, more importantly, it's a threat to national security.

CALLEN: Which is why you should have contacted us from day one instead of trying to save face.

SAM: Or was it more a case of butt saving than face saving.

FIGG: The hijackers were Shallah's men. A week ago, the drone was moved to Afghanistan.

SAM: So what's the connection with Molina's cartel?

BANKS: Shallah needs money to bankroll his terrorist activities.

FIGG: He's going to sell the drone.

CALLEN: And Molina was the highest bidder.

SAM: A drone could tip the drug war in Molina's favor. He could destroy his rivals and target law enforcement.

CALLEN: When you guys screw up, you really go all the way, don't you?

FIGG: The drone is now here. In Los Angeles. [Blank nods approvingly]  We know where it's being moved.

[Callen and Sam look at each other]

SAM: Keep talking.

FIGG: You've got to give us a chance to salvage this.

CALLEN: We don't have to do anything.

[Figg hesitates]

FIGG: Shipping container. San Pedro.

 

[San Pedro. Callen, Blanks, Sam, Figg, Deeks and Kensi are walking a dock]

FIGG: We're early.

CALLEN: You're confident your intel is still legit?

BANKS: We've got a source in the cartel on our payroll.

DEEKS: It's nice to see our tax dollars at work.

SAM: We should scope this place out.

CALLEN: Take Banks. Kensi, get a bird's-eye view. Deeks, cover the west perimeter. You're [Figg] with me.

[Eva appears behind them]

KENSI: Company.

SAM: [To Deeks] I thought you said she went back?

DEEKS: [To Eva] I thought you said you were going back.

EVA:  I said I would warn Luis' family. Which I did.

[She pulls out her gun and aims at Figg’s face]

DEEKS: Whoa, whoa, whoa.

[Sam, Deeks and Callen have pulled out their guns too and aims at Eva]

DEEKS:  What are you doing?

EVA: This man works for the cartel.

SAM: Drop your weapon now.

DEEKS: Eva... Eva! This man is CIA.

EVA: Then the CIA murdered my little brother.

[They all stare astoundingly at Figg]

[A car driven very fast heads towards them](Tires squealing)[The passenger shoots] (Gunfire)

CALLEN: Look out! Take cover!

[Hidden behind crates, Callen, Deeks, Kensi and Sam shoot at the car and hit the men. The car ends into a truck]

 (Distant gunfire)

[They realize Eva, Figg and Blanks are not with them. Callen and Sam run, Kensi and Deeks check the car. Sam and Callen find Eva with her gun, Figg and Blanks dead on the ground]

CALLEN: Gun down, now!

[Eva obeys. Kensi and Deeks are joining them]

KENSI: Guys in the car are cartel soldiers.

[She picks up Eva’s gun]

EVA: They left me no choice.

[The agents all think this is a big mess]

DEEKS: You shouldn't have come back, Eva.

 

                      ----------------------- ZAPPING -------------------------

 

[Same place. Eva is cuffed]

KENSI: Eric's pulling up dock security cam footage.

[Eric appears on her tablet]

ERIC: I've alerted LAPD. They're on their way; should be with you shortly.

DEEKS:  [To Eva] What were you thinking?

EVA: It's not what it looks like.

SAM: It looks like revenge.

EVA: Figg shot his partner during the attack. And then he turned to me. He left me no choice.

CALLEN: Yeah, we'll see about that. Eric, any luck?

[OPS center.]

ERIC: Eva's telling the truth. She shot Agent Figg in self defense. I'm sending the video to your tablet.

[San Pedro. Deeks frees Eva and Grabs her arm]

DEEKS: Come on, you should wait in the car.

ERIC: Video's uploaded.

[Footages shows Figgs shooting Blanks’ back and turning his gun to Eva who is faster and hits him before he does]

KENSI: Wow. Okay...Why would Figg shoot Banks?

SAM: Banks could have figured out his partner was working for the cartel.

CALLEN: Figg brought us here early. He led us into a trap.

SAM: The exchange is going down somewhere else.

CALLEN: Eric, you had any luck with Shallah's satellite phone?

SAM: He's got to be close.

[OPS center. Hetty is watching the computers and the screen between Nell and Eric]

ERIC: Callen, we accessed all numbers from Agent Figg's smartphone. We got several hits. One is a satellite phone in the San Pedro shipyard.

CALLEN: Shipyard's right over there. [They look at it] Eric, get a unit down here for Banks and Figg.

DEEKS: What about Eva?

[She’s in Kensi’s car]

CALLEN: She goes lone wolf, it's on you.

ERIC: [over video on the tablet] Hey, guys, I'm sending you the layout of the shipyard.

KENSI: Okay, got it. Dock three.

 

[Shipyard. Dock 3. Callen and Sam from a side, Deeks and Eva from another, Kensi from above, they’re heading carefully to the meeting. A black SUV stops near a car. Men are opening the doors of a container]

SAM: All the players are here.

[Molina and Shallah shake hands]

SHALLAH: How are you?

[Sahallah waves to his men (speaks Arabic) they open wide the doors: the drone appears]

SAM: So's the needle in the haystack.

CALLEN: Focus on Shallah and Molina.

[Deeks focuses…and Eva steps away discreetly in his back]

[Molina and Shallah speak indistinctly]

[Eva runs and comes closer to Molina]

KENSI: Deeks, your love connection is about to get us killed.

DEEKS: I'm on it.

CALLEN: Deeks. Quietly.

[But a cartel man spots Eva and wants to shoot her; Deeks is faster, he killed him. Of course, all men take their weapons]

SAM: So much for quietly.

[Behind Deeks a man tries to shoot him.]

EVA: Look out!

[She killed him. Agents and cartel men exchange bullets. Eva is hit in the arm]

CALLEN: Federal agents!

[Shallah runs]

SAM: I got Shallah.

[Molina gets into his SUV. Deeks checks Eva’s arm]

DEEKS: You okay?

EVA: Yeah. I'm fine.

[A man climbs a truck door. Molina drives away] (tires squealing)

CALLEN: Kensi!

[She shots the car but it doesn’t stop]

KENSI: Deeks! Molina!

DEEKS: I'm on it!

 

[The man tries to start the truck engine] (Ignition sputtering)[Callen appears at the window]

CALLEN: Don't even try.

 

[Deeks is on Molina’s car way and shoots](Tires screeching)[The car hits road blocks and flies. It hits the ground, rolls and rolls over.]

[Sam runs behind Shallah. Actually in front of Shallah. He grabs his jacket, his gun close to his face]

SHALLAH: Do it! Do it! Kill me!

[But Sam pushes the man against railings and turns him over. Shallah grunts]

SHALLAH:  (grunting) Kill me. Do it!

SAM: You wish.

 

[Molina is shocked and sways but he’s out of his car. Eva is at his side, gun ready. Kensi and Deeks are together heading to Molina’s car]

KENSI: You going to stop her?

DEEKS: I got her. [He puts his weapon in his back]

DEEKS: Eva. Eva. Listen, if you want to do this, I'm not gonna stop you. But I want you to be sure.

[Eva is crying]

EVA: Why shouldn't I?

DEEKS: Because we're cops. All right? And if the line blurs between us and them, what it is that we do stops making sense.

MOLINA: Do it. You'll be doing me a favor.

DEEKS: Shut up! Eva, he's gonna pay for what he's done.

[She raises her gun]

EVA: No.

DEEKS: Eva...

EVA: No. No. For my people, for Luis, my brother Antonio--they deserved mercy!

[Her gun trembles. Deeks grabs it gently]

DEEKS: I got it. I got it. It's okay.

[Eva is sobbing]

DEEKS: [To Kensi] Okay. [She takes the gun]

DEEKS: [To Eva] Come here.

[He hugs her. Kensi is cuffing Molina. She looks hurt by the scene]

DEEKS: It's okay. We got him. It's okay.

 

[OPS center. Hetty is staring at the screen]

NELL: I think I like this Eva.

ERIC: Me, too.

HETTY: She rocks.

[Eric and Nell love this!! Hetty smiles an goes away]

 

[Sam is pushing Shallah into a police car. Kensi is pissed off, looking at Deeks and Eva just before the ambulance drives her away. Callen comes at her side. Eva hands Deeks a Virgin Mary medal]

EVA: It's my guardian angel. It protects me. And now it protects you.

DEEKS: What about you?

EVA: I found a better one.

[She kisses tenderly his cheek, and looks at him, charming]

CALLEN: I'd call that a connection.

KENSI: Brotherly-sisterly way, sure.

[She’s pissed off and Sam smiles ironically]

 

[Nell is driving a car and Eric on the passenger seat looks like she drove pretty fast…They stop and get out]

NELL: (groans)

ERIC: Please tell me that's not what I think it is.

NELL: I think it is.

[The challenger is totally burned…]

ERIC: Who's going to tell Sam?

NELL: Technically, he asked you to find it, so I'm just here for support.

ERIC: It was your motivational speech that got us out here in the first place. Maybe this is a sign.

NELL: What, that we both tell him?

ERIC: No, that neither of us tell him.

NELL: Ooh.

ERIC: I mean, no good can come from this, Nell.

NELL: All right. What he doesn't know doesn't hurt him. Agreed?

ERIC: Agreed.

[He grabs his tablet]

ERIC: We never saw this.

NELL: Saw what?

[Eric smiles and erases the file]

 

[NCIS office. Deeks, Sam, Callen and Kensi are just coming back]

DEEKS: The drone has been recovered, and Shallah and Molina are in custody. All is right with the world. Well, except for, uh...[He waves at Sam]

SAM: It's just a car. It hurts, but it's not the end of the world.

CALLEN: Fifth stage. Acceptance.

SAM: Yeah. Right.

HETTY: Delivery for Mr. Hanna, outside.

[Puzzled, he follows her, and they all follow them but Deeks: he looks at the medal and puts it in a box. He taps it]

 

[Sam opens the door and starts running, excited]

SAM: They found her?!

[But under the cover it’s another Challenger which is waiting]

DEEKS: It's a pile of junk. [Callen and Kensi glare at him] With a copious amount of potential.

CALLEN: Look, the easiest way to get over lost love is to fall in love again. You know, it's not Charlene, but, uh...a little TLC, it could be... Jennifer?

SAM: You did this?

CALLEN: Had a rainy day fund. It's L.A., doesn't rain a whole lot.

[He throws the key to his buddy]

SAM: Come on.

[Doors grate]

KENSI: Whoo!

 (Ignition sputtering)(Engine starts, rumbles)

DEEKS: Have fun, boys!

 (Engine rattles, rumbles)

[Kensi, Deeks and Hetty wave at them, enthusiastically. The car goes away with a lot of smoke]

HETTY: Well, there's no chance anybody will steal that.

KENSI: Yeah. [Hetty gets back into the office]

KENSI: (chuckles) So... I guess you think I owe you an apology.

DEEKS: For what?

KENSI: For Eva.

DEEKS: Oh.

KENSI: She wasn't entirely that bad. And I suppose there was some modicum of attraction on her part, albeit trauma induced...

[Deeks interrupts her: he puts a finger on her lips]

DEEKS: Shh. You had me at hel--(screams)

[She has grabbed and twisted his finger and his arm in his back]

DEEKS: Okay, partners! Partners, partners, partners, let go. Partners. Partners. Aah! You can let-- aah!

KENSI: Walk it off. Walk it off.

[She pushes him inside…]

DEEKS: Ow! Ow! Ow! Okay, I think you just dislocated my finger.

 

            ------------------------------- THE END -------------------------------

 

Kikavu ?

Au total, 110 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

boudou64 
27.06.2019 vers 19h

quimper 
20.06.2019 vers 00h

schumi 
27.04.2019 vers 23h

friends76 
10.03.2019 vers 04h

stephane25 
09.03.2019 vers 21h

Terilynn 
06.01.2019 vers 15h

Vu sur BetaSeries

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Austin83  (01.05.2019 à 11:23)

L'un des épisodes que j'aime le moins, je veux bien que cette femme sache se battre, mais j'en veux aux scénaristes de l'avoir fait "gagner" face à notre Kensi (c'est elle notre badass, c'est elle notre tigresse et surtout c'est elle qui fait partie de l'équipe et non pas l'autre :p) lol désolé mais je suis une pro Kensi ah ah ah ah ah je sais je sais j'exagère, mais là une rivale arrive et le girl power c'est comme ça !! Forza Kensi :p :p 

schumi  (27.04.2019 à 23:28)
Sam perd complètement la boule quand sa voiture est volée... Eva et kensi : c'est vraiment un combat de femmes fortes on dirait des tigresses. Lol. Al qaida eh les cartels de la drogue qui s'unissent alors là c'est juste le cauchemar. Et deeks est vraiment un ami génial : il sait toujours trouver les mots ou les gestes pour réconforter. Je l'apprécie de plus en plus moi aussi.

Contributeurs

Merci aux 3 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

Activité récente
Prochaines diffusions
Logo de la chaîne CBS

11.01 : TBA (inédit)
Dimanche 29 septembre à 21:00

Dernières audiences
Logo de la chaîne M6

10.23 : Menace intérieure (inédit)
Samedi 17 août à 21:00
1.29m / 7.9% (Part)

Logo de la chaîne M6

10.22 : Plus de secret (inédit)
Samedi 10 août à 21:50
1.34m / 9.0% (Part)

Logo de la chaîne M6

10.21 : Évasion russe (inédit)
Samedi 10 août à 21:00
1.47m / 9.4% (Part)

Logo de la chaîne M6

10.20 : "Goulot" d'étranglement (inédit)
Samedi 3 août à 22:00
1.19m / 7.9% (Part)

Logo de la chaîne M6

10.19 : Le chat et la souris (inédit)
Samedi 3 août à 21:05
1.23m / 8.0% (Part)

Logo de la chaîne M6

10.18 : La cavale d'enfer (inédit)
Samedi 27 juillet à 22:00
1.38m / 8.4% (Part)

Toutes les audiences

Actualités
Audiences 10x23 et 10x24 sur M6 !

Audiences 10x23 et 10x24 sur M6 !
Samedi soir, M6 diffusait les vingt troisième et vingt quatrième épisodes et clôturait ainsi la...

Quartier Rizzoli & Isles : sondage avec Los Angeles et Hetty

Quartier Rizzoli & Isles : sondage avec Los Angeles et Hetty
Le quartier Rizzoli & Isles propose un tout nouveau sondage. Le thème proposé est le suivant...

Barrett Foa s'absente momentanément

Barrett Foa s'absente momentanément
Avis à tous les fans de notre adorable Barrett Foa l'interprête de notre attachant Opérateur...

Le final de la saison 10 c'est ce soir sur M6 !

Le final de la saison 10 c'est ce soir sur M6 !
M6 clôture la diffusion de la saison 10 inédite de NCIS : Los Angeles ce samedi avec les deux...

Animation : Hetty ne prend pas de vacances

Animation : Hetty ne prend pas de vacances
Mais pourquoi donc Hetty ne prend pas de vacances ? Tout simplement parce que ses agents et ses...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Téléchargement
HypnoRooms

fairgirl, Avant-hier à 22:08

Bonsoir tout le monde ! De nouveaux sondages vous attendant sur les quartiers "Sex and the City" et "Ce que j'aime chez toi". merci !

SeySey, Hier à 09:48

Bonjour! Nouveau sondage sur le quartier Suits, pas besoin de connaître la série

SeySey, Hier à 16:08

Nouveau sondage spécial rentrée sur le quartier Manifest, pas besoin de connaître la série ! ;D

Luna25, Hier à 23:02

Nouveau pdm et nouveau duel sur le quartier Legends of tomorrow !

Luna25, Hier à 23:02

Venez soutenir Wyatt Halliwell ou Will Byers sur le quartier Legends of tomorrow !

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site